L'affaire Seznec

Dessinateur :


Scénaristes :



Éditions :

DE BOREE

Collection :

Les Grandes Affaires criminelles

Genre :

Drame

Sortie :
ISBN : 9782812901416

Résumé de l'album L'affaire Seznec

Novembre 1953. Guillaume Seznec est victime d’un étrange accident. Il est renversé par une voiture. Gravement touché, il est hospitalisé. Paul Cordier, journaliste au Quotidien de Paris, lui rend visite et lui annonce qu’il veut reprendre l’enquête qui a envoyé Seznec au bagne durant vingt ans. Le journaliste est persuadé que Seznec a été victime d’un complot et que l’accident de voiture n’est que l’épilogue d’une affaire emplie de zones d’ombre.

Par Legoffe, le 06/02/2011

Notre avis sur l'album L'affaire Seznec

Cet album fait partie de la collection Les Grandes Affaires criminelles et mystérieuses, éditée par De Borée. Un livre pour revenir sur la fameuse histoire de Guillaume Seznec, accusé, en 1923, d’avoir assassiné Pierre Quéméneur. un conseiller général du Finistère que nul ne revit jamais plu après son départ pour Paris.

L’enquête, racontée ici, est reprise au moment où Seznec est renversé par une voiture. Un fait véridique, choisit comme point de départ par les scénaristes. Sans doute veulent-ils prendre du recul et s’appuyer sur les conclusions de la justice et le travail des gendarmes dans les années 1920. Autant d’éléments, ou d’arguments, qui permettent d’étayer ou, au contraire, de contredire plusieurs points de l’enquête. C’est tout l’avantage d’une plongée rétrospective dans l’affaire, qui permet aux auteurs de s’offrir une certaine crédibilité en jouant plutôt la carte du documentaire que celle du polar.

Pour se faire, le journaliste croise le chemin de plusieurs témoins clés, mais aussi de la justice qui tente encore quelques reconstitutions.

Sur le fond, les auteurs posent ainsi de nombreuses questions et mettent le doute sur le travail de la justice. Néanmoins, malgré un travail plutôt en faveur de Seznec, ils ne manquent pas de laisser planer le doute en raison de théories ou d’éléments qui restent invérifiables. Cet ouvrage n’a donc pas la prétention de détenir la vérité, mais plutôt de permettre au lecteur de se replonger dans l’affaire.

L’ensemble est plutôt bien réalisé et la lecture est plaisante. Les dessins, eux, sont agréables, mais ils auraient mérité plus de travail dans le détail et une mise en relief qui donne du caractère aux planches.
Voilà donc un album qui ne marquera pas l’histoire, mais qui se veut globalement intéressant et plutôt bien documenté.

Par , le