L'américain

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SARBACANE

Genre :

Aventure

Sortie :
ISBN : 9782377316229

Résumé de l'album L'américain

Depuis le début, Francis est complètement obsédé par la série télé "L'Américain". Il passe son temps scotché devant son écran de téloche, il ne cesse de bassiner ses amis avec les détails du dernier épisode, et même sa petite copine Claire en a marre qu'il ne parle que de ça, qu'il prenne aussi au sérieux cette série. Un soir qu'ils se prennent une nouvelle fois la tête à ce sujet, quelqu'un vient frapper à la porte. Claire va ouvrir et revient vers Francis avec une sacoche, elle prétend que c'est l'américain qui lui aurait déposé… Pour le jeune homme, c'est le début d'une étrange histoire ou le fantasme et la réalité vont s'entremêler insidieusement…

Par Fredgri, le 22/04/2021

Notre avis sur l'album L'américain

S'il vous est arrivé, à vous aussi, de regarder compulsivement une série télé, au point d'en être parfois un peu obnubilé, j'ose espérer que vous n'ayez pas atteint le niveau de Francis, avec son admiration quelque peu exclusif pour "L'américain" !

Loïc Guyon nous fait glisser dans le monde du jeune homme, entre virée avec des copains, relations tendues avec sa copine et une étrange histoire de sacoche mystérieuse. On comprend très vite que pour lui le fantasme et la réalité se fonde doucement. Il croit dur comme fer à la profondeur de cette série Z, aux messages qu'elle cache, à la mission qui anime cet étrange héros bedonnant, plus vif que le meilleur des agents secrets, plus surprenant aussi !
L'auteur alterne les passages "réels" traités en noir et blanc et au lavis, avec ceux de la série télé en couleur sur pages monochrome. L'effet est saisissant et montre parfaitement le décalage qu'il peut y avoir entre ces deux perceptions de la réalité !

Toutefois, le scénario patine beaucoup dans les échanges des uns et des autres, avec des pages et des pages de dialogues qui n'apportent absolument rien au récit, si ce n'est de bien appuyer sur les ambiances de djeuns de la cité qui parlent de mecs, de nana etc. A tel point que l'intrigue s'embourbe progressivement, peinant à vraiment se lancer, à se dynamiser. On en vient à doucement perdre de l'intérêt pour cette sacoche, voir même pour l'américain lui-même !

Alors oui, l'album est vraiment agréable, graphiquement j'ai beaucoup aimé, mais ça aurait mérité d'avoir un scénario peut-être plus concentré !
Une belle curiosité !

Par , le