Librement adapté du roman de Maurice Leblanc

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Noctambule

Genre :

Adaptation

Suspense

Sortie :
ISBN : 9782302018549

Résumé de l'album Librement adapté du roman de Maurice Leblanc

Véronique vient de passer 14 ans chez les sœurs, 14 années loin de tout et surtout de cette histoire qui l'a happée. Que sont vraiment devenus son père et son fils ? Et son ex-mari ? Sont-ils tous morts, comme on le dit ? Suivant un étrange jeu de piste Véronique revient en Bretagne, sur l'île de Sarek, "l'île aux trente cercueils".
Il y a des rumeurs qui circulent, une histoires qui parle de quatre femmes crucifiées, d'une pierre mystérieuse qui pourrait donner aussi bien la vie que la mort... Mais Véronique ne veut qu'une seule chose, pourtant... Son fils... François... Pourra-t elle le revoir ?

Par Fredgri, le 20/12/2011

Notre avis sur l'album Librement adapté du roman de Maurice Leblanc

Comme beaucoup de personnes de ma génération, je me souviens encore avec émotion de la série télé qui fut diffusée en 79, avec Claude Jade dans le rôle de Véronique d'Hergemont, une belle adaptation du roman de Maurice Leblanc. Il y régnait une atmosphère assez étrange, pleine de mystères morbides... Bref, j'en fut très marqué.
Et quand j'ai vu que Marc Lizano allait, à son tour, adapter le roman pour Noctambule, j'ai de suite repensé au visage de "Véronique", à ses errements sur les falaises etc.
Ici, nous nous retrouvons donc dans une revisite du fameux roman, Marc Lizano divise son histoire en 6 parties, intercalant entre chacun d'eux des petits intermèdes qui lui permettent à la fois de parler du roman, de la série télé, de l'auteur, de la collection... ouvrant ainsi une mise en abîme très bien vue et passionnante.

L'intrigue donne, tout de même, l'impression d'avancer très lentement et, du coup, on perd un peu en intensité et en profondeur. Car même si le fond du récit reste captivant, pas mal d'éléments restent sans suite (cette histoire de galeries cachées, que devient aussi Stéphane une fois que Véronique lui balance la corde ? etc.) laissant le sentiment d'une aventure qui pourrait être vraiment bien plus tendue. De plus, le début est tout de même vite expédié (on n'explique qu'à peine ce qui pousse Véronique à se lancer dans cette histoire, c'en est même assez cryptique tant tout est juste effleuré), de même que la fin est un peu abrupte et toute aussi promptement réglée (Arsène Lupin n'apparaissant plus non plus, comme dans le roman original). A ce titre la série télé développe et explique bien plus de choses (comme de savoir pourquoi cette île est surnommée l'île aux 30 cercueils par exemple, ou encore comment se fait-il que le père et le fils de l'héroïne sont encore en vie...).

Malgré tout, j'ai adoré cette lecture. Le graphisme de Lizano est vraiment parfait vis à vis de l'ambiance qu'il installe. C'est à la fois assez sommaire tout en étant très expressif. Puis cette idée de morceler son récit donne vraiment du rythme à l'ensemble, cela lui permet aussi de jouer avec les ellipses, avec la forme même du feuilleton et ainsi de parler de tout les éléments périphériques à l'histoire.

On peut donc discuter des détails, néanmoins je vous conseille la lecture de cet album qui devrait vous offrir une très bonne soirée... Peut-être même irez-vous ensuite relire le livre ou revisionner la série...

Par , le

Nos interviews liées

Un entretien avec Marc Lizano

Un entretien avec Marc Lizano


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›