L' EMPEREUR OCEAN #1 La Horde

voir la série L' EMPEREUR OCEAN
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LES HUMANOÏDES ASSOCIES

Sortie :
ISBN : 2731662174

Résumé de l'album La Horde

Kyzil, Russie Orientale, septembre 2040. Dans un immeuble désaffecté, une moniale tantrique médite. A Moscou, le dictateur Apelsinov tombe de délire mystique en folie meurtrière : il demande au clergé de béatifier Gengis Khan. En Tchétchénie, un rebelle seul interrompt une partie de roulette russe entre soldats, et massacre toute la troupe. Allah lui permet d'éviter les balles.

Par Tito, le NC

Notre avis sur l'album La Horde

Pas de répit dans ce récit tout droit sorti des pires cauchemars d'un héritier de Bilal : le récit vous capte dès les premières cases. Mystique et violente, l'histoire nous plonge dans un empire russe retombé dans les pires travers de son histoire, auxquels s'additionnent d'étranges mutations et une omniprésence du divin et du surnaturel. Mais cette histoire brillante, voire jubilatoire malgré son extrême noirceur, ne serait rien sans un dessin en parfaite harmonie avec le propos, où rien n'est à jeter, surtout pas les ambiances ni les personnages, parfaitement expressifs et vivants. La colorisation est au diapason : irréprochable et parfaitement dans le ton. Violent, noir, torturé, mais tellement prometteur, ce tome est à acheter sans attendre une suite qui ne pourra qu'être un nouveau bijou...

Par , le

Bienvenu dans les années 70!!!... Le future est si noir, si méchant, si cruel. L'histoire est conventionnelle et tout à fait correcte. Cette BD permet au lecteur de passer un bon moment, c'est le principal... Pour le reste, il faut pas s'attendre à un chef-d'oeuvre, pas pour l'instant... L'apport du réel est important, mais le fait d'un bon livre n'est pas lié à une histoire déjà faîte des centaines de fois.

Par , le

Les albums de la série L' EMPEREUR OCEAN

Nos interviews liées

Interview de Igor Baranko auteur des Princesses Egyptiennes

Traduction assurée par Les Humanoïdes Associés

Sceneario.com : Pouvez-vous nous dire ce que représente pour vous la bande dessinée ?
Igor Baranko : Quand j’étais petit, j’adorais toutes les sortes de dessins. Mais quand je voyais une illustration décrivant une scène ou un événement, je ne voyais qu’un instant de la réalité. Et à chaque fois, je voulais connaître la suite : quand, par exemple, tu vois une bagarre (tous les petits garçons aiment voir des bagarres) et que l’un des personnages lève la main pour mettre l’autre à terre, va-t-il réussir ? Ou bien son ennemi réussira-t-il à l’éviter ? Enfant, l’art classique ne me satisfaisait pas. C’est quand j’ai découvert la bande dessinée que j’ai compris ce dont j’avais réellement besoin : du grand art et des histoires qui allaient avec [...]

Lire la suite ›