L' ASSASSIN QU'ELLE MERITE #3 Les attractions coupables

voir la série L' ASSASSIN QU'ELLE MERITE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

VENTS D'OUEST

Genre :

Drame

Historique

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782749307367

Résumé de l'album Les attractions coupables

Victor vit maintenant aux côtés de Klement, qui noie son infirmité dans des fêtes somptueuses au coeur de Vienne. Une vie de pacha que Klement doit à son ancien ami, Alec, qui lui verse une généreuse pension.

Victor, lui, ne goûte guère à ces parties fines. Il ne pense qu’à une chose, se venger d’Alec qu’il juge responsable de la mort de ses parents. Klement, voyant qu’il ne renoncera pas, lui révèle alors qu’Alec se trouve actuellement à l’Exposition Universelle de Paris. Ils partent ainsi tous deux pour la capitale française, la ville où le monde entier s’est donné rendez-vous en cette année 1900. Klement espère toutefois décourager son ami d’assouvir une vengeance qui ne fera de lui que le meurtrier tel que les deux bourgeois l’avaient parié au début de cette aventure.

Par Legoffe, le 21/05/2014

Notre avis sur l'album Les attractions coupables

Le duo Lupano / Corboz fonctionne, une fois encore, à merveille. Ils ont l’excellente idée de nous entraîner non plus à Vienne, mais à Paris, en pleine Exposition Universelle. Le thriller s’habille ainsi d’un univers moins sombre, d’une part, et il nous faire profiter de belle manière du talent du dessinateur d’autre part.

Car Yannick Corboz redonne vie avec beaucoup de talent à cet événement international. Les décors sont somptueux et, forcément, d’une grande diversité grâce à ces monuments qui vantaient alors les “bienfaits” de la colonisation.

Wilfrid Lupano fait un beau cadeau au dessinateur, mais aussi au coloriste Nicolas Vial, en optant pour un lieu aussi extraordinaire, tout comme il nous gâte par son scénario parfaitement rythmé et toujours riche en rebondissements. Pour notre plus grand plaisir, les imbécilement riches Victor et Klement sont de retours. L’un prépare un sale coup à Paris au nom de l’anarchisme. L’autre tente, au contraire, de raisonner celui qui a fait de lui un handicapé.

Nous évoluons ainsi dans cet univers de paradoxes, qui touche autant les personnages que les couches sociales dépeintes par les auteurs, au gré de la découverte de l’Exposition Universelle et du complot qui s’y trame. Lupano soigne son histoire, mais aussi ses protagonistes, qui ne manquent pas de complexité... pour mieux nous surprendre d’une planche à l’autre.

Son complice, Yannick Corboz, s’attèle à mettre en musique ce fourmillement d’idées. Il n’est d’ailleurs pas le dernier à en avoir. Son incroyable coup de crayon est allié à un superbe sens de la perspective, mais aussi à quelques initiatives très intéressantes. Corboz rend hommage, dans certaines cases, aux peintres impressionnistes puis, en fin d’album, aux cubistes.

Autant de bonnes raisons de vous ruer sur cette excellente bande dessinée qui se poursuivra dans un quatrième tome que l’on imagine encore spectaculaire.

Par , le

Les albums de la série L' ASSASSIN QU'ELLE MERITE

Nos interviews liées

La Brigade Verhoeven

Un entretien avec Yannick Corboz.


Interviewer : Olivier
Image & Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Wilfrid Lupano : rencontre avec ses Sept Nains et son Traquemage

Rencontre avec Wilfrid Lupano à l'occasion de la sortie de Traquemage et des Sept Nains


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Wilfrid Lupano et Rodguen

    Interviewer : Aubert
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Wilfrid Lupano

Sceneario.com : Bonjour Wilfrid. En ce mois d'avril 2011, votre actualité est des plus fournies. Pas moins de trois albums font l'objet d'une publication chez Delcourt (L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, L'honneur des Tzarom et Le droit chemin). Hasard de calendrier ou boulimie de travail permanente ?
Wilfrid LUPANO : Hasard complet. J’ai écrit ces ouvrages à des moments très différents ( le T2 de l’honneur des Tzarom, par exemple, est écrit depuis 2005!) C'est simplement le temps nécessaire à leur fabrication, le temps de trouver les bons dessinateurs et le choix de l'éditeur de programmer à telle ou telle date. Pour le Droit Chemin, par exemple, le premier album est achevé depuis longtemps, mais nous avons décidé d'en retarder la sortie pour pouvoir raccourcir le délai entre les deux premiers tomes, pour que les lecteurs attendent moins. C'est donc là encore un scénario écrit il y a deux ans environ [...]

Lire la suite ›

Wilfrid LUPANO pour L'Honneur des Tzarom chez Delcourt

Sceneario.com: Comment vous est venue cette histoire de tziganes intergalactiques ? Erriez vous sur une aire de gens du voyage, face à la pleine lune, lorsque l’inspiration est venue ?   Wilfrid LUPANO: Presque. J’avais, je crois, envie d’un grand bol d’air. Et paradoxalement, je suis allé le chercher là où il n’y en a pas : dans l’espace. La science-fiction ne m’intéresse plus beaucoup, car elle est assez largement en panne, mais c’est un genre qui offre encore de belles possibilités sur le registre du comique. L’espâââce reste un espace de libertés, alors profitons-en.   Sceneario.com: Les tziganes représentent le lointain, la liberté, la rébellion contre les codes établis. Ce sont des thèmes qui semblent vous attirer en permanence non ?   Wilfrid LUPANO: C’est exactement ça. A l’heure des caméras partout, des GPS, des passeports biométriques, les gens du voyage me paraissent finalement des gens assez libres [...]

Lire la suite ›

Interview de Wilfrid LUPANO sur l'Ivresse des Fantômes

 
Sceneario.com : Bonjour, et merci de nous accorder cette interview. Pourriez-vous vous présenter pour les internautes ?

Wilfrid Lupano :
Je suis Wilfrid LUPANO, j’ai 36 ans, je suis père d’un petit garçon. Je suis venu à la bande dessinée il y a une petite dizaine d’années, par hasard, ma première activité ayant été le monde de la nuit comme on dit. J’ai travaillé dans le monde de la nuit pendant 15 ans ; j’ai commencé tôt. En parallèle, j’écrivais. J’ai toujours plus ou moins écrit, mais pour moi. En même temps, je lisais de la bande dessinée mais bizarrement, je n’avais pas fait le lien entre les deux activités. D’abord parce que je n’aurais pas su comment m’y prendre et puis, je ne sais pas pourquoi, mais je ne faisais vraiment pas le lien [...]

Lire la suite ›

Rencontre avec Yannick Corboz pour Célestin Gobe-la-Lune

Sceneario.com : Quelques semaines après la sortie de l’album, quels sont les premiers échos de la part du public ?  Yannick Corboz : Nous avons beaucoup de retours enthousiastes, de la part des lecteurs et de la presse, et ça nous fait évidemment très plaisir. Sceneario.com : Avant de parler plus en détails de Célestin, peux tu nous présenter un peu de ton parcours ? 
Yannick Corboz :
J’ai 31 ans et je suis originaire d’Annecy, où je vis toujours aujourd’hui. Je suis parti plusieurs années à Lyon car, après mon bac S, je voulais m’orienter vers le dessin. Je suis donc entré à l’école Emile Cohl, un lieu d’où sortent beaucoup de dessinateurs de bande dessinée. Pour ma part, je voulais faire de l’animation. Mais, quand je suis sorti de l’école, le secteur embauchait peu [...]

Lire la suite ›