KOOKABURRA #5 Retour à Terradoes

voir la série KOOKABURRA
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Science Fiction

Space Opera

Sortie :
ISBN : 2849465593

Résumé de l'album Retour à Terradoes

Les ennemis de toujours ont conclu une trêve fragile pour mettre leur inimitié de côté. Cependant, chacun essaye en secret de récupérer les cinq enfants de la prophétie, même si la perte de Kaino Ladd semble la compromettre.
Pourtant, la hargne des Amazones, des Dakoïds et des Wombats laisse penser que le pouvoir de ces enfants, même réduits à quatre, est encore trop puissant. Et il ne faudrait pas qu'il tombe entre de mauvaises mains. Dragan et Skullface avec leur dextérité tentent tout pour les soustraire à leurs pousuivants. Et dans leur fuite, ils tombent sur une curieuse planète, un iceberg dans l'espace, une planète totalement inconnue et non répertoriée, et qui semble pourtant si familière à Dragan...

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album Retour à Terradoes

Un retour aux sources ? La boucle serait-elle bouclée ? Voilà ce que l'on peut dire à la lecture de cet album. Cet ultime tome du premier cycle de Kookaburra nous ramène sur la planète où Dragan avait abandonné ses amis d'enfance Raïsha et Nesta. Ici on apprend enfin le fin mot  de l'histoire. Kookaburra était une énigme avant, mais Retour à Terradoes  nous amène à l'unité de l'univers imaginé par Crisse et poursuivi par Nicolas Mitric. Les références aux nombreux tomes de la série dérivée Kookaburra Universe sont nombreuses et les lecteurs pourraient presque y trouver aussi le début de "K", la dernière série en date.
Sur le plan esthétique, cet album est aussi remarquable que le précédent. On peut critiquer la reprise du dessin par Mitric, car son trait n'est pas celui de Crisse, les couleurs de Sebastien Lamirand dénaturent la série originelle... Non ! Leur travail est tout simplement magnifique. L'infographie va très bien avec le récit de ce space opera et lui donne une consistance. Fini l'espace à la mode de Ridley Scott, très sombre, ou celui de Lucas à la propreté d'un bloc chirurgical, ici c'est un feu d'artifice en permanence. C'est sans doute cette différence qui fait que l'on s'attache à cet univers. Sinon autre preuve du remarquable travail sur cet album, c'est ce superbe quadryptique que l'on trouve vers la fin de l'album. Il faut poser l'album pour en profiter totalement et s'incliner devant lui comme en signe de respect pour le travail accompli.
Au final, avec ce cinquième tome s'achève une partie d'un mythe, c'est presque avec nostalgie ou tristesse que l'on referme cet album. Car on le devine comme une sorte de prologue de la série K. Mais aussi parce que c'est le dernier qui sera scénarisé par Crisse. Mais réjouissons-nous, car Kookaburra Universe poursuit son chemin pour nous éclairer un peu plus sur cet univers décidément très riche, et Kookaburra aura droit à un second cycle. Comme le disent si bien les auteurs, "Kookaburra a repris son envol... elle reviendra".

Par , le

Les albums de la série KOOKABURRA

Nos interviews liées

Sébastien Lamirand


Sceneario.com : Sébastien Lamirand bonjour ! C’est la première fois que nous avons le plaisir de vous accueillir sur notre site, pourriez-vous vous présenter ?


Sébastien Lamirand : Je suis coloriste chez Soleil, j’ai 32 ans et autant de dents, je travaille sur Tessa, Kookaburra et les Conquérants de Troy, Lotus Noir (magazine de cartes à jouer) et Lanfeust Mag entre autres.

Sceneario.com : Vous faites partie du trio qui met en images les aventures de Tessa, pour notre plus grande joie. Est-ce facile de travailler avec Louis et Nicolas ? Comment travaillez-vous avec ces deux autres auteurs ?

Sébastien Lamirand : En général j’ai carte blanche pour les couleurs, s’il y a des indications précises, genre fin de journée, c’est Louis qui me les donne [...]

Lire la suite ›

Mitric Nicolas pour Tessa 4

Sceneario.com: Bonjour Nicolas et merci de nous accorder à nouveau un peu de temps que l’on sait précieux. Encore quelques jours à patienter et les fans pourront découvrir le nouvel Opus de « Tessa ».  Comment se déroule ta collaboration au jour le jour avec Louis, le dessinateur de la série ?
Nicolas MITRIC: Début le tout premier jour c’est un peu le rêve, ça peut faire « cliché » mais c’est pourtant le cas. Tessa A.I. est un projet très vivant en soi à faire (du fait même du type d’histoire et du rythme du scénario) et Louis et moi y mettons 100% de ce que nous pouvons y mettre chacun dans notre partie. Je cherche sans cesse de nouvelles situations, de nouveaux décors de nouvelles épreuves à faire dessiner à Louis, car il est extrêmement friand de changement… cela permet de surprendre sans cesse les lecteurs et de nous surprendre nous-même [...]

Lire la suite ›

Nicolas Mitric

Sceneario.com : Le nouveau tome de Kookaburra est dans les bacs, pouvez-vous nous raconter son histoire ?
Nicolas Mitric :
Sans dévoiler le dénouement, c'est assez délicat, mais je vais vous donner des pistes ! Je dirais surtout que ce cinquième tome permet de faire la jonction avec tous les précédents tomes de l'univers Kookaburra (que ce soit la série mère, mais aussi les "escales" de Kookaburra Universe).
Retour à Terradoes verra enfin la réunion des 5 enfants, dont parle le message prophétique ancestral dans le tout premier tome de la saga.
Mais on pourra aussi y découvrir les rôles réels de chacun des protagonistes, tout va prendre sa place ! Par exemple, les lecteurs apprendront pourquoi les Dakoïds, eux qui ne font jamais de prisonniers, ont épargné Kubilaï Khàa le dernier des Chevaliers Sorciers. Ce passage faisant écho au Kookaburra Universe tome 6 consacré aux Dakoïds, sorti en juin [...]

Lire la suite ›