L' HERITIER DES ETOILES #1 Apprivoise-moi

voir la série L' HERITIER DES ETOILES
Dessinateurs :



Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

VENTS D'OUEST

Collection :

Fantastique

Genre :

Aventure

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 2749302331

Résumé de l'album Apprivoise-moi

Le vaisseau arpenteur Drake qui vient juste de reconstituer ses ressources de Stellide, abandonne son capitaine en affrontant les troupes du Dominion. Pour leur échapper, Kaina n’a d’autre recours que de le téléporter, mais cette opération épuise son Orgamine. Ils se posent en catastrophe sur la planète Vioocta au beau milieu d’une lutte de clans.
Afin d’avoir de l’orgamine, Kaina passe un accord avec le chef des Arkanes. Comme l’orgamine se trouve sur les terres des Houranos, Kaina doit leur prêter main forte pour conquérir le territoire adverse. De son côté, Naul qui est épris de la Sélène la fille du chef Houranos souhaite une autre issue à cet affrontement. Mais les tatouages qui recouvrent son corps attisent les convoitises extérieures.

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album Apprivoise-moi

Weissengel et Serge Carrère sont plus connus pour dessiner chacun de leur côté des histoires policières et classiques. Ici ils signent à quatre mains une aventure fantastique dans le domaine de la science fiction. Ce que l’on peut dire cette aventure à quatre mains c’est que le résultat est tout à fait convainquant. Le dossier situé en début de tome permet de bien situé les enjeux de cette histoire, qui apparaît comme un « one shot ». Une histoire, qui laisse un sentiment de déjà vu car on peut y trouver des points de repaires avec d’autres univers, comme celui de Galactica (ou des survivant partent à la recherche de la Terre), ou encore Cobra avec le plan tatoué sur le corps, et Dune pour cette lutte intestine pour les réserves naturelle de Vioocta. Et sans doute bien d’autre…Tous ces points de repaires rendent le récit attachant et attrayant.

En ce qui concerne le dessin, quand on sait qu’il est réalisé à deux, son s’attend à un résultat comme celui du « triangle secret », et pourtant non. Il est souvent difficile de trouver les planches réalisées par Carrère ou Weissengel. Les deux ou trois premières planches sont un peu décevantes dans la mesure où les auteurs cherchent leurs marques. Ainsi, le strabisme de Kaina ne passe pas inaperçu. Un autre point est gênant, c’est la curieuse habitude de Naul d’écarquiller les yeux, on dirait qu'il a les yeux exorbités. Le résultat final des ces quelques cases n’est pas très séduisant. Mais ce sont vraiment des defauts mineurs.

Au final, le travail des deux auteurs trouvent rapidement leurs marques et livrent un travail surprenant d’homogénéité avec une aventure que ne renierait pas un Ulysse ou un Enée. On appréciera le clin d’œil au nom du vaisseau arpenteur à Sir Francis Drake, corsaire de la perfide Albion ayant vaincu « l’invincible armada ».

Par , le

Comme disait mon cher confrère, bien que dessiné à deux personne, le dessin a son identité propre, ce n’est ni le style de l’un, ni de l’autre, c’est quelque chose de différent.

Les auteurs prennent des d’élément divers. Un peu de Roméo et Juliette, un peu de Dune, un peu de récit de pirates, une carte au trésor, des ennemis dont le but n’est pas très clair pour construire leur histoire. Rien d’original, on dirait. Détrompez-vous, l’intérêt est de voir comment tous ces éléments sont agencés. Ce sont des pièces de puzzle vraiment disparates mais qui s’emboîtent parfaitement pour donner une histoire agréable.

J’ai bien aimé le petit dossier au début de l’album. Sous le prétexte de présenter précisément l’origine du vaisseau spatial et son fonctionnement, présente aussi pleins de petits renseignements qui, je pense, seront très utiles pour la suite de la série.

Evidement, je vais attendre le prochain tome pour voir si j’avais raison sur ces pistes et la suite de l’histoire.

Par , le

Les albums de la série L' HERITIER DES ETOILES

Nos interviews liées

Serge Carrère pour Léo Loden 17

Sceneario : Comme c'est le troisième interview que l'on fait ensemble, on va parler des choses nouvelles.
J'ai vu que tu fais partie du studio Aquarium à Toulouse avec Dab's, Tony Valente, Guillaume Chuffart, Thomas Jourdas, Simon Leturgie. Comment se passe la cohabitation/travail avec les autres auteurs ?

Serge Carrere : Éh bien, cela se passe le plus naturellement possible, Nous partageons un lieu de travail ainsi que du matériel et surtout, le plus important, nos expériences, nos points de vue et notre savoir faire. Le fait que cet atelier existe, permet de fédérer de la création, des motivations ainsi que des rencontres avec d'autres auteurs, qui passent nous rendre visite, des journalistes qui viennent nous interviewer, bref du mouvement, de la vie quoi !

Sceneario : Depuis octobre 2006 tu gères un blog
Qu'est-ce qui t'a amené à utiliser un blog au lieu de ton ancien site web ?

Serge Carrere : Le côté "pratique" du blog, Facile à gérer, et puis, mon site, je l'hébergeais moi-même sur mon propre serveur et quelquefois, ce serveur était déconnecté, lent, faut dire que c'était un vieil ordinateur que j'avais transformé en serveur [...]

Lire la suite ›

Serge Carrere: Je suis un boulimique de travail...

Sceneario.com: Le tome 3 de private ghost qui fini le premier cycle a une fin assez ouverte, la série est finie ou avez vous d'autres projet pour cette série ?
Serge Carrere: Didier et moi avons prévu d'autres histoires avec notre fantôme chéri, des aventures en deux tomes, afin de pouvoir s'amuser scénaristiquement parlant avec Sam. L'éditeur dès le début a demandé à Didier, de prévoir une série et non un one-shot. Tout dépendra aussi de l'accueil du public sur ce premier opuscule en trois tomes. Bref, cela reste ouvert...

Sceneario.com: C'est une règle stricte de ne travailler que sur une seule série à la fois?
Serge Carrere: Il n'y a pas de règles là-dessus.. Je peux travailler sur plusieurs boulots à la fois. C'est une question d'organisation et de gestion du temps...
Et puis, travailler sur quasiment une seule série pendant plus de dix ans, cela use... On a envie de passer à autre chose, de s'aérer les pinceaux.


Sceneario [...]

Lire la suite ›

WEISSENGEL

SCENEARIO.COM: Bonjour Weissengel, pourrais-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?
WEISSENGEL:
Bonjour, je m'apelle Weissengel, je ne suis pas alcoolique, juste dépendant d'un art qui se nomme Bande-dessinée.
Ah oui, j'oubliais, je dessine "le Maître détective" aux éditions Delcourt, sur un scénario de Pierre Veys.
Auparavant, j'ai participé aux "chansons d'Higelin en BD" un album collectif aux éditions Petit à Petit, voilà, c'est tout pour l'instant.

SCENEARIO.COM: Fais-tu quelque chose d'autre que de la BD ?
WEISSENGEL:
Le repassage, la cuisine de temps en temps et l'amour le plus souvent possible.

SCENEARIO.COM: Y'a-t-il une BD ou un auteur de BD, qui t'as poussé à devenir auteur à ton tour ? Tu as le droit de citer plusieurs personnes ou plusieurs livres [...]

Lire la suite ›