K #2 La planète aux illusions

voir la série K
Dessinateur :


Scénaristes :




Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Science Fiction

Space Opera

Sortie :
ISBN : 9782849469378

Résumé de l'album La planète aux illusions

Le croiseur K poursuit sa fuite en avant à travers l'univers et au détour d'une nouvelle planète nommée Eyrolia il se fait happer par la gravité de celle-ci. Le vaisseau doit ainsi se poser sur cette planète. Les cinq enfants chargés initialement ont commencer à révéler leur pouvoirs mutants durant le voyages et se retrouvent de nouveau réunis, seule la petite Kimi manque à l'appel. Ils explorent la nouvelle planète qui ressemble à un vrai paradis, ils ne semblent pas être conscients du drame qui s'est joué durant le voyage et le passage en hyper propulsion, et ils ignorent tout de se cachait le K en son sein.
Mais la réalité les rattrapent de nouveau en la personne du gardien d'Eyrolia : la gardien maitre de Terradoes. Ce dernier est un combattant redoutable et même le croiseur K qui l'espace d'un instant se transforme en robot géant ne parvient pas à en venir à bout.
Mais dans l'espace un menace persiste, si l'on oublie la terrible vague destructrice, il restes les terribles Aquiliens qui fondent sur Eyrolia.

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album La planète aux illusions

Avec Kookaburra K, ce spin-off de Kookaburra dont l'action se situe vraisemblablement après le dernier épisode. Au moment où était sorti le premier tome de cette trilogie, on ne savait rien de la fin de Kookaburra, maintenant on peut situer cette suite sans problème. La brochette de scénariste qui œuvre sur cette suite nous emmène dans un univers qui nous semble un peu étranger par moment, même si l'on retrouve des éléments bien connus. Le mystère autour de se croiseur K, ne cesse se s'épaissir mais les auteurs nous apportent les éléments de réponse au milieu d'une histoire qui part dans tous les sens.
Une fois de plus le travail de Ramos et d'Olea sur le dessin et la couleur est époustouflant. Bien sûr c'est avant-tout une histoire de goût, un goût de bonbon acidulé, c'est l'impression que l'on peut avoir en lisant cet album. L'infographie donne un rendu lisse mais pourtant cet album est une explosion de couleur. Il faut apprécier le style de Ramos qui frôle la caricature et pourrait sembler inadapté à un récit de science-fiction. Mais il participe à cette ambiance très cartoon. Certes on a l'impression que l'on va éclater de rire quand on voit certaines expressions alors que la situation est critiques mais ce n'est pas gênant et cela fait partie intégrante de la touche Ramos. Autre petite touche amusante, c'est le résumé de l'épisode précédent sous forme de dessin enfantin, ça permet de bien se remettre dans l'histoire et constitue en soi un bonne mise en abymes du récit.
Il ne reste plus qu'un tome pour découvrir ce qui se cache réellement dans les soutes du croiseur K, et surtout pour connaître l'issue du combat qui attend le redoutable gardien d'Eyrolia

Par , le

Les albums de la série K

Nos interviews liées

Mitric Nicolas pour Tessa 4

Sceneario.com: Bonjour Nicolas et merci de nous accorder à nouveau un peu de temps que l’on sait précieux. Encore quelques jours à patienter et les fans pourront découvrir le nouvel Opus de « Tessa ».  Comment se déroule ta collaboration au jour le jour avec Louis, le dessinateur de la série ?
Nicolas MITRIC: Début le tout premier jour c’est un peu le rêve, ça peut faire « cliché » mais c’est pourtant le cas. Tessa A.I. est un projet très vivant en soi à faire (du fait même du type d’histoire et du rythme du scénario) et Louis et moi y mettons 100% de ce que nous pouvons y mettre chacun dans notre partie. Je cherche sans cesse de nouvelles situations, de nouveaux décors de nouvelles épreuves à faire dessiner à Louis, car il est extrêmement friand de changement… cela permet de surprendre sans cesse les lecteurs et de nous surprendre nous-même [...]

Lire la suite ›

Nicolas Mitric

Sceneario.com : Le nouveau tome de Kookaburra est dans les bacs, pouvez-vous nous raconter son histoire ?
Nicolas Mitric :
Sans dévoiler le dénouement, c'est assez délicat, mais je vais vous donner des pistes ! Je dirais surtout que ce cinquième tome permet de faire la jonction avec tous les précédents tomes de l'univers Kookaburra (que ce soit la série mère, mais aussi les "escales" de Kookaburra Universe).
Retour à Terradoes verra enfin la réunion des 5 enfants, dont parle le message prophétique ancestral dans le tout premier tome de la saga.
Mais on pourra aussi y découvrir les rôles réels de chacun des protagonistes, tout va prendre sa place ! Par exemple, les lecteurs apprendront pourquoi les Dakoïds, eux qui ne font jamais de prisonniers, ont épargné Kubilaï Khàa le dernier des Chevaliers Sorciers. Ce passage faisant écho au Kookaburra Universe tome 6 consacré aux Dakoïds, sorti en juin [...]

Lire la suite ›