L'entaille

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

CORNELIUS

Genre :

Inclassable

Sortie :
ISBN : 9782360811793

Résumé de l'album L'entaille

Deux lycéennes se rendent à une soirée. Sur le chemin, elles passent à côté d'un stade et aperçoivent un jeune homme immobile sur le terrain, avec une casquette et une batte de baseball. Intriguées, elles se rapprochent de lui quand soudain, l'inconnu frappe la première et la tue, puis se lancent à la poursuite de la seconde !
Le lendemain, on a retrouvé le corps des deux jeunes filles. Trois autres lycéens, Dan, Ralf et leur amie Pola, essayent d'en savoir davantage. Le tueur rode encore, on ne l'a pas identifié et petit à petit la petite vie en banlieue tourne au cauchemars !

Par Fredgri, le 27/03/2021

Notre avis sur l'album L'entaille

"L'Entaille", c'est le premier album d'Antoine Maillard qui s'intéresse donc à une étrange histoire de tueur inconnu qui hante les quartier d'une banlieue américaine !

Toutefois, la démarche n'est pas ici de se lancer sur une sorte d'enquête pour connaître les motivations du tueur, ou encore de suivre l'évolution des pistes. Non, bien au contraire, l'auteur se penche sur la périphérie, et plus particulièrement sur le quotidien de trois jeunes lycéens qui ressemblent à beaucoup d'autres, mais qui ont malgré tout leurs propres petits secrets.
Qu'il s'agisse de Pola, qui deale à la sortie du lycée et dont la mère se perd dans une dépression sans fin. Ou encore l'étrange Dan, timide introverti qui commence à avoir de sérieuses envies de meurtre, en commençant pour l'instant sur des animaux !

Rien n'est donc aussi simple qu'il n'y parait dans cette histoire qui nous interpelle par son étrangeté et pas son rythme plutôt lent. Mais ne vous y fiez pas, car progressivement la tension monte et le scénario commence à s'emballer de plus en plus !

Antoine Maillard opte pour une approche assez froide, limite déshumanisé et inexpressive. Mais c'est tout à fait dans le propos du récit, une sorte de portrait en retrait d'une jeunesse qui se cherche des repères et qui a du mal à assumer sa marginalité. Seule Pola semble prête à prendre ses marques, à s'envoler vers des horizons moins contraignants !

Pour un premier album, j'avoue que je suis assez convaincu par cette prestation très réussie, qui dénote une personnalité artistique qu'il va falloir surveiller de plus près !

Par , le