KHIMAIRA #4 Octobre / Décembre 2005

voir la série KHIMAIRA
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

SPOOTNICK STUDIO

Genre :

Fantastique

Fantasy

Presse

Science Fiction

Sortie :

Résumé de l'album Octobre / Décembre 2005

Khimaira N°4 est disponible en maisons de presse en France jusqu'au 30 décembre !!! Le magazine fait 100 pages et coûte 5,95 euros. Ce quatrième numéro comporte un dossier Détectives de l'Etrange mais également plein d'autres articles et interviews. Trois nouvelles sont de plus à son sommaire et des dizaines d'illustrations inédites.

Après un numéro au dossier consacré aux sorcières, voici une troisième publication contenant un dossier sur le Space Opera. Vous trouverez au sommaire du nouveau Khimaira :

DOSSIER DETECTIVES DE L'ETRANGE
Policier et fantastique - Valerio Evangelisti, interview - Sherlock Holmes - Da Vinci Code - Détectives en BD - La Clef des brumes - Au cinéma - Dans les jeux de rôles.

ARTICLES
Le Grimoire de Féerie - Les Farfadets - John Carpenter - Chroniques de Narnia - Harry Potter IV - Tsui Hark - Batman en musique - Stratovarius - Prix Khimaira 2005.

INTERVIEWS
Wojciech Siudmak - James Barclay - Richard Morgan - Thierry Mornet - Yiu, interview de Téhy - Michel Borderie - Pierre Dubois - Jérôme Camut - Arcanes Féeriques, interview de Mathieu Gaborit et Amandine Labarre - Unquiet Void - Epica - Hamo.

FICTIONS
Entretiens avec un transparent, de Roland C. Wagner - Maison-Monstre, de Jérôme Noirez - Supermarkt, de Anthelme Hauchecorne.

RUBRIQUES
Edito - Abonnement - Sélection Musique - Sélection Livres - Sélection BD, Comics, Manga - Sélection Jeux - Sélection DVD - Courrier des lecteurs.

Source : lefantastique.net

Par Tito, le NC

Notre avis sur l'album Octobre / Décembre 2005

On reconnaît la maturité d'un magazine au fait qu'il peut se permettre, une fois de temps de temps, de rater un peu la cible. Et ce mois ci j'ai eu l'impression que Khimaira avait une petite baisse de forme. Et c'est normal : il faut trouver le rythme dans le positionnement ultra exigeant qu'à choisi ce magazine : les univers fantastiques, fantasy et SF.
J'ai donc pour une fois eu un peu moins de plaisir à lire ce numéro. Le dossier sur les "détectives de l'étrange" (avec un problème de maquette qui rend illisible la seule partie qui m'aurait intéressé, celle sur les jeux de rôles) ne m'a pas passionné, et si l'ensemble est plaisant, certains articles auraient mérité un peu plus de substance.
Heureusement, la deuxième partie du magazine (nouvelles et critiques) est toujours aussi pertinente.
Un numéro un peu en dessous des trois premiers (mais ceux-ci étaient très bons) qui ne déprecie pas la valeur de ce magazine indispensable dans le paysage presse français dont je suivrai les prochains numéros avec plaisir (surtout le prochain avec un dossier consacré à la mythologie...).

(nouveau site : www.khimaira-magazine.com)

Par , le

Ça y 'est je viens de finir le numéro 4 de khimaira. Il m'a bien fallu un peu plus de deux semaines de transport pour en venir à bout et tout lire

Et à l'inverse de mon estimé confrère, c'est le numéro que j'ai préféré. Cela vient que l'univers présenté (les détectives de l'étrange) est plus proche de mes goûts que ceux des autres numéros. J'adore ce mélange de policier et fantastique. Je vous recommande particulièrement les nouvelles en fin du magazine qui ont presque réussi a me faire rater mon arrêt du métro un matin.

Le dossier permet de découvrir beaucoup de nouveaux auteurs. Cela va peu être réussir à me faire sortir le nez de mes bandes dessinées. Car il y a de nombreuses informations sur toutes les pages. En plus de beaucoup de références en livres, bd, jeux, …, en rapport avec le dossier. Le magazine donne beaucoup d'idées en lectures, musiques, …
C'est même le seul reproche que je pourrais lui faire. Il donne envie de mettre son nez dans trop de choses, alors que je n'ai déjà pas assez de temps pour faire, lire, écouter tout ce que je voudrais. Je n'avais pas eu la même sensation avec les précédents, car comme je le disais, les univers présentés m'attiraient moins donc j'étais moins tenté par leurs références.

Par , le

Les albums de la série KHIMAIRA