L'institution

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

FLUIDE GLACIAL

Genre :

Humour

Religion

Sortie :
ISBN : 9782351230404

Résumé de l'album L'institution

Tranches de vie dans un pensionnat catholique, où les jeunes brebis égarées tentent de s'amuser malgré la rudesse des lieux et des habitants.

Par Aub, le 20/03/2010

Notre avis sur l'album L'institution

Cette nouvelle édition ne pourra que ravir les inconditionnels de Binet qui auraient manqué la sortie initiale, en novembre 1981, mais aussi ceux qui ne connaissent pas cet auteur... si tant est qu'il reste encore.

Dès les premières pages, dans la préface écrite par Binet lui-même, nous sommes plongés dans l'univers froid, humide, triste, sombre des pensionnats catholiques. Sous forme d'une biographie, Binet nous raconte des anecdotes de son enfance dans un pensionnat. Souvent caricaturés, mais tellement réalistes, les protagonistes de ces petites histoires transpirent de réalisme. Le froid du réfectoire, sa nourriture si peu ragoûtante, les mines tristes et sévères des prêtres qui surveillent les jeunes enfants, tout est décrit avec sensibilité. Même si Binet réussi à nous raconter ses anecdotes avec beaucoup d'humour, il n'en reste pas moins, qu'à plusieurs reprises, nous avons froid dans le dos. Souvenirs personnels des lecteurs ou non, nous avons tous un jour imaginé l'ambiance pesante et lourde des pensionnats. Avec un talent indéniable, avec finesse, amour et sensibilité, Binet nous offre une tranche de sa vie qu'on préfère lire que vivre.

Un très belle réussite.

Par , le

Nos interviews liées

Entretien avec Binet lors du festival d'Angoulème

Sceneario.com : Depuis combien de temps dessinez-vous ?
Albert Algoud : (se trouvant à coté) Depuis une semaine…. (rires)
Binet : (rires)

Sceneario.com : Monsieur Algoud, si ça continue je vais vous demander de sortir…
Albert Algoud et Binet : (rigolent de plus belle)
Binet : Je crois bien que j’ai toujours dessiné, mais professionnellement ça fait 40 ans. J’ai commencé par des illustrations à droite à gauche avant vraiment d’être dans le métier.

Sceneario.com : Pouviez-vous penser à l’époque, que vous rencontreriez un tel succès ?
Binet : Non, c’était inimaginable. Ce que je dis toujours c’est que les personnages c’est assez secondaire en définitive, se sont des outils. J’avais des choses à exprimer, l’outil « les Bidochons » est arrivé afin que je puisse concrétiser ce que j’avais envie de raconter.

Sceneario.com : Nous sommes déjà à 18 albums des Bidochon…
Binet : Mais des albums de Binet, il y en a 35…

Sceneario [...]

Lire la suite ›