KGB #1 Les démons du Kremlin

voir la série KGB
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

QUADRANTS

Collection :

Solaires

Genre :

Fantastique

Politique

Sortie :
ISBN : 2849464562

Résumé de l'album Les démons du Kremlin

L'histoire se déroule au début de l'année 1961, en URSS au beau milieu de la guerre froide.
Les souterrains de Staline recèlent encore des secrets insoupçonnés, mais surtout terrifiants. On entend même parler de démons assoiffés de sang... et pas n'importe quel sang : du sang communiste.

Par Aub, le NC

Notre avis sur l'album Les démons du Kremlin

Autant le dire tout de suite, j'ai dévoré d'une traite cette BD, et j'ai adoré.
J'avais commencé à la lire dans Suprême Dimension, et déjà dans les premières pages j'avais vraiment énormément accroché. Puis, grâce à un partenariat avec les Editions Soleil, j'ai eu la chance de découvrir cet album quelques semaines avant sa sortie en boutique et je ne peux m'empêcher de vous en parler tout de suite, car j'ai vraiment été captivé.
Le scénario de Valérie Mangin, bien connue pour ses premiers albums à grand succès, nous dévoile là encore un exemple de son talent, en signant une histoire fantastique dans une URSS du début des années 1960, avec un fond de politique et un zeste de KGB, pour au final nous offrir un album très réussi.
Le côté fantastico-politique est une excellente idée, et sans aucun doute une originalité qui donnera à cet album un coup de pouce supplémentaire pour son succès.
Petite difficulté cependant pour ma part, celle d'arriver à suivre les noms des personnages... j'ai un peu de mal avec les intonations Russes. Mais ceci ne m'a tout de même pas empêché de comprendre l'histoire, ça m'a demandé juste un peu plus d'attention.
Le tout accompagné de l'excellent travail de Malo Kerfriden, qui nous offre là un dessin de qualité, avec un trait fin, et des planches très bien rythmées. Quelques illustrations sont en plongée ou contre-plongée, donnant un effet très intéressant à l'ensemble des planches, et donnant un effet de grand volume. Malo a réalisé les couleurs de ses propres planches, parfois froides, parfois chaudes suivant les évènements du moment, le tout très bien réalisé.

Par , le

Les albums de la série KGB

Nos interviews liées

Moi, Jeanne d'Arc

Sceneario.com : Vous affichez une vision de la Pucelle fort éloignée de la guimauve patriotique habituelle, est-ce par provocation?
Valérie Mangin : Au départ, non. Mais c’est vrai que l’album est vécu comme une provocation par certains lecteurs. Traditionnellement,  Jeanne d’Arc est une sainte. C’est la Pucelle comme vous le dites dans votre question, alors la montrer « à poil », ça ne se fait pas… même en 2012 !
Pourtant, je n’ai pas eu l’impression de lui manquer de respect. Au contraire, je lui ai rendu son humanité. Pour moi,
Jeanne d’Arc est d’abord une vraie femme avec un corps, des émotions et des pulsions sexuelles. Ensuite c’est une femme qui a soif de liberté et d’accomplissement. Elle ne devient pas sorcière puis chef de guerre parce que Dieu ou le Cornu le lui ordonnent mais par choix personnel, pour vivre pleinement sa vie [...]

Lire la suite ›

Valérie Mangin scénariste

Sceneario.com: Qui est Valérie Mangin?
Valérie MANGIN:
« Elle » ? Il faut que je parle de moi à la troisième personne comme César ou Delon ? Allons-y : C’est une femme avec une personnalité multiple. Le jour, Valérie est une sympathique directrice de collections, historienne de formation, qui aide des auteurs de BD à accoucher de leurs histoires. Mais la nuit, elle devient « Mangin » une scénariste farfelue qui invente des tragédies cosmiques et des récits fantastiques gores.

Sceneario.com: Vous sortez donc ce mois ci chez Quadrant Solaire votre nouvelle série KGB, quel effet ça fait? Des peurs? Des envies? Oui, tout cela à la fois.
Valérie MANGIN:
J’oscille entre la grande joie de voir enfin le résultat de deux ans de travail acharné et la peur d’être moi-même déçue par mon album que j’ai à chaque livre [...]

Lire la suite ›