L'Autoroute du Soleil

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Chronique sociale

Roman Graphique

Sortie :
ISBN : 2203372060

Résumé de l'album L'Autoroute du Soleil

Ils sont deux. Il y a Karim, beau mec, grand séducteur, sûr de lui, petit voyou de la cité. Il y a Alexandre très jeune, pas sûr de lui, admiratif béat de Karim, pas très beau et complexé, timide mais fou des filles aux gros seins. Après avoir couché avec la femme d'un médecin qui les prend en flagrant délit, Karim démarre une longue cavale avec Alexandre sur ses talons et de fil en aiguille, de mauvaises rencontres en mauvaises rencontres, ils vont se retrouver dans des situations cocasses, dans des lieux inconnus et avec de plus en plus de monde à leurs trousses. Le moins qu'on puisse dire que c'est qu'ensemble ils ont la poisse et les beaux yeux de Karim n'y sont pas pour rien !

Par Marie, le NC

Notre avis sur l'album L'Autoroute du Soleil

Roman graphique de 430 pages, une pure merveille qui raconte avec noirceur et fatalisme, l'inexorable engrenage vers la criminalité. La narration est excellente. Elle montre l'effet boule de neige que le hasard et la malchance provoquent. Baru sait également adapter le découpage selon qu'il veuille montrer la peur, la bagarre, la fuite, etc... La toile de fond de son histoire est une autoroute. Ca pourrait être rébarbatif mais il n'en est rien et le décor routier est même captivant. Il décrit les rencontres, les caractères, les voitures bien sûr, toutes sortes de détails qui ne sont pas toujours visibles ! On y rencontre des malfrats, des escrocs, mais aussi des menteurs, des fous, bref que du beau monde .. : -) Et les thèmes abordés comme le deal, la drogue, la vie des cités, le vol, la politique extrémiste et le fanatisme, sont des thèmes plutôt au goût du jour ! J'ai beaucoup aimé cet album, Casterman a du l'aimer aussi puisqu'il vient d'être rééditer en deux tomes superbes dans la collection "Ecritures". Cette bd a d'ailleurs obtenu le prix alph'art du meilleur album à Angoulême en 1996. Je conseille vivement de le lire, c'est un classique du genre.

Par , le