Services Secrets

Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

PANINI

Genre :

Comics

Espionnage

Humour Noir

Sortie :
ISBN : 9782809444063

Résumé de l'album Services Secrets

Jack London est un agent des services secrets de Sa Majesté. Il est chargé de reprendre une grosse enquête suivie par un collègue décédé. L’affaire inquiète au plus haut sommet de l’Etat. Des acteurs mythiques sont l’objet d’enlèvements. On compte déjà six vedettes de Star Wars, quatre de Dr Who, huit de Battlestar Galactica et cinq de Star Trek.

L’enquête piétine, d’autant qu’aucune demande de rançon n’a été diffusée. D’ailleurs, les services secrets doutent que le motif soit l’argent car la manière dont ces célébrités ont été kidnappées demande des moyens considérables.

Au même moment, une cérémonie de mariages groupés tourne à la tragédie. Tous les convives s’entretuent soudainement, sans aucune raison. Quelle raison a poussé des personnes joyeuses à devenir des tueurs en l’espace d’une seconde ?

Le gouvernement pense que les deux affaires sont liées et charge Jack London de creuser cette piste. Mais notre agent doit aussi gérer un problème familial. Son neveu, Gary, a encore fait des siennes. Le jeune homme a l’esprit rebelle et vient, une fois de plus, de terminer sa soirée au poste de police. London, sait que le garçon dispose pourtant d’un fort potentiel ; il est vif, intelligent. Il décide de le prendre sous son aile et d’en faire un agent secret. Direction, donc, le centre d’entraînement. Mais les autres futurs espions ne voient pas d’un bon oeil l’arrivée d’un garçon à l’éducation « populaire », limite voyou. Nul ne croit qu’il peut devenir un gentleman à la sauce James Bond, même s’il est pistonné par un des espions les plus célèbres de Sa Majesté.

Par Legoffe, le 08/04/2015

Notre avis sur l'album Services Secrets

Inutile de présenter les auteurs de cet album, ce sont des sommités dans le monde des comics. Et lorsqu’ils s’associent, l’événement prend encore plus d’ampleur. Car cette bande dessinée a été pensée pour être également adaptée simultanément au cinéma. Le film est ainsi sorti sur nos écrans en février, tout comme ce livre. Mais si l’univers reste le même dans les deux cas, l’histoire diffère tout de même d’après la lecture du synopsis du film (que je n’ai pas vu…).

La BD est, en tout cas, un grand spectacle. Nous avons affaire à des sortes de James Bond, mais l’humour du livre se veut particulièrement caustique. L’esprit est à la dérision, tout en assurant la trame d’un véritable récit d’espionnage. Un sauvetage raté qui génère la mort d’un acteur célèbre, un espion qui fait passer les problèmes de sa soeur avant la mission donnée par le gouvernement, un super méchant poussé à agir car l’être humain pollue trop la planète… Les bonnes idées ne manquent pas, Mark Millar ayant été plutôt bien inspiré.

Certes, il s’offre quelques facilités avec la formation du jeune Gary, qui relève le défi avec une aisance déconcertante. Ca donne des airs de déjà vu et ça fait un peu trop gentillet. Mais l’auteur a d’autres atouts dans sa manche pour accrocher le lecteur. Il réserve des rebondissements intéressants. Seule la fin m’est apparue un peu bâclée. La conclusion des opérations arrive vite, trop vite.

Mais cela n’empêche pas ce livre d’être une excellente récréation. Et le travail, au dessin, de Dave Gibbons ajoute encore au plaisir de lecture. Les graphismes sont, en effet, de qualité. Jack London et son neveu Gary ne feront sans doute pas d’ombre à James Bond, mais ils nous laisseront un bon souvenir. Tiens, si j’allais voir le film maintenant ?

Par , le