Kennedy

Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

Ils ont fait l'Histoire

Genre :

Biographie

Historique

Politique

Sortie :
ISBN : 9782344012284

Résumé de l'album Kennedy

 
La dynastie Kennedy est le sujet d'une interview que le sénateur Robert Kennedy donne à un journaliste en attendant le résultat de la primaire du Parti Démocrate qui a lieu cette année-là, en 1968. John, son défunt frère, va inévitablement prendre beaucoup de place pendant l'échange. Personnage politique ayant marqué l'histoire mondiale, JFK est un ancien président très populaire qui continue d'émerveiller l'Amérique...
 

Par Sbuoro, le 16/12/2016

Notre avis sur l'album Kennedy

 
L'exercice biographique ne laisse que très peu de place à la fantaisie quand le propos se veut sérieux. Or, la collection Ils ont fait l'Histoire des éditions Glénat et Fayard est une collection d'ouvrages sérieux. L'exercice biographique ne laisse pas non plus beaucoup de place à l'originalité et le déroulé du récit respecte ainsi souvent la chronologique des faits, comme c'est le cas pour l'album qui nous intéresse : une bande dessinée qui nous conduit aux États-Unis et qui met John Fitzgerald Kennedy à l'honneur.

Le moteur narratif est une interview qui est donnée par Robert Kennedy à un journaliste. L'angle est intéressant car celui qui "raconte" est un proche de JFK (son frère) et qu'il est logiquement de ceux qui pourraient nous apprendre des choses "que personne ne sait". Seulement, cette promesse fait pschitt dans la mesure où Robert Kennedy est, dans cette BD, "guidé" par les auteurs mais dans la limite de ce qu'ils savent eux, aussi compétents qu'ils soient, j'ai nommé Sylvain Runberg et l'historien André Kaspi, spécialiste de l'Histoire des États-Unis.

La vie de JFK nous est donc contée au rythme d'un banal échange, d'une simple discussion sans relief. Il y a bien deux-trois figurants qui s'amusent dans une piscine en arrière-plan : ils sont là pour donner un peu de vie à cette interview, mais ils en deviennent finalement polluants car inintéressants et attirant notre attention alors qu'ils ne le méritent pas.

Le plus intéressant, c'est le coeur du sujet : la vie de l'ancien président américain (heureusement, me direz-vous, pour une biographie !). On revit les moments qui ont contribué à forger son image : son action politique, des phrases qu'on a retenues de lui, des rencontres qu'il a faites, des prises de position qui ont fait sa renommée ou des aspects plus "people" de sa vie qui ont donné de lui une image très positive ; y compris le (fameux) jour de sa mort qui, toujours auréolé de mystère, a participé à faire de l'homme d'état une légende.

On ne retiendra donc que le fond de cette BD, moins la forme. Montrer en images le "best of" de la vie d'un illustre personnage est un pouvoir qu'a le neuvième art : on appréciera malgré les faiblesses listées ci-dessus d'avoir pu, grâce à cet album, replonger dans celle de JFK.
 

Par , le

Nos interviews liées

Sylvain Runberg et Serge Pellé pour Orbital tome 4

Pourquoi avoir choisi des diplomates comme personnages principaux ? Sylvain Runberg : Des personnages principaux qui ont pour mission d’éviter que des conflits ne surviennent ou dégénèrent plutôt que d’en être les éléments déclencheurs était une ligne directrice qui nous semblait assez originale. Cela n’empêche d’ailleurs pas l’apparition de conflits très graves dans nos récits, bien au contraire. Et pour la petite histoire, un diplomate français, lecteur d’Orbital, nous a envoyé un mail où il nous disait que notre manière d’aborder le sujet, même dans le cadre d’un univers imaginaire, était assez juste. Comme quoi, Science Fiction et réalisme font aussi bon ménage. Allez-vous revenir en détail sur la guerre Humains/Sandjarr évoquée à de nombreuses reprises dans la série ? Sylvain Runberg : C’est tout à fait envisageable mais je n’en dirais pas plus pour le moment [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Runberg

