L'assassinat du Père Noël

Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Parodie

Policier

Sortie :
ISBN : 9782723477857

Résumé de l'album L'assassinat du Père Noël

Dans le charmant petit village de Mortefond, la nuit de Noël, les cloches de l’église Saint Nicolas appellent à un étrange rassemblement.
Comme surgis d’un conte de fées, le père Noël, la mère Michel, Cendrillon, Peau d’Âne, Le Roi et la Reine, Cendrillon, Méphistophélès se pressent vers l’église afin de célébrer la naissance de l’enfant Jésus.
Chaque année, dans ce village des Vosges, la nuit de Noël est l’occasion de figer le temps, le bal d’ "Il était une fois" fait revivre les merveilleux personnages de l’enfance.
Mais cette année, la fête est gâchée, le Père Noël est retrouvé mort dans la neige. Prosper Lepic, détective-avocat, qui est venu là passer un mois de vacances pour soigner ses pauvres nerfs se charge alors de l’enquête dans un village désormais isolé par la neige.

Par Olivier, le 28/12/2010

Notre avis sur l'album L'assassinat du Père Noël

Cet album est très librement adapté d'un roman de Pierre Véry qui donna lieu à une excellente adaptation au cinéma par Christian Jaque en 1941.
C'est à la manière d'Agatha Christie que Didier Convard et Eric Adam, qui n'en sont pas à une facétie près, nous invitent à suivre ce petit détective, digne héritier d'Hercule Poirot qui aura la tâche d'élucider cet assassinat. Car c'est bien d'un meurtre dont il s'agit, meurtre doublé d'un vol : en effet, le rubis du doigt de Saint Nicolas, seule relique restant du bras d'or du Saint, a disparu du coffre où l'Abbé le rangeait habituellement après la messe.
Légendes, traditions, trésor disparu, énigme et mensonges, tous les ingrédients d'un distrayant polar sont réunis dans cette charmante parodie.
Entre l'ambiance délibérément fantastique du début de l'album et la réalité plus prosaïque de l'enquête qui suit le meurtre, les deux scénaristes s'amusent avec les codes et les conventions et se moquent gentiment des genres.
Détective intellectuel, Prosper Lepic réfléchit, étudie, s'imprègne de l'atmosphère pour résoudre ce meurtre et le vol conjoint et nous ne doutons pas un instant de sa réussite. Ce n'est pas le suspens qui est ici recherché, mais le pastiche dans une ambiance des années trente où l'image de la maréchaussée est caricaturale et les habitants du village témoins bien involontaires d'une histoire à laquelle la justice populaire donnera une fin originale.
La mise en scène très théâtrale de Paul, accentuée par son dessin statique et dramatique, l'amène à faire poser ses personnages pour leurs tirades, en multipliant les gros plans et les scènes intimistes de confessions. Au final, la parodie est toujours présente et apporte à cet album un ton exquis.

Par , le

Nos interviews liées

Entretien avec Didier Convard

Sceneario.com : Nous sommes dans la série des Gardiens du sang, avec le Triangle secret et I.N.RI., doit on parler de saga ou de feuilleton?
Didier Convard : C'est vraiment un feuilleton, depuis le Triangle secret qui est né d'un roman que j'avais écrit il y a une vingtaine d'années et que je n'avais jamais publié.
Sceneario.com : Il a été publié depuis. Didier Convard : Tout à fait, il a été publié depuis, mais je l'ai revisité car la bande dessinée est intervenue entre temps, j'ai du changer quelques axes d'écriture. Ce roman, je l'avais fait lire à Jacques Glénat et c'est lui qui a eu l'idée de l'adaptation en bande dessinée. J'avais un roman de 700 pages, le travail était titanesque. Il y avait plusieurs flashbacks dans le roman, il y en a beaucoup que j'ai traduit dans le triangle secret en quatorze ou quinze pages et puis, il y avait un gros qui était I [...]

Lire la suite ›

Interview Convard & Chaillet

Sceneario.com : Vous avez déjà travaillé ensemble sur le Triangle Secret, mais seulement sur un tome ?
Chaillet :
Oui tout à fait, dans le premier tome de cette belle saga. C'était une façon pour nous de travailler ensemble. C'était un projet qu'on avait depuis très très longtemps. J'avoue que cette petite incursion dans le domaine du Triangle Secret a été pour moi un très grand plaisir, mais avec quelque part une petite frustration : c'était un peu court.
Convard : Cela faisait bien un quart de siècle qu'on avait envie de travailler ensemble. Le Triangle Secret nous a permis de faire déjà un premier pas. Il y avait un flash-back à réaliser, et j'avais l'intention de demander à mes amis d'en faire un chacun. J'ai immédiatement pensé à Gilles, à André Juillard, à Jean Charles Kraehn, qui sont mes amis [...]

Lire la suite ›

Didier Convard

Sceneario.com: Concernant le Triangle Secret, vous avez réalisé 7 tomes, un one-shot, une deuxième saison est apparue avec INRI qui se terminera avec la sortie du 4° tome en avril prochain, y aura t-il une 3° saison?
Didier Convard: Oui. La troisième saison se rapprochera du Triangle Secret, puisqu'elle se passera du coté des Gardiens du Sang. Le Triangle Secret et INRI raconte l'histoire du coté du Christ, l' histoire des Héritiers du Christ, mais quand j'ai écrit le Triangle Secret il y a une vingtaine d'années, sachant qu'il est sorti en Bande Dessinée qu'en avril 2000, j'avais fait un énorme travail composé de plusieurs chapitres: Le triangle Secret avec INRI qui était dans le triangle Secret, une sorte de flashback du Triangle Secret. Lorsque j'ai adapté le Triangle Secret en Bande Dessinée je me suis aperçu que je n'avais pas assez de place, en accord avec les dessinateurs et l'éditeur, on c'est dit qu'on allait se donner le temps de travailler ensuite sur INRI [...]

Lire la suite ›