L'album de l'année

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

LA CAFETIERE

Genre :

Autobiographie

Humour

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782847740189

Résumé de l'album L'album de l'année

1 an, 365 jours, 365 strips.
Fabcaro nous raconte sa vie à raison d'un dessin par jour.

Par Arneau, le 12/04/2011

Notre avis sur l'album L'album de l'année

Avec ce nouvel album, Fabcaro poursuit dans la veine autobiographique qu’il avait entamée dans Le Steak haché de Damoclès, Droit dans le mur, ou bien encore Like a steak machine. Il pousse, ici, le bouchon encore plus loin en nous racontant sa vie au quotidien sous la forme d’une case par jour. Afin d’éviter l’effet « pavé », l’auteur a eu la bonne idée de découper son album en semaine : une page par semaine composée de 7 dessins avec un petit proverbe de son invention. A la mode du blog, l’auteur s’est lancé le défi de faire, pour chaque journée de l’année 2009, un dessin illustrant l’ambiance du jour ou un fait marquant.
Le lecteur découvre comment l’auteur combine sa vie de dessinateur avec celle de père de famille. Il nous raconte ses problèmes d’inspiration, les dédicaces pénibles, ses retards accumulés et au milieu de tout cela nous parle de son angoisse de père, des bêtises de ses filles, de son hypocondrie ou de sa faible attirance pour le bricolage. Encore une fois, on retrouve avec bonheur l’humour si efficace de l’auteur, mélange d’autodérision, d’absurdité, d’ironie et de cynisme, le tout baigné dans une grande fantaisie.
Cet album est vraiment une belle synthèse du travail de l’auteur à La Cafetière. Alors si vous ne connaissez pas encore cet auteur talentueux, cet album de l’année est une parfaite entrée en matière

Par , le

Nos interviews liées

Fabcaro, auteur de La clôture

Sceneario.com : Bonjour Fabcaro, et merci de nous accorder quelques instants alors que tu as la clôture de Pompon à terminer... On va tâcher de faire vite ! Alors, pour commencer... Pourrais-tu te présenter dans les grandes lignes et nous rappeler ton parcours artistique ?
Fabcaro : Pour faire court : j'ai décidé de vivre de l'écriture et du dessin à la fin des années 90, j'ai alors commencé à placer des illustrations et des strips dans différents mensuels avant d'attaquer mes premières collaborations avec Psikopat ou Tchô. Peu après sortait mon premier album, Le steak haché de Damoclès, aux éditions La cafetière. Sceneario.com : La cafetière, 6 pieds sous terre... Tu donnes l'impression d'être abonné aux « petits éditeurs ». Est-ce un choix ou est-ce parce que ce que tu as envie de raconter n’intéresse pas les plus gros ?
Fabcaro : Je fais aussi des choses pour les plus gros, notamment un truc pour l'Echo des Savanes (Glénat) qui va donner lieu à un album chez Drugstore en septembre [...]

Lire la suite ›