L'Enfer de Jade

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Action

Fantastique

Manhua

Sortie :
ISBN : 2203012595

Résumé de l'album L'Enfer de Jade

Jade est une jeune femme qui vit dans la Chine d’aujourd’hui. Son obsession ? Sa chance incroyable. Elle doit avoir une sacrée bonne étoile qui ne la quitte jamais. Mais cela l’empêche finalement de goûter vraiment aux joies de la vie car tout marche, sans surprises. Elle va même jusqu’à jouer sa vie dans des jeux mortels.

Les choses vont pourtant basculer lorsqu’elle va se retrouver  au cœur d’une fusillade entre gangs. Elle va alors plonger directement en enfer et elle va devoir batailler ferme pour ressortir de cet univers fait de démons et de morts.

Par Legoffe, le NC

Notre avis sur l'album L'Enfer de Jade

J’ai découvert là un récit étonnant et profondément original. Jade, la chanceuse, soudain confrontée à la malchance ultime en pénétrant le monde des morts… La fable est intéressante mais faut-il encore qu’elle soit développée par un auteur qui maîtrise la situation.

Avec le hongkongais Laï Tat Tat Wing, dont c’est la première traduction en français, la Chine s’est trouvé un artiste talentueux qui relève aisément le défi. Nous passons de la vie normale à l’enfer avec une étonnante facilité. Tout paraît possible, tout paraît vivant dans ce royaume qui ressemble parfois un peu trop à notre monde réel. Message de l’auteur ?

La mort, le sang, la violence sont - en tout cas - livrés sans tabous, mais sans provocation inutile non plus. Il faut dire que le cynisme permanent de Jade aide à faire passer beaucoup de choses. La jeune femme porte sur ses épaules le récit sans jamais fléchir. Moi qui n’apprécie pas toujours les plongées dans des univers oniriques, j’ai été très agréablement surpris par ce one-shot. Bien sûr, le déroulement de l’action nous échappe de temps à autre, mais sans que cela ne porte jamais vraiment à conséquences.

C’est aussi une occasion originale de découvrir certains personnages de la mythologie chinoise, revisités ici avec beaucoup de modernisme. Surprenant vous dis-je !

Par , le