L'Accessoiriste

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

MOSQUITO

Genre :

Drame

Polar

Suspense

Sortie :
ISBN : 9782352832935

Résumé de l'album L'Accessoiriste

Eloïse vient d'être embauchée à Krelland, chez le richissime producteur d'Hollywood, Luis Krell, pour y remplacer Milena, qui a décidé de démissionner. Eloïse a toujours été passionnée par le cinéma, depuis l'année de ses 11 ans, où elle est allée voir "Les hôtes du Crépuscule".
Mais une autre envie l'a poussé à accepter ce travail, elle voudrait comprendre comment Luis Krell, simple accessoiriste au début, est devenu ce puissant nabab en 30 ans...

 

Par Berthold, le 04/10/2015

Notre avis sur l'album L'Accessoiriste

Mosquito propose en ce mois d'octobre 2015 une bande dessinée étrange, mystérieus qui ravira les cinéphiles et les amateurs d'intrigues captivantes où le suspense fonctionne jusqu'au bout.

François Deflandre, l'auteur de Le Sang des Automates et de Puzzle Gothique, nous raconte l'histoire d'Eloïse, une jeune femme passionnée par le cinéma, qui se fait embaucher par l'un des nababs les plus puissants d'Hollywood, Luis Krell. Ce dernier a commencé comme simple accessoiriste en France, et un jour il est parti à Los Angeles pour devenir ce riche producteur.
On découvre progressivement le manoir de Krell, le Krelland, où tout y est à la gloire du cinéma et de certains films, dont les décors reprennent des passages de tel ou tel film.
Avec Eloïse, nous découvrons ces lieux et les secrets de Krell. Car, oui, l'homme et sa femme cachent quelque chose. Ils observent leurs employés et leurs invités. Eloïse, tout comme Milena, la femme de chambre qu'elle remplace, ressent d'étranges sensations, d'étranges rêves. Mais, au risque de sa vie, elle va tout faire pour connaitre la vérité !
Deflandre signe là un très bon suspense. L'intrigue nous prend dès le début jusqu'à la fin ! Le scénario de L'Accessoiriste fait penser un peu à du David Lynch, à du Hitchcock (pour le côté paranoïaque). L'auteur, bien que changeant le nom de films et d'acteurs, fait des allusions à des chefs d'oeuvre du septième art. Je vous laisse les deviner. C'est comme un puzzle qui vous conduit à la vérité !

Graphiquement, Deflandre a son propre style. Un style qui, d'ailleurs, sert parfaitement ce genre de récit assez étranges et envoutants. Sa mise en page n'est, certes, pas si classique que cela, mais elle fonctionne à merveille. En fait, sa narration est même assez originale. Les couleurs sont maitrisées et confèrent l'atmosphère adéquate au récit.

L'Accessoiriste est une très bonne lecture qui plaira aux amateurs de suspenses, de mystères et aux cinéphiles.
C'est une oeuvre à découvrir sans hésiter.

 

Par , le