KOOKABURRA UNIVERSE #10 Les prêtresses d'Isis

voir la série KOOKABURRA UNIVERSE
Dessinateurs :




Scénariste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Science Fiction

Space Opera

Sortie :
ISBN : 2302002946

Résumé de l'album Les prêtresses d'Isis

La jeune novice Azael'l est sur le point de devenir une prêtresse d'Isis. Elle sera promise à un des grands dirigeants de l'univers connu. Alors qu'elle attise la jalousie autour d'elle par ses prouesses, il lui reste encore une étape à franchir avant de pouvoir prétendre à ce titre de prêtresse. Il lui reste à trouver le dernier ingrédient qui servira à définir sa fragrance.
Cependant un événement troublant va sans doute compromettre son rêve...

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album Les prêtresses d'Isis

Avec ce 10ème tome de Kookaburra Universe, on découvre de manière plus précise la géopolitique particulière de cet univers imaginé par Didier Crisse. Désormais, c'est au tour des prêtresses d'Isis de voir leurs secrets mis à jour. Et ce qui saute tout de suite aux yeux en lisant cette bande dessinée, c'est de voir le lien presque sans équivoque entre l'ordre d'Isis et celui du Bene Gesserit imaginé par Frank Herbert dans Dune. Sans être péjorative, la comparaison est assez flatteuse. Seule la motivation de l'ordre semble identique, pour le reste cette base sûre permet de mettre en place des psychologies bien différentes.
Et pour mettre en exergue cet univers très féminin, le trait d'Aurore est parfait. Commençant à prendre mes distances avec le style de dessin très japonisant, il m'a été difficile de rentrer dans cette bédé, mais l'ambiance matriarcale et féminine rend le style de très propice à cet exercice. Et au fil des intrigues et des machinations qui émaillent cet album on se prend au jeu. Certes, il peut y avoir des défauts comme certaines poses dignes de statues de la Rennaissance, mais dans l'ensemble le résultat est très joli et plaisant à regarder à lire.
Ce tome n'est certainement pas aussi riche en rebondissements que Skullface ou le serment Dakhoide, mais il est un réussi et s'insère bien dans cette série. Du coup, il jette un œil différent sur le personnage qui a mis au monde un des enfants de la prophétie.

Par , le

Les albums de la série KOOKABURRA UNIVERSE

Nos interviews liées

Mitric Nicolas pour Tessa 4

Sceneario.com: Bonjour Nicolas et merci de nous accorder à nouveau un peu de temps que l’on sait précieux. Encore quelques jours à patienter et les fans pourront découvrir le nouvel Opus de « Tessa ».  Comment se déroule ta collaboration au jour le jour avec Louis, le dessinateur de la série ?
Nicolas MITRIC: Début le tout premier jour c’est un peu le rêve, ça peut faire « cliché » mais c’est pourtant le cas. Tessa A.I. est un projet très vivant en soi à faire (du fait même du type d’histoire et du rythme du scénario) et Louis et moi y mettons 100% de ce que nous pouvons y mettre chacun dans notre partie. Je cherche sans cesse de nouvelles situations, de nouveaux décors de nouvelles épreuves à faire dessiner à Louis, car il est extrêmement friand de changement… cela permet de surprendre sans cesse les lecteurs et de nous surprendre nous-même [...]

Lire la suite ›

Nicolas Mitric

Sceneario.com : Le nouveau tome de Kookaburra est dans les bacs, pouvez-vous nous raconter son histoire ?
Nicolas Mitric :
Sans dévoiler le dénouement, c'est assez délicat, mais je vais vous donner des pistes ! Je dirais surtout que ce cinquième tome permet de faire la jonction avec tous les précédents tomes de l'univers Kookaburra (que ce soit la série mère, mais aussi les "escales" de Kookaburra Universe).
Retour à Terradoes verra enfin la réunion des 5 enfants, dont parle le message prophétique ancestral dans le tout premier tome de la saga.
Mais on pourra aussi y découvrir les rôles réels de chacun des protagonistes, tout va prendre sa place ! Par exemple, les lecteurs apprendront pourquoi les Dakoïds, eux qui ne font jamais de prisonniers, ont épargné Kubilaï Khàa le dernier des Chevaliers Sorciers. Ce passage faisant écho au Kookaburra Universe tome 6 consacré aux Dakoïds, sorti en juin [...]

Lire la suite ›