KYOKO #4 Kyoko Karasuma, inspecteur à Asakusa

voir la série KYOKO
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

TAIFU COMICS

Genre :

Action

Fantastique

Manga

Sortie :
ISBN : 9782351801468

Résumé de l'album Kyoko Karasuma, inspecteur à Asakusa


Une mission de Ray et Kyoko les conduit dans un parc où ils découvrent quatre jeunes filles étrangères tenues en otages. Un certain Kanô débarque alors, accompagné de gardes du corps. Il est manifestement un gros bonnet de ce qui ressemble à une organisation pratiquant la traite des blanches...

Une fusillade s’ensuit et de nombreux morts sont à déplorer, mais d’un malfaiteur survivant est tirée l’info comme quoi un rituel est prévu dans un temple proche, un rituel au cours duquel des otages comme celles découvertes vont être sacrifiées aux Oni !

Les sections spéciales de police quadrillent donc la zone concernée le jour venu et l’assaut est donné. Kanô qui n’est pas resté au temple échappera aux policiers et sera activement recherché : cet humain de mèche avec les Oni intrigue la police. Au cours de l’intervention armée, Ray retrouvera Kyômoto de qui il veut se venger, et Kyoko se retrouvera une fois de plus face à Uchida qui encore une fois tentera de la faire changer de camp en lui donnant de nouvelles précisions sur son passé, sur ce qu’il sait sur elle et sa famille.

Miki Sigiura quant à elle se doute de plus en plus de quelque chose sur la véritable nature de Kyoko...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Kyoko Karasuma, inspecteur à Asakusa

C’est à plusieurs titres qu’on appréciera la lecture de ce quatrième volume de la série Kyoko.

Tout d’abord parce qu’il est franchement tourné vers l’action avec un grand A, laissant un peu à l’écart le côté politique né et développé dans les tomes précédents et dont on sait qu’il va ressurgir. Action, oui, entre les forces spéciales de police et les Oni... De manière générale, puisque les deux « races » s’affrontent, mais aussi à des niveaux plus personnalisés et pas forcément dans des camps adverses : Ray contre Kyômoto (l’assassin de son défunt coéquipier), Kyoko contre Miki à un niveau interne à la police, et une fois encore Kyoko contre Uchida qui forment décidément un couple comparable à deux aimants qui s’attirent et se repoussent...

On aimera aussi ce tome 4 parce qu’on y apprend des choses et parce qu’en qualité de lecteur, on a accès à des informations que les policiers, eux, n’ont pas (encore). Ainsi, par exemple, le voile est levé sur les intentions de Kanô sans toutefois qu’on en sache encore trop.

Enfin ce volume est un plaisir de lecture grâce aussi au dessin qui du réalisme précis peut facilement passer à un rendu stylé qui donne son caractère et sa marque de fabrique à ce manga que je vous recommande si vous aimez le manga, l’action, et le fantastico-culturel !
 

Par , le

Les albums de la série KYOKO