KOMA #2 Le grand trou

voir la série KOMA
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LES HUMANOÏDES ASSOCIES

Sortie :
ISBN : 2731663405

Résumé de l'album Le grand trou

Addidas a donc disparu dans un des boyaux d'une des innombrables cheminées qui pointent dans la cité ! Son père s'inquiète, il veut faire intervenir les autorités mais découvre très vite qu'il n'est pas un cheminot officiel... On l'envoie donc purger une peine dans "le grand trou", un énorme puit ou les détenus creusent interminablement !
Pendant ce temps, la petite Addidas et son étrange compagnon, un gentil géant qui a "cassé" la machine sur laquelle il travaillait, continuent de se balader dans les tunnels sombres qui se déploient sous terre. Elle découvre alors qu'il existe une machine pour chacun des habitants de la ville, elle veut alors retrouver celle de son père et tenter de l'améliorer...

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album Le grand trou

Je me suis à nouveau complètement laissé submergé par ce magnifique dessin et le ton si calme de l'histoire ! C'est fascinant !
Un deuxième album bien plus rythmé que le précédent. Peut-être y a t il moins ces moments de calme que j'adorais dans le premier tome, certainement, malgré tout on retrouve le même ton délicat, les mêmes personnages très attachants, très humains, une sorte de fable sur le pouvoir de l'amour filliale, sans pour autant être naïf et stéréotypé !
A chaque page, on se prend dans le regard de ces gens, de cette fillette (j'insiste, mais ces yeux sont magnifiques !), on erre avec eux dans les galeries sousterraines de cette cité... Mais surtout on vibre grace au trait de Frederik Peeters... C'est de la très bonne BD, absolument pas prétentieuse, très accessible et surtout... envoutante...
Bon, on se dit quand même, à la fin de chaque album, que ça a été trop court et que... vivement le prochain : -)
Serez vous au rendez vous, comme moi ?
En attendant, ne loupez pas ce deuxième tome... Tiens je le relis, pour la peine... On en reparle plus tard ?

Par , le

Une petite merveille ! Le tome 1 m’avait fait rêver, le tome 2 tient les promesses de début. Cette histoire est faite pour nous enchanter. C’est rempli de douceur, de tendresse et d’amour.. mais également d’humour et de subtilité.. c’est magique !
De nombreuses scènes mettant le père d’Addidas en situation sont dignes d’un Louis Jouvet dans le rôle de Knock ou bien un peu moins surréaliste, les « Chevalier et Laspallès » surtout dans le sketch « Le train pour Pau ».. bref, les perles de l’incompréhension dans toute leur splendeur assorties d’une naïveté très touchante.
En plus de ces situations burlesques et toujours dosées au plus juste, les auteurs ajoutent un aspect drolatique dans l’expression des personnages ou dans leur allure ! L’amour, la fraîcheur, la spontanéité sont au rendez-vous. Et puis bien sûr, un peu de poésie et de rêve avec l’existence de cet ange gardien pataud, pas très beau, mais tellement gentil ! (Enfin celui d’Addidas est gentil parce que sinon, il en existe aussi des méchants, rouges et avec les oreilles en pointes ! ).
Voilà de quoi être songeur et partir en quête de notre machine à nous et de la bête qui la surveille.. quitte à lui dire que, vraiment , il pourrait faire un effort, il y a du laissez-aller….parfois.. Pas vous ?
Le regard d’Addidas est toujours aussi immense et profond et le charme qui se dégage de ce personnage ne faiblit à aucun moment. Décidément, cette série est un vrai bonheur , inloupable !

Par , le

Voila une petite BD qui risque de devenir une de mes series cultes plus tard...
Un scenario inventif, un graphisme saisissant...
Deja le tome 1 m'avait subjugué, le tome 2 confirme tout le bien que l'on pense de cette série...
Toujours des questions à la lecture du tome 2, mais cela fait aussi l'interet de l'album...
La lecture de Koma est fortement conseillé...

Par , le

Les albums de la série KOMA

Nos interviews liées

Entretien avec Frederik Peeters pour Aâma

Sceneario.com : Avant de se lancer véritablement dans le cœur de cette interview, pouvez-vous nous dire comment vous êtes entré dans le monde de la bande dessinée ?
Frederik Peeters : J'ai toujours raconté des histoires en bandes dessinées depuis que je suis tout petit. Ma mère possède une bd que j'ai faite à l'âge de 7 ans. Je n'ai jamais arrêté depuis. A l'école, le soir, tout le temps. Mais je n'ai commencé à me poser la question d'en faire un métier que vers l'âge de 18 ans. Et puis nous avons progressivement créé les éditions Atrabile avec des copains, en commençant par des fanzines agrafés.
Sceneario.com : Qu’est-ce qui vous attirait en particulier dans la bande dessinée plus que dans une autre discipline artistique ?
Frederik Peeters : Je pense que le dessin a toujours été lié pour moi au fait de raconter des histoires, d'exprimer des idées et des sensations [...]

Lire la suite ›