KINGS OF SHÔGI #3 The flowers of hard blood

voir la série KINGS OF SHÔGI
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

PIKA

Genre :

Fiction

Manga

Seinen

Sortie :
ISBN : 9782811605322

Résumé de l'album The flowers of hard blood

 
Lors d’une partie de shôgi qu’il jouera contre Shion, Satoru Hani, qui pourtant n’a pas joué depuis de nombreuses années, se montrera un adversaire de taille. Il faut dire que ce jeu, même s’il rime pour lui (comme pour Shion) avec drame familial, était avant ce drame en question une véritable passion.

C’est lui d’ailleurs qui est l’organisateur du tournoi de shôgi dont tout le monde parle dans le milieu : un tournoi ouvert à tous, amateurs et professionnels. La seule condition pour pouvoir y participer est de payer les frais d’inscription. Les amateurs sont donc ravis puisque c’est pour eux une occasion de côtoyer les pros et de se mesurer à eux. Parmi ces derniers, certains au contraire voient l’initiative d’un mauvais œil...

Le tournoi commence et les premières surprises sont au rendez-vous, comme celle créée par un très jeune joueur qui gagnera contre un joueur très expérimenté. Ce tournoi est pour Ayumi un moyen d’aider sa mère hospitalisée. C’est en outre l’espoir pour les enquêteurs qui essayent d’y voir plus sur le massacre qui a décimé la famille de Shion de voir attiré et confondu le coupable...
 

Par Sylvestre, le 08/10/2011

Notre avis sur l'album The flowers of hard blood

 
Si le meurtre des membres de la famille de Shion s’était éclipsé dans le tome 2 à la faveur de l’approfondissement des personnages principaux, il revient dans ce tome 3 en pointillés à l’ordre du jour par les enquêteurs qui espèrent du tournoi en cours qu’il leur apportera des réponses et par le parallèle qui est fait entre ce drame qu’a vécu Shion et celui qu’a vécu Satoru Hani : une expérience assez similaire, ce qui est troublant. Ce parallèle est d’ailleurs appuyé par quelques informations telles cette pièce de jeu qu’avait Shion dans la main le jour du drame et celle qui manquait dans le set de jeu de Satoru et de son frère ! Mais de là à en tirer des conclusions...

Cette série est toujours aussi plaisante. Le thème autour de ce jeu comparable à notre jeu d’échecs installe des ambiances qu’on pourrait qualifier de studieuses, et donc de calmes : cela change des manga survitaminés dont on sort parfois épuisés et stressés !

Le tournoi de shôgi ouvert à tous dont il est largement question dans ce volume laisse entrevoir différentes choses : que des personnages jusque là secondaires pourraient être de « futurs rendez-vous autour d’un plateau de jeu » pour Shion, Ayumi et Saori ; tel cet enfant qui a sorti un joueur qui n’aurait dû en faire qu’une bouchée. Ce tournoi donne en outre à la série des airs de manga sportifs comme Ippo, par exemple, où les effets confrontation/élimination permettent d’une part l’entrée en scène d’individus diversement intéressants pour le scénario et donnent d’autre de l’importance à tout ce qui est stratégie de jeu et amélioration de tactique : atouts primordiaux, on le suppose, pour l’héroïne Shion dont on pressent que le parcours la guidera vers les réponses aux questions qu’elle se pose.

Des personnages "bien sur eux" mais parmi lesquels un loup se cache très probablement, un thème original et intéressant avec en toile de fond une enquête qui donne du relief à l’histoire, un dessin parfait pour ce type de récit... Kings of shôgi garde le cap et confirme être un seinen convaincant.

A découvrir !
 

Par , le

Les albums de la série KINGS OF SHÔGI