L'herbier sauvage

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Noctambule

Genre :

Erotique

Intimiste

Public Averti

Sortie :
ISBN : 9782302051942

Résumé de l'album L'herbier sauvage

Au détour d'une rencontre (voulu ou improvisée) Fabien Vehlmann recueille des confidences, prend des notes et nous présente ici un volume ou sont rassemblées quelques une de ces histoires vécues ou fantasmées... Le tout agrémenté par les illustrations de Chloé Cruchaudet !

Par Fredgri, le 28/06/2016

Notre avis sur l'album L'herbier sauvage

On devine que derrière ces silhouettes croisées dans la rue, dans un bar, dans le bus se dessinent des petites confidences inavouables, des secrets intimes ou des expériences édifiantes. Fabien Vehlmann propose avec son Herbier Sauvage, de découvrir, sous le cachet de l'anonymat, quelques unes de ces histoires polissonnes que lui ont confié des rencontres passagères, deçi delà !

Et plus on avance plus on découvre qu'à part quelques exceptions on reste globalement dans du classique. Avec l'aide de ses "complices" le scénariste brosse surtout le portrait d'un ensemble d'individus qui aime à entretenir un certain nombre de fantasmes, qui aime à jouer avec sa séduction ou ses "performances", sans complexe, sans tabou.

Toutefois, au delà du côté quelque peu "voyeuriste" assez savoureux, je ne comprends pas trop les intentions de ce projet, si ce n'est de recueillir des témoignages, de permettre à des inconnus de se confier sans détour sur un souvenir, un moment passé à assouvir un fantasme ou simplement relater une expérience sexuelle. Mais ça n'apporte pas réellement grand chose au final, juste une vague impression d'être là, immobile et regarder des anonymes s'ébattre derrière un masque...

J'ai refermé la dernière page en me rendant compte que certain de ces récits avait tout simplement disparu de ma mémoire, tandis que d'autres restaient ancrés par leur côté évocateur, intimiste ou imagé !

Alors, en effet, ce volume ne s'adresse pas à tout le monde, même pas réellement à ceux qui veulent du salace, car ils risquent d'être déçus. Il faut aimer regarder, se glisser dans la vie de son voisin, il faut prendre du plaisir à simplement écouter le chuchotement d'une inconnue qui raconte sa première fois...

Pour public averti !

Par , le

Nos interviews liées

IDA

Sceneario.com : Comment est née Ida?
Chloe Cruchaudet : Je trouvais que la bande dessinée manquait d'un personnage féminin avec une personnalité un peu complexe, une héroïne qui ne soit pas parfaite, ce qui la rendrait d'autant plus intéressante. Ajoutez à cela que je suis très férue de littérature de voyages et vous aurez la base d'Ida.

Sceneario.com : Quel est le rôle de Fortunée dans le tandem qu'elle forme avec Ida?
Chloe Cruchaudet : J'aime bien qu'il y ait des contradictions, des couples de personnages qui sont en contradiction, chacun avec une vision du monde totalement différente. Fortunée incarne le bonheur de vivre, la spontanéité, le naturel, tout ce qu'Ida n'est pas, cela met donc encore plus en valeur le caractère d'Ida et ses difficultés.
Sceneario.com : Fortunée n'est pas que le faire valoir d'Ida, elle a un regard plus objectif, plus ouvert sur le monde?
Chloe Cruchaudet : Comme elle est plus douée pour le bonheur qu'Ida, elle est aussi plus encline à saisir les petits bonheurs du moment, elle réfléchi moins, du coup elle est plus ouverte au monde [...]

Lire la suite ›

Fabien Vehlmann, scénariste de bandes dessinées

A l'occasion de la récente sortie du quatrième tome de la série Seuls (avec Gazzotti au dessin), quelques questions centrées sur son métier de scénariste de bande dessinée ont été posées à Fabien Vehlmann.

Sceneario.com : Parle nous de la conception d'un de tes albums : comment trouves-tu ta documentation, est-ce que tu envoies les pages une à une à ton dessinateur ou bien en une fois ?...
Fabien Vehlmann : La doc, je la trouve progressivement, au gré de mes lectures, de mes découvertes sur internet, etc... Et quand je pense tenir une idée, je précise mes recherches sur un sujet plus précis, souvent en allant en bibliothèque pour affiner tel ou tel point. Parallèlement, je discute beaucoup de l'histoire avec le dessinateur, pour être certain que le récit lui plaira, qu'il aura du plaisir à le dessiner : ça peut d'ailleurs orienter mes recherches de documentation [...]

Lire la suite ›