KAIJUMAX #2 Season two: The Seamy Underbelly

voir la série KAIJUMAX
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Oni Press

Genre :

Comics

Fantastique

Parodie

Policier

Sortie :
ISBN : 9781620103968

Résumé de l'album Season two: The Seamy Underbelly

(Kaijumax Season two 1 à 6)
Récemment échappés de Kaijumax, Electrogor (qui veut ainsi retrouver ses enfants) et Green Humongo se réfugient sur le continent et plus particulièrement chez Red Humongo qui est en liberté surveillée. Ce dernier voit d'un assez mauvais œil cette intrusion qui risque de mettre en danger sa liberté conditionnelle. En même temps, Chisato, une jeune héroïne robot qui travaille dans la police anti-Kaiju, perd son partenaire lors d'une intervention contre les deux fugitifs. Persuadée d'être la responsable de cette mort, elle culpabilise jusqu'au moment ou on lui présente son nouveau co-équipier: Jeong, un ancien garde de Kaijumax que l'on a croisé dans le précédent volume...

Par Fredgri, le 26/06/2017

Notre avis sur l'album Season two: The Seamy Underbelly

Dans ce nouveau volume de Kaijumax, nous retrouvons cet étrange univers peuplé de Kaijus géants qui doivent cohabiter avec une population humaine qui les rejette, voir même qui les haït. Et même s'il s'en défend, Zander Cannon colle sur ces personnages hors du commun un schéma social comme on peut le voir au travers de ces multiples séries américaines à base de reclus, d'intégration, de vie quotidienne tout simplement ! Et c'est justement ce travail de fond qui ne se borne pas à nous ressortir une énième intrigue de monstres qui menacent la ville, qui tente de creuser les personnages, qui rend cette série particulièrement passionnante !

Cannon multiplie ainsi les pistes narratives, confronte ses héros, ses créatures, à des situations qui peuvent sembler décalées (et donc propice à une certaine forme d'humour, quand même), mais qui mettent en exergue une tension palpable. Qu'il s'agisse de cet ancien gardien qui se noie dans l'alcool avant d'accepter de rejoindre les forces de police, ou encore ce Kaiju qui tente de faire profil bas pour se racheter une conduite auprès de son agent de probation, malgré la discrimination et le comportement de ses anciens compagnons de route. C'est tendu, mais révélateur d'une réalité plus insidieuse, d'un malaise sur le monde qui nous entoure !.

Toutefois, le cœur de cette série tourne autour de ce traitement décalé de ces personnages, de cette volonté de ne pas les enfermer dans un ensemble d'archétypes archi rabâchés... De leur donner une âme et une personnalité bien plus approfondie !

Et je dois bien avouer que ce second volume va bien plus loin que le précédent. Tout d'abord parce qu'il s’éloigne de Kaijumax, et donc qu'il sort de ce cadre carcéral, et ensuite parce qu'il s'intéresse à plein d'aspect de cet univers que Cannon avait à peine éffleuré auparavant. A ce titre on se rapproche du traitement de Moore sur Top ten, ou de Busiek sur Astro-city... Canon se sert d'un concept assez simple pour aborder un travail sur la psychologie plus complexe, tout en partant d'un univers ultra codifié !

Une série fascinante, très profonde et extrêmement recommandée !

Vivement la suite !

Par , le

Les albums de la série KAIJUMAX