L' HOMME QUI N'AIMAIT PAS LES ARMES A FEU #1 Chili con carnage

voir la série L' HOMME QUI N'AIMAIT PAS LES ARMES A FEU
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Aventure

Western

Sortie :
ISBN : 9782756018072

Résumé de l'album Chili con carnage


En plein cœur du désert de l'Arizona, sous une chaleur torride, Byron Peck, avocat quelque peu débauché au barreau de Los Angeles et Knut Hoggaard, son client danois aussi massif que dérangé, se débarrassent de leur prisonnier mexicain Rodriguez après lui avoir soutiré certaines informations. En effet, tout deux ont un but bien précis, celui de recouvrer un héritage qui leur permettra d'influer sur le cours de l'histoire des Etats-Unis. Par ailleurs, Tim Bishop, jeune bagagiste écervelé d'Albuquerque, se voit alpagué par les conducteurs du train où il est monté clandestinement pour suivre la belle voyageuse Margot de Garine. Evincé manu militari hors de celui-ci, il assiste à son attaque par des forces rebelles mexicaines qui emmènent la jeune femme après que cette dernière ait proposé un marché avec le chef des bandits, Manolo Cruz. Ne s'avouant pas vaincu, Tim Bishop décide alors de suivre les traces des ravisseurs jusqu'à leur repère isolé. C'est ainsi qu'il va croisé le chemin de Byron Peck et Knut Hoggaard, qui, également intéressés par l'hacienda de Cruz, vont devoir composer avec l'inconstance du bagagiste abêti. Un carnage se prépare !


 

Par Phibes, le 01/04/2011

Notre avis sur l'album Chili con carnage


Wilfrid Lupano est à l'honneur en ce deuxième trimestre 2011. En effet, grâce à la maison Delcourt, son nom se voit affiché à trois reprises. Tout d'abord, le premier opus de sa nouvelle saga Le droit chemin, ensuite, le tome 2 de L'honneur des Tzarom et enfin, celui qui nous intéresse présentement, la première partie de L'homme qui n'aimait pas les armes à feu.


Avec un sous-titre aussi décalé, l'on comprend aisément que le scénariste d'Alim le tanneur nous entraîne dans une aventure de l'ouest mythique, à la sauce mexicaine épicée, dans laquelle la dérision a une place prépondérante. Pour ce faire, ce dernier a choisi d'animer des personnages on ne peut plus charismatiques, tout droit sortis d'un western spaghetti, à la psychologie subtilement étudiée et contrastée. Servie par des dialogues ciselés, agrémentée d'un raffinement généré par la personnalité recherchée de Byron Peck (qui n'aime peut-être pas les armes mais qui sait les faire parler) et d'effets bruts de décoffrage de malfrats mexicains, saupoudrée d'un zeste de féminité manipulatrice grâce à la belle aristocrate Margot, l'histoire contée possède des atours de malveillance pour le moins engageants. L'humour pince-sans-rire est des plus piquants, délectable au travers du jeu adroitement mené des protagonistes qui, de par leur intervention parfois sanglante, drainent une intrigue à rebondissements des plus divertissants qui met en balance l'histoire de l'Amérique entière.


Chili con carnage semble être le premier ouvrage grand public dessiné par Paul Salomone. Force est de constater que son style graphique est une pure merveille, tant la délicatesse de son trait et le travail dans le détail sont superbement exécutés. Son mode opératoire, colorisé avec grande précision, est clair, précis et bien sûr très explicite, le mouvement est fluide. Ses personnages ont un attrait conséquent grâce à leurs physionomies maîtrisées à la perfection entre élégance et bestialité, à leurs expressions multi évocatrices desquelles des embruns d'humour pourront être grassement appréciés. De plus, les arrière-plans sont soignés et confortent les ambiances d'un ouest américain des plus pimenté.


Un début excellent d'aventures retentissantes qui vaut pour les frasques irrésistibles de ses protagonistes, et qui reste à savourer grâce à ses arômes on ne peut plus épicés. Caraï !


 

Par , le

Les albums de la série L' HOMME QUI N'AIMAIT PAS LES ARMES A FEU

Nos interviews liées

Wilfrid Lupano : rencontre avec ses Sept Nains et son Traquemage

Rencontre avec Wilfrid Lupano à l'occasion de la sortie de Traquemage et des Sept Nains


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Wilfrid Lupano et Rodguen

    Interviewer : Aubert
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Wilfrid Lupano

Sceneario.com : Bonjour Wilfrid. En ce mois d'avril 2011, votre actualité est des plus fournies. Pas moins de trois albums font l'objet d'une publication chez Delcourt (L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, L'honneur des Tzarom et Le droit chemin). Hasard de calendrier ou boulimie de travail permanente ?
Wilfrid LUPANO : Hasard complet. J’ai écrit ces ouvrages à des moments très différents ( le T2 de l’honneur des Tzarom, par exemple, est écrit depuis 2005!) C'est simplement le temps nécessaire à leur fabrication, le temps de trouver les bons dessinateurs et le choix de l'éditeur de programmer à telle ou telle date. Pour le Droit Chemin, par exemple, le premier album est achevé depuis longtemps, mais nous avons décidé d'en retarder la sortie pour pouvoir raccourcir le délai entre les deux premiers tomes, pour que les lecteurs attendent moins. C'est donc là encore un scénario écrit il y a deux ans environ [...]

Lire la suite ›

Wilfrid LUPANO pour L'Honneur des Tzarom chez Delcourt

Sceneario.com: Comment vous est venue cette histoire de tziganes intergalactiques ? Erriez vous sur une aire de gens du voyage, face à la pleine lune, lorsque l’inspiration est venue ?   Wilfrid LUPANO: Presque. J’avais, je crois, envie d’un grand bol d’air. Et paradoxalement, je suis allé le chercher là où il n’y en a pas : dans l’espace. La science-fiction ne m’intéresse plus beaucoup, car elle est assez largement en panne, mais c’est un genre qui offre encore de belles possibilités sur le registre du comique. L’espâââce reste un espace de libertés, alors profitons-en.   Sceneario.com: Les tziganes représentent le lointain, la liberté, la rébellion contre les codes établis. Ce sont des thèmes qui semblent vous attirer en permanence non ?   Wilfrid LUPANO: C’est exactement ça. A l’heure des caméras partout, des GPS, des passeports biométriques, les gens du voyage me paraissent finalement des gens assez libres [...]

Lire la suite ›

Interview de Wilfrid LUPANO sur l'Ivresse des Fantômes

 
Sceneario.com : Bonjour, et merci de nous accorder cette interview. Pourriez-vous vous présenter pour les internautes ?

Wilfrid Lupano :
Je suis Wilfrid LUPANO, j’ai 36 ans, je suis père d’un petit garçon. Je suis venu à la bande dessinée il y a une petite dizaine d’années, par hasard, ma première activité ayant été le monde de la nuit comme on dit. J’ai travaillé dans le monde de la nuit pendant 15 ans ; j’ai commencé tôt. En parallèle, j’écrivais. J’ai toujours plus ou moins écrit, mais pour moi. En même temps, je lisais de la bande dessinée mais bizarrement, je n’avais pas fait le lien entre les deux activités. D’abord parce que je n’aurais pas su comment m’y prendre et puis, je ne sais pas pourquoi, mais je ne faisais vraiment pas le lien [...]

Lire la suite ›