Itinéraire d'un pirate somalien

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Futuropolis

Genre :

Biographie

Chronique sociale

Drame

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782754817103

Résumé de l'album Itinéraire d'un pirate somalien

 
Maryvonne aime donner de son temps aux autres et c'est ainsi qu'elle a remplacé un professeur de français pendant deux mois dans une prison. Elle n'avait qu'un seul élève, Mohamed, dont elle ne savait rien jusqu'à ce que son mari lui apprenne qu'il était un de ces pirates somaliens qui avaient pris en otage une famille française au large de la corne de l'Afrique avant que plusieurs morts soient à déplorer quand l'armée française a envoyé quelques militaires entraînés pour ce type d'intervention où les armes parlent parfois quand la voie diplomatie n'aboutit à rien...

Maryvonne n'était pas là pour juger son "élève". Entrevoyant ce qu'elle pouvait encore apporter à Mohamed au vu de sa motivation et de ses progrès, elle a tout fait pour le revoir et a remué ciel et terre pour qu'il puisse recouvrer la liberté, fut-elle conditonnelle et avec un procès à l'issue incertaine en ligne de mire. Ce combat fut couronné de succès et Mohamed est devenu un Compagnon d'Emmaüs. Mais dans le regards des gens qui finissaient par le reconnaître, il restait le terroriste...
 

Par Sylvestre, le 21/09/2017

Notre avis sur l'album Itinéraire d'un pirate somalien

 
Vous vous rappelez peut-être de ce fait divers... Un parmi d'autres au large des côtes somaliennes, mais qui concernait une famille française et dont on a donc sans doute un peu plus entendu parler. Dans cette triste affaire, en avril 2009, un Français et deux pirates somaliens avaient trouvé la mort. Les trois autres Somaliens (ils étaient cinq) ont été arrêtés et incarcérés en France pour y être jugés. Mohamed est l'un d'eux.

Dans cette bande dessinée, son parcours nous est raconté et la voix off est la sienne quand il s'agit de son passé en Somalie. Mohamed était un petit pêcheur que la pauvreté et les dettes ont fait basculer dans la piraterie. Arrivé en France, c'est en prison qu'il est allé et il y serait resté jusqu'à son procès si des bonnes âmes n'étaient pas venues à sa rencontre et n'avaient pas découvert en lui un pauvre bougre, un gamin que la vie avait poussé sur le mauvais chemin et qu'il fallait aider, ne serait-ce que pour qu'il ne se radicalise pas plus.

Cette BD nous montre Mohamed assez succinctement : peu bavard et ne maîtrisant pas bien le français, il a du mal à prendre confiance et ne souhaite que ce qu'un gamin paumé voudrait : retrouver sa maison et sa mère. Mais d'autres portraits plus vivants nous sont dressés : ceux de bénévoles accompagnant les étrangers qui arrivent sur le sol français, et les compagnons d'Emmaüs que Mohamed a côtoyés.

On n'arrive pas vraiment à trouver Mohamed sympathique malgré son comportement d'agneau. Il faut dire qu'on sait ce qu'il en est et que même s'il n'a tué personne lui-même lors de la prise d'otages suivie de l'assaut des forces françaises, il faisait partie de ce quintett de pirates qui n'étaient pas des enfants de coeur... Notre admiration va plus vers Maryvonne et son don de soi. La suivre dans cette aventure humaine est bénéfique et donne de l'espoir : l'homme n'est pas immanquablement un loup pour l'homme.

Côté graphique, c'est malheureusement un peu triste, un peu terne, un peu fade. En même temps, je vous l'accorde, le sujet ne prête pas à la démonstration de joie ! On voit que la réalisation de cette bande dessinée a demandé beaucoup de travail mais le rendu n'est pas toujours très convaincant, on a par exemple parfois l'impression qu'il manque des "calques", des contours, des traits... Mais c'est voulu. Il y a du style, Simon Rochepeau est assurément un talent en devenir, mais sa production reste ici assez brouillon, assez "rush", et sur près de 170 pages, ça fait un peu long.

Bilan mitigé, donc. Sujet profond et intéressant, mais traitement graphique un brin décevant.
 

Par , le