KOOKABURRA #6 L'héritier des âmes

voir la série KOOKABURRA
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Esotérique

Science Fiction

Space Opera

Sortie :
ISBN : 2302001001

Résumé de l'album L'héritier des âmes

L'ancien univers a disparu... Le souvenir de ces instants hante désormais le sommeil de ce qui fut jadis le Lieutenant Dragan Preko, aujourd'hui parti se cacher dans Terradoes, l'univers de la Sphère noire.

Sur une autre planète, Loyeen, un jeune Thankar est finalement amené à sortir de l'exil qu'il avait entamé après la mort de son frère Sayeen, un élu tué par un Daemonarque. Quel est donc l'héritage qui a été confié à Loyeen par l'assassin de son frère ?

En tout cas, il semble maintenant être en contact avec les enfants de la prophétie du Kookaburra... Alors que Loyeen quitte sa planète, Dragan Preko, attaqué par un Daemonarque, est lui aussi amené à ressortir de l'ombre dans laquelle il s'était caché...
 

Par Vincentb, le NC

Notre avis sur l'album L'héritier des âmes

Plus d'un an et demi après la fin du premier cycle, voici le retour du plus célèbre Space Opera de Soleil. C'est désormais Nicolas Mitric qui prend totalement les rênes de la série, que ce soit au scénario ou au dessin.

Evidemment, ce changement d'auteur, même s'il a été fait en douceur (Crisse qui a créé l'univers laisse le crayon à Mitric à partir du tome 4, puis, en plus, une partie du scénario dès le tome 5) apporte des transformations à la série.

Le rythme est désormais beaucoup plus linéaire que dans le premier cycle où l'on passait régulièrement d'une scène à une autre en alternant les protagonistes. On commence avec un rêve de Preko qui fait directement suite à la fin du tome 5 et permet d'éclaircir quelques points (ainsi que de corréler avec la série Kookaburra K).

Après ces quelques pages, on passe dans le monde des Thankar, un peuple jusqu'ici inconnu dans le monde de Kookaburra et dont nous faisons la connaissance pendant une trentaine de pages. On en vient même à se demander si l'on est toujours en train de lire du Kookaburra ! Il faut attendre la moitié de l'album pour que le récit se rattache à l'histoire du premier cycle.

Une assez lourde introduction, donc, qui sera sûrement exploitée de différentes manières par Mitric et qui sert à introduire ce qui semble être un des nouveaux protagonistes principaux : Loyeen.

Nouveaux personnages ? Et oui, Mitric a fait le choix risqué de partir sur de nouvelles bases, d'où la longue introduction avec le peuple Thankar. On ne retrouve que quelques personnages présents dans le premier cycle, et l'on peut gager que parmi les nouveaux protagonistes à venir très peu viendront des cinq premiers albums.
Ce tome laisse par ailleurs une grande place aux mystères, on découvre le monde extérieur à celui des Thankar avec le personnage de Loyeen et on ne sait pratiquement rien des évènements qui se sont déroulés entre la fin du tome 5 et cet album.

Comme je l'ai écrit ci-dessus, on retrouve dans cet album le charismatique Dragan Preko, qui a entre temps dû changer de nom, mais également de look comme on peut le voir sur la couverture ! Un changement de style radical qui relève d'une certaine prise de risque de la part de Mitric.

A part ce changement, Mitric garde son style, il n'y a pas d'évolution majeure entre la fin du premier cycle et cet incipit du second. Le dessin sert parfaitement le récit, et la couleur le dessin. Un style assez efficace pour un tel space opera : les humains sont expressifs et les extra-terrestres plausibles et diversifiés (à noter que les fameux et mystérieux Daemonarques ressemblent beaucoup au Général Grievious de Star Wars). L'album se termine sur une sorte de cliffhanger, on repart au final avec plus de nouvelles questions que de réponses.

Ce tome d'introduction au second cycle est un album de mise en place, ce n'est que vers la fin que les choses s'accélèrent mais malheureusement peu avant la fin de l'album. Il faudra attendre le suivant pour se faire une meilleure idée de ce que va être le nouveau cycle de Kookaburra. Beaucoup de mystères restent entiers et de nouveaux apparaissent, le changement de cycle s'avère déstabilisant mais Mitric semble le maîtriser, et personnellement j'ai très envie de voir où il va nous mener.
 

Par , le

Les albums de la série KOOKABURRA

Nos interviews liées

Sébastien Lamirand


Sceneario.com : Sébastien Lamirand bonjour ! C’est la première fois que nous avons le plaisir de vous accueillir sur notre site, pourriez-vous vous présenter ?


Sébastien Lamirand : Je suis coloriste chez Soleil, j’ai 32 ans et autant de dents, je travaille sur Tessa, Kookaburra et les Conquérants de Troy, Lotus Noir (magazine de cartes à jouer) et Lanfeust Mag entre autres.

Sceneario.com : Vous faites partie du trio qui met en images les aventures de Tessa, pour notre plus grande joie. Est-ce facile de travailler avec Louis et Nicolas ? Comment travaillez-vous avec ces deux autres auteurs ?

Sébastien Lamirand : En général j’ai carte blanche pour les couleurs, s’il y a des indications précises, genre fin de journée, c’est Louis qui me les donne [...]

Lire la suite ›

Mitric Nicolas pour Tessa 4

Sceneario.com: Bonjour Nicolas et merci de nous accorder à nouveau un peu de temps que l’on sait précieux. Encore quelques jours à patienter et les fans pourront découvrir le nouvel Opus de « Tessa ».  Comment se déroule ta collaboration au jour le jour avec Louis, le dessinateur de la série ?
Nicolas MITRIC: Début le tout premier jour c’est un peu le rêve, ça peut faire « cliché » mais c’est pourtant le cas. Tessa A.I. est un projet très vivant en soi à faire (du fait même du type d’histoire et du rythme du scénario) et Louis et moi y mettons 100% de ce que nous pouvons y mettre chacun dans notre partie. Je cherche sans cesse de nouvelles situations, de nouveaux décors de nouvelles épreuves à faire dessiner à Louis, car il est extrêmement friand de changement… cela permet de surprendre sans cesse les lecteurs et de nous surprendre nous-même [...]

Lire la suite ›

Nicolas Mitric

Sceneario.com : Le nouveau tome de Kookaburra est dans les bacs, pouvez-vous nous raconter son histoire ?
Nicolas Mitric :
Sans dévoiler le dénouement, c'est assez délicat, mais je vais vous donner des pistes ! Je dirais surtout que ce cinquième tome permet de faire la jonction avec tous les précédents tomes de l'univers Kookaburra (que ce soit la série mère, mais aussi les "escales" de Kookaburra Universe).
Retour à Terradoes verra enfin la réunion des 5 enfants, dont parle le message prophétique ancestral dans le tout premier tome de la saga.
Mais on pourra aussi y découvrir les rôles réels de chacun des protagonistes, tout va prendre sa place ! Par exemple, les lecteurs apprendront pourquoi les Dakoïds, eux qui ne font jamais de prisonniers, ont épargné Kubilaï Khàa le dernier des Chevaliers Sorciers. Ce passage faisant écho au Kookaburra Universe tome 6 consacré aux Dakoïds, sorti en juin [...]

Lire la suite ›