L' AFFAIRE DES AFFAIRES #1 L'argent invisible

voir la série L' AFFAIRE DES AFFAIRES
Dessinateur :


Scénaristes :



Éditions :

DARGAUD

Genre :

Autobiographie

Politique

Presse

Roman Graphique

Sortie :
ISBN : 9782205061888

Résumé de l'album L'argent invisible

Denis Robert est un journaliste que l'on qualifie d'investigation connu aujourd'hui principalement parce qu'il a contribué à révéler l'affaire Clearstream au grand jour. L'affaire des affaires est une nouvelle série où il se propose, avec la complicité de Yan Lindingre et Laurent Astier, de raconter une partie de sa vie. Dans ce premier tome L'argent invisible, on le suit dans ses investigations entre les années 90 et 2000. On y apprend comment il est entré à Libé, pourquoi il en est parti et beaucoup de choses sur la gestion du monde économique par les politiques et les requins de la finance... Un ouvrage d'utilité publique.

Par Melville, le 22/12/2009

Notre avis sur l'album L'argent invisible

"John Maynard Keynes a dit que le capitalisme était la croyance stupéfiante que les pires hommes allaient faire les pires choses pour le plus grand bien de l'humanité... Vous voulez que je répète !". Voici ce qu'on peut lire à la page 160 de ce premier tome de L'affaire des affaires. Si j'ai choisi de commencer ma chronique par ce court extrait c'est parce qu'il me semble qu'il résume plutôt bien son but, à savoir faire prendre conscience au lecteur les dérives ne notre système financier - ou au moins l'amener à se poser quelques questions... L'affaire des affaires est assurément une bédé politique (mais non partisane et certainement pas un brûlot) associée au road movie implacable d'un homme en fuite.

Le scénario est né de la riche collaboration entre les auteurs Denis Robert et Yan Lindingre. A eux deux il on su trouver le juste équilibre entre le flot impressionnant d'informations livrées sur le fonctionnement, la corruption et la perversion de l'économie capitaliste et la vie de cet homme en quête de vérité qui fuit sans cesse ses responsabilités familiales. Le personnage de Denis Robert rappellera peut-être à certains celui de Steve Everett interprété par Clint Eastwood dans son film Jugé coupable.
Le récit est porté par les dessins au trait acéré et "journalistique" de Laurent Astier. Tout en noir et blanc, ils ne laissent pas de répit au lecteur et participent pour beaucoup tant à la dynamique, qu'à l'émotion qui émane de cette aventure humaine et humaniste.

L'affaire des affaires est donc une série incontournable, qu'il me semble indispensable de lire à défaut de la posséder. Lire cette bande dessinée est un acte citoyen !

Par , le

Les albums de la série L' AFFAIRE DES AFFAIRES

Nos interviews liées

Laurent Astier

Un entretien avec Laurent Astier.


Interviewer : Olivier
Image & Son Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Yan Lindingre

Sceneario.com: Votre départ de Fluide Glacial est-il volontaire ou imposé ?
Yann Lindingre: Totalement imposé et complètement inattendu. Je sortais d’un chouette numéro conjoint avec Spirou, une expérience inédite et très médiatisée. Quoi qu’en dise l’actionnaire, les ventes se portaient plutôt bien, compte tenu de la conjoncture. Enfin bref, il a décidé d’imposer sa patte après deux ans à ronger son frein.

Sceneario.com: Durant toute la période ou vous avez été rédac chef de Fluide, les choses ont pas mal évolué, du sang neuf, une rédaction plus cohérente, une sorte de nouveau dynamisme... Quel regard porte-t il sur ses années Fluide ? Fluide maintenant, Fluide avant, y a t-il une différence selon vous ?
Yann Lindingre: J’ai trouvé le journal en grande difficulté il y a 6 ans [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Yan Lindingre

sceneario.com : Depuis quelques mois, les lecteurs ont pu suivre la tension monter entre Fluide Glacial et le journal Spirou mais sans en aller jusqu’aux mains, un match d’improvisation plutôt théâtral est organisé. Qui a eu l’idée de créer ce concept inédit ?

