JOUR J #1 Les Russes sur la Lune !

voir la série JOUR J
Dessinateur :


Scénaristes :




Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Série B

Genre :

Uchronie

Sortie :
ISBN : 9782756018669

Résumé de l'album Les Russes sur la Lune !

Le 21 juillet 1969, l'Amérique s'apprête à poser le pied sur la Lune, mais c'était sans compter sur une micrométéorite qui percuta le module Lem, et le pulvérisa. Près de deux mois plus tard, le 18 septembre, les Soviétiques sont les premiers à marcher sur la Lune. Le président américain, ne s'avouant pas perdant, lance une mission pour établir une base lunaire permanente.
Dix ans plus tard, la Lune devient le terrain d'une nouvelle guerre froide...

Par Aub, le 28/03/2010

Notre avis sur l'album Les Russes sur la Lune !

Voilà une idée originale jaillissant de l'esprit de Fred Blanchard, directeur du label Série B chez Delcourt. "Et si...", deux tous petits mots, seulement 4 lettres et voilà le lancement d'une aventure exceptionnelle, celles d'uchronies fantastiques.
Fred Blanchard, fort de son idée, n'avait plus qu'à choisir des auteurs capables de relever le défi, et c'est bien évidemment vers Jean-Pierre Pécau et Fred Duval qu'il s'est tourné. Bien lui en a pris car vraiment les deux scénaristes ont su lancer l'aventure avec ce premier tome signant une première uchronie haute en couleurs.
Le premier pas de l'homme sur la Lune est incontestablement l'un des évènement du 20° siècle qui aura marqué le plus l'histoire, et le choix de ce premier sujet est à mon avis judicieux car il démarre cette série d'uchronie avec un sujet plus léger que pour les albums suivants, où il sera question de guerres et de révolutions.
Sans oublier les illustrations de ce premier opus qui sont de Philippe Buchet, (auteur bien connu pour la grandissime série Sillage), et qui avec talent nous offre un album bien différent d'habituellement, et ce n'est pas pour nous déplaire.

Le scénario est bien ficelé, et l'on sent que même si il s'agit d'une uchronie, la documentation historique aussi bien pour les illustrations que pour la cohérence politique et historique a certainement été colossale.

Le premier album de cette série qui sera composée de 5 one shot ou diptyques, à ne pas manquer.

Par , le

Après la série des Sept et Le Casse, Delcourt n’en finit plus d’explorer le concept de ces séries où chaque tome est un one shot d’auteurs différents unis autour d’une même thématique et nous revient avec Jour J.

Pour le premier tome, on retrouve Fred Duval et Jean-Pierre Pécau au scénario et c’est donc assez naturellement peut-être qu’on y retrouve toute l’affection que porte Fred Duval pour ce genre qu’est la science-fiction.
Les Russes sur la Lune !, sous-titré 19 septembre 1969 : l’URSS gagne la course engagée depuis 10 ans avec les Etats-Unis a le mérite d’être explicite : on est clairement ancré dans une uchronie. Mais cette nouvelle série s’inscrit également dans la collection SérieB et c’est donc sous cet angle que le propos est abordé. Si on ressent très nettement un véritable travail de documentation sur le contexte politique de l’époque, ce dernier n’est pas fondamentalement mis en avant mais présent pour asseoir la crédibilité de l’histoire et donner de l’aisance au scénario. Avec cet album c’est avant tout la bonne vielle SF des années 80 que l’on retrouve avec ses archétypes et ses clichés mais qu’on est content de retrouver parce qu’on les aime et aussi et surtout parce que nos deux auteurs les maîtrisent avec justesse !

Côté dessin c’est Philippe Buchet, le célèbre dessinateur de la série Sillage, qui prête l’instant d’un tome sa plume. Autant dire qu’il est dans son élément, son trait s’adapte parfaitement à la tonalité du récit et il est toujours amusant de constater le soin apporté aux détails des costumes et engins spatiaux qu’il affectionne tout particulièrement. La mise en couleur de Walter épaule avec élégance le trait de Philippe Buchet sans le ternir.

Les Russes sur la Lune ! est une très bonne surprise et ravira à coup sûr tous les nostalgiques de la bonne vieille SF efficace. Espérons que les autres titres de la série soient d’aussi bonne facture.

Par , le

Sacré pari que cette collection consacrée aux uchronies !
Traiter en un seul tome des changements historiques aussi importants paraissait assez ardue. Et malheureusement, on ressort assez frustré de cette lecture. Difficile en une cinquantaine de pages de dresser tout le contexte planétaire modifié et de raconter une histoire en même temps, même pour des historiens de formation comme Duval et Pecau. Ils ont préféré s'attarder sur la petite histoire, celle des "habitants" de la lune et de leur cohabitation, plutôt que de traiter la grande. Et même si quelques présidents anciens et actuels apparaissent, l'ensemble n'est pas très convaincant. Reste alors l'aventure vécue par les personnages qui fonctionne bien grâce au talent des scénaristes et le trait de Buchet toujours aussi élégant mais qui manque un peu de folie.
Mais voilà avec un concept aussi alléchant et un lancement marketing aussi massif, on attendait plus qu'une sympathique histoire de SF, beaucoup plus.
Peut-être qu'avec 2 tomes par histoire, cela aurait été plus solide...mais avec des si...

Par , le

Jour J !

Quand j'ai vu il y a quelques temps, le titre de cette nouvelle série de chez Delcourt, j'ai d'abord cru à une série sur le débarquement du 6 juin 1944.
Puis, après, j'ai lu ce qu'était le concept de cette série. Cela devait être de l'uchronie : partir d'un fait historique et imaginer un autre"futur", une autre "histoire".

Jour J tome 1 est donc écrit par deux spécialistes de l'écurie Delcourt : Fred Duval et Pécau. A eux deux, ils vont donc changer l'histoire telle qu'on la connait.
Avec ce premier tome, ils s'attaquent à la conquête spatiale. Ce ne sont plus les Américains qui posent les premiers le pied sur la lune, mais les Russes.
Avant la lecture, je m'attendais à un récit plus proche de L'étoffe des héros le film de Kaufman inspiré de l'œuvre de Tom Wolfe. Et finalement, on se retrouve presque avec un récit proche de Roméo et Juliette.
Bon, je n'ai pas été déçu. Au contraire, tout est bien écrit, bien prenant. Le suspense tient bien la route et vous avez droit à de bons moments de sueurs froides. Le final, tout comme le récit, restent cohérents.

La partie graphique est signé Buchet. Le dessinateur de Sillage a donc abandonné son compère Morvan pour accompagner Duval et Pécau sur le lancement de ce tome 1. Son trait est toujours aussi agréable et réussi. Le lecteur saura donc apprécier ce style.

Jour J débute plutôt bien avec ces Russes sur la lune !
Esperont que les prochains tomes seront à la hauteur.

Par , le

Les albums de la série JOUR J

Nos interviews liées

Fred Duval, Jean Pierre Pécau

Rencontre avec Fred Duval et Jean Pierre Pécau qui nous présentent l'Inspecteur Spadaccini


Interviewer : Olivier
Images et Son : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›