L' HISTOIRE DE FRANCE EN BANDE DESSINÉE #1 Les Gaulois

voir la série L' HISTOIRE DE FRANCE EN BANDE DESSINÉE

Résumé de l'album Les Gaulois

« Constituée d’une soixantaine de peuplades, la « nation gauloise » appartenait à un ensemble civilisationnel vaste, celui des celtes. Rapidement romanisés, les gaulois ont prospéré durant les deux siècles de « paix romaine », jusqu’à à ce que vienne le temps des invasions « barbares » qui eut raison de l’empire romain d’occident. Vercingétorix, le plus célèbre des gaulois, considéré comme une incarnation de l’unité nationale, reste aujourd’hui encore un personnage au parcours mystérieux… »

Résumé éditeur

Par V. Degache, le 31/03/2022

Notre avis sur l'album Les Gaulois

Ce premier tome de L’histoire de France en bande dessinée, éditée par Hachette, est consacrée aux Gaulois, regroupant les trois volumes d’une collection précédemment sortie en collaboration avec le quotidien Le Monde (Nos ancêtres les Gaulois, Vercingétorix, La Gaule romaine). S’étendant de 1000 av. J.-C à la chute de l’empire romain, chacun des trois pans est accompagné d’un cahier historique.

L’entreprise est didactique, les choix narratifs sans surprise, et le dessin très inégal. On trouve sur le Vercingétorix un bon travail d’encrage, un graphisme qui parvient réellement à incarner les personnages. Par contre, sur d'autres planches, le dessin peut être assez rapide et plat, et le tout peu fluide. L’impressionnante liste de dessinateurs, coloristes, et encreurs ayant collaboré à l’ouvrage se ressent malheureusement dans ce manque de cohésion artistique des Gaulois.

La lecture reste cependant globalement agréable, les cahiers historiques soignés et joliment mis en page.
On est toutefois dans une narration et un dessin qui semblent un peu datés, surtout lorsque l’on regarde du côté de l’Histoire dessinée de la France (La revue dessinéeLa découverte) ou de la collection de Glénat : Ils ont fait l’histoire !

Par , le

Les albums de la série L' HISTOIRE DE FRANCE EN BANDE DESSINÉE

Nos interviews liées

Alex NIKOLAVITCH

SCENEARIO.COM: Pour commencer peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

Alex NIKOLAVITCH: J'ai toujours adoré la BD, et j'en ai toujours lu. Du Tintin, du Lucky Luke, du Gaston, du Pif et du Astérix, à la base. Et puis aussi Strange et Nova, quand j'arrivais à en avoir, ce qui n'était pas évident vu que ma mère supportait tout, dans le genre, sauf le super-héros. Du coup, j'ai toujours fait de la BD. Quand j'étais tout gosse, j'ai créé un personnage assez Gastonnesque, ainsi qu'un pastiche de l'Araignée. Puis, en grandissant, un héros ado démerdard, dont j'ai pondu, textes et dessins, quatre albums sur papier machine, coloriés au crayola. Avant de m'apercevoir que ce n'était qu'un magma d'influences pas digérées et de me calmer un peu, d'autant que mon dessin n’était... pas phénoménal. Jusqu'au jour où j'ai découvert Watchmen [...]

Lire la suite ›