L' AS DE PIQUE #2 Un parfum de Psyché

voir la série L' AS DE PIQUE
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DARGAUD

Sortie :
ISBN : 9782205043198

Résumé de l'album Un parfum de Psyché


Finalement, Arthur de la Gravière a décidé de prolonger son séjour à Royan... Comme il a des visions relatives à la disparition de l’amante d’Edward à chaque fois que Marie-Charlotte préside une des séances de spiritisme qu’elle organise, il compte bien profiter de son « don » pour aller plus loin dans l’éclaircissement de ce mystère et, pourquoi pas, pour démasquer le coupable parmi différents "prétendants au titre" ! Raymond, le lad ? Laplanche-Terrot, son maître ? Marie-Charlotte ? Ou encore... Edward, lui-même ?
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Un parfum de Psyché


Elle est bien conçue, cette couverture sur laquelle se dérobe à nos regards le personnage qui est au cœur du mystère et de l’enquête que va mener Arthur de la Gravière. Le fantôme de l’amante d’Edward est en effet un personnage central mais qui aura presque fait office d’Arlésienne tout du long ! Un fantôme qui revient demander justice...

Dans un style graphique qui n’a pas mal vieilli, cette bande dessinée qu’on peut quasiment lire sans connaître le tome précédent montre le talent déjà incontestable d’un Guérineau "pré-Stryges" qui sait bien gérer les ombres des reliefs et sait croquer les visages de l’emploi. Seules les couleurs peuvent éventuellement inciter à une certaine critique puisqu’on a de nombreuses fois droit, par exemple, à des arrière-plans unis jaunes. Cela dit, ça passe bien avec le style et du dessin et même, je dirais, avec ce contexte d’enquête un peu à la Agatha Christie... A vous de voir ! Notez qu’il faudra attendre la réédition de cette série (en version intégrale, chez Delcourt) de 2009 pour avoir le plaisir de découvrir les planches en noir et blanc.
 

Par , le

Les albums de la série L' AS DE PIQUE

Nos interviews liées

Un entretien avec Richard Guérineau

Un entretien avec Richard Guerineau à l'occasion de la sortie de Charly 9
    Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Corbeyran nous parle d'Irina

Sceneario.com : Pourquoi le choix d’Irina ?
Eric Corbeyran : J’adore les filles qui portent des flingues. J’ai quelques héroïnes dans ce goût-là, des filles dangereuses, comme dans le Chant des Stryges où l’héroïne est une tueuse professionnelle, ou dans le Régulateur où les personnages principaux sont deux nanas. Donc le choix s’est naturellement porté sur cette tueuse.
Sceneario.com :
Eric Corbeyran : C’est facile, on a tendance à croire que trop de contraintes nuisent alors que c’est le contraire, c’est plus facile, j’aime les contraintes. J’ai adapté Assassin’s Creed, et il y avait beaucoup de contraintes, alors ici c’était de la « rigolade ».

J’avais toute liberté pour créer le personnage. Dans XIII on la voit tuer, c’est un comportement de tueuse stéréotypé [...]

Lire la suite ›

Eric Corbeyran et Brice Bingono pour Pavillon Noir chez Soleil

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Eric CORBEYRAN : C'est Jean Wacquet (de chez Soleil) qui nous a mis en contact. A l'époque Brice n'habitait pas loin de Bordeaux, nous nous sommes donc rencontrés "pour de vrai". Le courant est passé tout de suite...

Sceneario.com : Eric, qu'avez vous apprécié chez Brice pour avoir envie de travailler avec lui ?
Eric CORBEYRAN : D'abord, j'ai vu quelques uns de ses anciens travaux, des pages de bd mais aussi des illus. Ca a été très positif tout de suite. Le déclic s'est produit et la machine s'est mise en marche dans ma tête. Ensuite, j'ai rencontré le bonhomme et il m'a plu d'emblée. Après, je n'ai cessé d'être enthousiasmé par les planches de Pavillon noir. Chaque livraison était un petit événement tant son trait est énergique et attachant [...]

Lire la suite ›

Richard Guérineau

Sceneario.com : Commençons par l’incontournable une petite présentation :o)
Richard Guérineau : J’ai commencé à faire de la bande dessinée en 93/94. J’ai réalisé une première série qui s’appelait L’as de pique chez Dargaud. Elle a été rééditée depuis chez Delcourt en version intégrale noir et blanc. Ensuite j’ai travaillé sur Le chant des Stryges. En parallèle je fais un peu d’illustration et quelques bricoles à droite à gauche. Je viens de terminer quelques couvertures de romans pour les éditions J’ai lu. J’ai relooké les romans de Lovecraft, des choses diverses comme ça. Sceneario.com : Uniquement chez J’ai lu ?
Richard Guérineau : Essentiellement. Ils étaient venus me trouver il y a quelques années parce que j’avais fait un porte folio avec la librairie Ciné flash sur des thèmes gothiques fantastiques, époque 19e et ça leur avait bien plu [...]

Lire la suite ›