Joker - L'homme qui rit

Dessinateurs :




Scénaristes :



Coloristes :



Éditions :

URBAN COMICS

Genre :

Comics

Policier

Suspense

Thriller

Sortie :
ISBN : 9791026819691

Résumé de l'album Joker - L'homme qui rit

Gotham City. Le capitaine James Gordon se trouve sur la scène d'un crime horrible. Il n'y a pas qu'une seule victime, mais huit ou neuf... Au minimum...
Qui est donc ce nouveau criminel qui se dévoile très rapidement en direct, sur une chaine de télévision ? Le visage blafard, les cheveux verts et un énorme sourire. Il promet aux habitants de Gotham que, bientôt, ils mourront tous de rire ! On le nomme le Joker et il risque de donner du fil à retordre à la police. Gordon peut compter sur l'aide de ce nouveau justicier qui est apparu il y a peu dans les rues de Gotham : celui que l'on nomme le Batman...

Par Berthold, le 15/11/2019

Notre avis sur l'album Joker - L'homme qui rit

Ce volume reprend le Batman: The Man Who Laughs et les Gotham Central : Soft targets 12 à 15.

Joker - L'homme qui rit est paru pour la première fois en 2005. Avec cette histoire, Ed Brubaker ancre la première rencontre entre le Batman et le Joker dans la continuité DC. Ce récit n'est pas qu'un simple divertissement, au contraire, l'histoire apporte beaucoup à la mythologie du Batman et en montre plus sur la folie du Joker.

Comme on peut le voir, le récit reprend une des origines plausibles du Joker, qui ne serait qu'un malfrat ayant porté le masque de Red Hood avant de tomber dans la cuve d'acide, le transformant en cet "homme qui rit". Brubaker s'y connait en bon polar, l'intrigue est mijotée aux petits oignons et ne laisse rien au hasard. L'atmosphère est bien construite. Et côté action, nous sommes servis.

Avec les épisodes tirés de Gotham Central, c'est à une autre facette du Joker que nous avons droit. Son aspect farceur est bien là. Forcément, le chaos est toujours présent. Brubaker et Rucka montrent encore qu'il y a de quoi faire autour du Joker et ils le font de façon très intelligente.

Doug Mahnke réalise un travail remarquable, en osmose avec le scénario de Brubaker. Nous avons de très belles scènes mettant en avant les assauts du Batman. Quant à Michael Lark, il nous plonge dans l'ambiance particulière de ce polar où nous suivons avec plaisir les policiers du commissariat de Gotham. Il rend humain ces hommes et ces femmes au service de la ville.

A l'heure où le film intitulé Joker, cartonne en salle, cet album est une belle occasion de découvrir sous d'autres facettes ce clown du crime qu'est le Joker.

Par , le