L' ETOILE DU DESERT #2 L'étoile du désert

voir la série L' ETOILE DU DESERT
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DARGAUD

Sortie :
ISBN : 2882570368

Résumé de l'album L'étoile du désert

Matt Montgommery s'intègre peu à peu à la petite communauté sans révéler qui il est réellement afin de démasquer celui qu'il cherche... Mais il n'est pas si discret.

Par Pascal, le NC

Notre avis sur l'album L'étoile du désert

Le dénouement un peu décevant de l'intrigue semble presque porter la mention : « A suivre ». Alors soit, l'album est toujours très joli à regarder et l'histoire menée où elle devait, mais... ça fait presque un peu bâclé en fait., alors que ça fonctionne pourtant bien. Il reste sans doute un goût de trop peu quand on arrive à la fin. Peut être que ça aurait été mieux d'en faire une trilogie, histoire de fouiller un peu plus tout ça.

Par , le

Les albums de la série L' ETOILE DU DESERT

Nos interviews liées

Desberg et Queireix

Entretien avec Desberg et Queireix pour "MISS OCTOBRE" aux Editions LE LOMBARD durant le 40° Festival International de la BANDE DESSINEE d'Angoulême. (2013). Interviewer: Olivier
Images, son: Olivier et Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Interview vidéo d' Enrico MARINI à la galerie du 9° Art

Interview vidéo d' Enrico MARINI à la galerie du 9° Art, réalisée en Octobre 2009.
Interview réalisée par FEF pour Sceneario.com. [...]

Lire la suite ›

Rencontre avec Enrico Marini

Sceneario : Comment êtes-vous venu à la bande dessinée ?
Marini :
J'habite dans la Suisse alémanique et la bande dessinée ne fait pas partie de la culture. J'ai eu beaucoup de chance d'avoir une famille italienne et d'avoir passé beaucoup de mes vacances en Italie. J'aimais les bandes dessinées et ma grand-mère m'en achetait. Je lisais des fumetti (petits recueils en noir et blanc italiens). J'achetais aussi des Superman et des Batman dans les kiosques.

Je n'ai découvert la bande dessinée franco-belge qu'à l'âge de 12/13 ans, à part Astérix et Tintin que je connaissais depuis longtemps et qui faisaient partie de mes préférés, bien avant les comics. C'étaient des classiques on les trouvait même en Allemagne.

Je dessinais aussi de mon côté parce que j'aimais les dessins animés japonais. Je les suivais, un peu, par le club Dorothée qui était aussi diffusé en Suisse et j'essayais de recopier ce que je voyais [...]

Lire la suite ›