Yan Lindingre : Il y avait eu un antécédent chez Fluide Glacial, un hors-série (parution en 2014) que je voulais faire autour de Gotlib, notre créateur. Je me suis aperçu alors que nous n’avions que la moitié de son œuvre et que l’autre moitié était chez Dargaud.
J’ai proposé à Dargaud d’exhumer le titre Pilote, dont ils se servent de temps en temps pour un hors-série, en leur demandant de faire 50/50, c’est à dire 50 pages Dargaud et 50 pages Fluide suivi par un numéro de Fluide Glacial.
C’était comme une première car non seulement les lecteurs ont envie de lire un grand hors-série sur Gotlib, mais surtout cela les a complètement surpris de voir deux grands titres qu’on imagine toujours concurrents, se retrouver sur la même couverture [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Laurent Astier

Rencontre avec Laurent Astier à l'occasion de la sortie de Comment faire fortune en juin 40


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Laurent Astier pour Cellule Poison (Dargaud)

Interview conçue par Melville pour Sceneario.com

Sceneario.com : Comment est née la série Cellule Poison ? Laurent ASTIER : Elle est née des cendres d'un projet refusé par les éditeurs, un tryptique sur les violences faites aux femmes aux trois âges de la vie, enfance, adolescence et âge adulte. Cette série devait se déployer sur des récits de 120 à 200 pages en noir et blanc. Je comprends que ça ait pu effrayer les éditeurs à l'époque ! Pour écrire Cellule Poison, J'ai donc utilisé l'essence de ce projet, en me servant du genre polar comme filtre à cette thématique. Et le polar m'a emmené vers les frontières de cette violence qui est autant physique que psychologique, la prostitution forcée. J'y ai aussi ajouté mes questionnements sur les guerres balkaniques, sur cette région si proche et pourtant si méconnuepour la plupart d'entre nous [...]

Lire la suite ›

Laurent ASTIER l'auteur de Cirk et Gong

Sceneario.com: Nous t'avions déjà rencontré en avril dernier, depuis quelques mois ont passé. Le tome 2 de Cirk est sorti 1 an et demi après le tome 1, entre temps il y a eu Gong... Peut on dire que Laurent Astier est un auteur productif?
Laurent Astier : Salut mister Aub et toute l'équipe de Sceneario ! Alors comment ça va depuis la dernière fois ? vous avez ... oh, pardon ! c'est une interview ... Bonjour les gens qui lisez. Euh, je peux dire un petit bonjour ? Alors bonjour à tous mes potes, à mon papa, ma maman (hey, m'man, je passe à la télé ! ben oui, quoi, ça ressemble drôlement à une télé votre truc), mon frangin etc ...... Au fait, c'était quoi la question ?!?! Ah oui ...et la réponse est : Je crois que je ne peux pas dire non.
Bon allez, je blague, je vais faire un peu plus long que ça.
Il ya plusieurs raisons à ça. Je suis de nature plutôt impatiente. J'aime voir les projets prendre forme assez rapidement (même si je les ressasse pendant pas mal de temps avant de les coucher sur le papier) [...]

Lire la suite ›

De Laurent Astier, Auteur de Gong et Cirk

SCENEARIO.COM: Laurent, peux-te tu présenter, et décrire ton parcours professionnel jusqu'à maintenant ?
Laurent Astier: salut ! Laurent Astier (si j'ai gardé mon nom de naissance, c'est par flemme de trouver un pseudo) âgé de 27 automnes (c'est vrai ça, pourquoi on compte toujours en printemps ?) originaire de saint Etienne (et pourtant n'ayant pas un fort penchant pour le football même si je suis un peu leurs résultats et donc leur lente descente aux enfers) et résidant en banlieue parisienne.

Mon parcours dans le dessin a commencé sur les traces de mon grand frère, de 2 ans mon aîné (qui soit dit en passant est un vache de bon raconteur d'histoire, de dessinateur et surtout de coloriste et qui n'a fait qu'un album pour enfant qui n'est pas du tout représentatif de son talent) vers 5,6 ans par des gardiens de vache (en anglais dans le texte) armés jusqu'aux dents, puis quelques bandes sur des histoires de trappeur à partir de 8 ans (histoires inédites que vous ne verrez jamais car j'avais la fâcheuse habitude de faire des bilans et de balancer le tout au feu ou la poubelle [...]

Lire la suite ›