L' ESCOUADES DES OMBRES #1 Sanction

voir la série L' ESCOUADES DES OMBRES
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

LES HUMANOÏDES ASSOCIES

Collection :

Shogun Shonen

Genre :

Action

Science Fiction

Seinen

Sortie :
ISBN : 9782731620542

Résumé de l'album Sanction

"Pour avoir refusé d’obéir à un ordre de ses supérieurs, un militaire un brin bourru et intègre se retrouve dégradé, renvoyé sur le terrain en tant que sergent, et progressivement va en arriver à trahir son armée...

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album Sanction

Malgré ce que peut laisser transparaître le résumé on est ici assez loin des intrigues pleines de finesse, c'est de l'action virile, des laser qui découpent, des grenades qui explosent et des bidasses qui sautillent dans tout les sens, budda budda budda... Bref, on peut toujours se dire que c'est un genre et c'est vrai que pour le coup c'est très efficace, de la bonne action un chouilla vide mais sans concession, on est assez loin des autres scénarios habituels de Nikolavitch, pour les amateurs uniquement ! Le dessin, quand à lui, laisse transparaître des choses intéressantes, il manque, à mes yeux, de la substance, une véritable finition, ce petit truc qui rajoute de la profondeur, ici on a l'impression que c'est assez vite exécuté et du coup qu'il manque un je ne sais quoi de fignolage !
Un premier tome qui met néanmoins les bases de ce qui va suivre, des personnages assez charismatiques et un univers très riche.
A confirmer.

Par , le

Les albums de la série L' ESCOUADES DES OMBRES

Nos interviews liées

Alex NIKOLAVITCH

SCENEARIO.COM: Pour commencer peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

Alex NIKOLAVITCH: J'ai toujours adoré la BD, et j'en ai toujours lu. Du Tintin, du Lucky Luke, du Gaston, du Pif et du Astérix, à la base. Et puis aussi Strange et Nova, quand j'arrivais à en avoir, ce qui n'était pas évident vu que ma mère supportait tout, dans le genre, sauf le super-héros. Du coup, j'ai toujours fait de la BD. Quand j'étais tout gosse, j'ai créé un personnage assez Gastonnesque, ainsi qu'un pastiche de l'Araignée. Puis, en grandissant, un héros ado démerdard, dont j'ai pondu, textes et dessins, quatre albums sur papier machine, coloriés au crayola. Avant de m'apercevoir que ce n'était qu'un magma d'influences pas digérées et de me calmer un peu, d'autant que mon dessin n’était... pas phénoménal. Jusqu'au jour où j'ai découvert Watchmen [...]

Lire la suite ›