Sceneario.com : Bonjour Sylvain ! Tu es scénariste de bandes dessinées, qu’est-ce que représente pour toi l’écriture ?
Sylvain Runberg : Une passion avant tout, même si elle est apparue assez tardivement, et par accident. J’ai commencé à écrire en 2002 à l’âge de 31 ans, pendant un arrêt de travail de plusieurs mois…suite à un accident justement. Et depuis 2004, c’est devenu mon métier. Sceneario.com : Dans tes albums tu ne te cantonnes pas à un seul genre, SF, fantastique, aventure, chronique sociale, humour, jeunesse… Tu peux nous en dire un peu plus ?
Sylvain Runberg : Ca reflète simplement mes goûts. Et c’est aussi un plaisir que de choisir la variété dans le domaine de l’écriture. Pourquoi se priver si l’envie est là ? En revanche, quelque soit le type d’univers, mon approche reste la même. Partir des personnages et essayer de les rendre crédibles, peu importe s’il s’agit d’étudiants à Londres en 1991, de diplomates aliens sur une planète imaginaire dans un futur lointain ou de guerriers Cimmériens parcourant les steppes asiatiques il y a 3500 années de cela [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Runberg et Serge Pellé pour Orbital

Sceneario.com : bonjour, tout d’abord, la traditionnelle question : Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?
Sylvain Runberg : j’ai commencé à lire très tôt, des romans, des ouvrages concernant l’Histoire en général, et évidemment de la Bande Dessinée. Niveau études, j’ai un parcours en Arts Plastiques pour le lycée et en Histoire politique contemporaine pour l’université. Niveau professionnel, j’ai travaillé quelques années dans une librairie à Aix-en-provence, puis j’ai rejoint les Humanoïdes Associés pour travailler dans l’édition. C’est pendant cette période, en 2001, que j’ai eu un accident qui m’a immobilisé pendant plusieurs mois. Cette inactivité m’a amené à réfléchir à des scénarios et j’ai commencé à écrire des histoires courtes [...]

Lire la suite ›

Sébastien Damour

Sceneario.com: Sébastien Damour, comment êtes-vous arrivé sur se 7° tome de Pandora Box?
Damour: Je suis arrivé le dernier sur la Série Pandora Box par l'entremise de Roland Pignault qui m'avait contacté courant 2003 en me disant qu'il restait un album à faire, l'auteur pressenti s'étant décommandé. Connaissant Sébastien Gnaegig, en charge de la collection Empreinte(s) à l'époque, j'étais le dernier auteur "recruté" par ce dernier. Je me mis à la réalisation de l'album courant 2005, ayant auparavant le Nash tome 9 à réaliser.

Sceneario.com:Avez-vous pu tout de même choisir l‚un des album à dessiner de cette série?
Damour: Arrivant bon petit dernier, il n'y avait plus le choix. Je me suis vu proposer le septième album de la série, "La Colère", traitant du thème des armes bactériologiques, thème qui me convenait bien d'ailleurs [...]

Lire la suite ›

DAMOUR

SCENEARIO.COM: Pouvez vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas?
DAMOUR:
Je m'appelle Sébastien TESSIER, 30 ans, mon pseudo est DAMOUR, nom de jeune fille de ma mère, nom qui a une grande importance à mes yeux.
je suis dessinateur de BD depuis 6 ans sur la série Nash chez Delcourt (7 tomes parus) et un tome du Silence de la Terre dans la Transgenèse paru aux Humanoides associés.

SCENEARIO.COM:Comment avez vous démaré sur le pojet de Nash?
DAMOUR:
Grâce à Didier Crisse (merci encore Didier !), j'ai rencontré à Angoulème en 1994 Fred Blanchard, Olivier Vatine et Guy Delcourt qui ont été intéressés par mon graphisme. Ils m'ont ensuite mis en contact avec Jean-Pierre Pécau qui a retravaillé et largement enrichi l'embryon de scénario que j'avais à l'origine.la maturation du premier tome fut lente, il y eut beaucoup de mises au point et finalement le tome 1 sortit en février 1997 [...]

Lire la suite ›