JULIUS CORENTIN ACQUEFACQUES, PRISONNIER DES REVES #5 La 2,333ème dimension

voir la série JULIUS CORENTIN ACQUEFACQUES, PRISONNIER DES REVES
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Exercice de style

Inclassable

Onirique

Philosophie

Sortie :
ISBN : 2847891609

Résumé de l'album La 2,333ème dimension

Julius Corentin Acquefacques rêve. Des inspecteurs essayent de récuperer les songes qui sortent de Julius. Malheureusement, celui ci, dans son rêve, sort de la ligne d'horizon, et perd le point de fuite. A son réveil, le monde est devenu plat...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album La 2,333ème dimension

Difficile de résumer et de classer cette oeuvre de Mathieu tant l'histoire est complexe, fascinante et passionante. Tout amoureux, amateurs du dessin se doivent de lire cette oeuvre : de magnifiques planches en noir et blanc, un superbe travail de construction et de perspectives, et par dessus tout, un scénario prenant, bien construit. Le dessin fait preuve d'une maestria hors-pair.

L'"Inframonde" crée de nombreuses possibilités. Le héros va faire des rencontres étranges : les "crayonnés" ces personnages de planches non finies, un monde en 3D, les lunettes sont fournies pour suivre ce périple, et je reconnais que cela rend très bien : c'est impressionant. On va faire un voyage dans le "Vide" où l'on croisera 2 mondes où l'on peut voir des planches de "La Mouche" de Trondheim et "La fièvre d'urbicande" de Schuiten et Peeters.
Pour moi, ces 59 pages : c'est 59 pages de génies, de bonheur, et, je me répete, une fabuleuse leçon de dessin.

Un monde, un livre que je vous conseille fortement de découvrir.

Par , le

Les albums de la série JULIUS CORENTIN ACQUEFACQUES, PRISONNIER DES REVES

Nos interviews liées

Entretien avec Marc-Antoine Mathieu

Interview réalisée par Melville et Placido à Angoulême, à l’occasion du 39ème Festival International de la bande dessinée (janvier 2012).


Sceneario.com : La bande dessinée n’est pas votre seule activité professionnelle, quelle place a pour vous la création d’un album ?
Marc-Antoine Mathieu : Aujourd’hui, c’est moitié-moitié. Je partage mon temps entre la BD et la scénographie. Le graphisme, j’en fais également de temps en temps mais moins qu’à une époque.
Sceneario.com : Et en terme de créativité, est-ce qu’il y a une partie plus importante à vos yeux ?
Marc-Antoine Mathieu : Non, les deux sont vraiment des choix de même valeur à mes yeux. On ne va pas dire « passion » parce que c’est un mot qui est tellement galvaudé qu’on hésite à l’employer [...]

Lire la suite ›