JOHN TIFFANY #1 Le secret du bonheur

voir la série JOHN TIFFANY
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LE LOMBARD

Collection :

Troisième vague

Genre :

Aventure

Polar

Sortie :
ISBN : 9782803632039

Résumé de l'album Le secret du bonheur

Se considérant le meilleur dans sa spécialité, John Tiffany n'en est pas moins inquiet. En effet, chasseur de prime patenté, ce dernier vient d'être accroché par un de ses pairs qui lui apprend qu'il y a un contrat sur sa tête à hauteur de 800 000 $ et qu'il est prêt à l'honorer. Mais ce n'est pas ce qui le gène le plus, c'est plutôt le fait que personne, mis à part ses quatre plus proches amis, ne pouvait savoir qu'il se trouvait présentement à Mexico. Se pourrait-il qu'il y ait un traître parmi eux ? Et si oui, lequel d'entre eux, le pasteur Lovejoy, l'expert en informatique Wan Cho, la caractérielle Dorothy Parker ou la plantureuse call-girl Magdalena ? Les évènements qui vont bientôt se déclarer et qui ont un lien avec des affaires qu'il a eu à traiter vont lui permettre d'orienter ses suspicions.

Par Phibes, le 29/09/2013

Notre avis sur l'album Le secret du bonheur

Stephen Desberg est un scénariste qui creuse sa place dans le monde du 9ème art. Nombreuses sont les séries qu'il a réalisées et qui ont eu un retour des lecteurs des plus favorables. On peut citer par exemple Scorpion, IR$, Empire USA, Black Op, Miss Octobre, Sherman, Cassio… Fort de cette bibliographie imposante non exhaustive et de ses aptitudes à creuser des récits à la profondeur indéniable, il revient une nouvelle fois dans le paysage de la bande dessinée en produisant une nouvelle série à l'américaine qui se meut dans un genre que l'artiste affectionne tout particulièrement, le polar.

Ce premier album d'une saga qui, à prime abord, devrait se décliner en quatre tomes, nous présente pleinement celui qui va animer cette dernière. John Tiffany, chasseur de primes des temps modernes, se veut un personnage avec lequel on ne peut s'ennuyer. Assurément beau gosse et droit dans ses baskets, très charismatique, il n'en demeure pas moins que ses activités lui occasionnent bien du souci. Pour preuve, le voilà lui-même pris en chasse par ses pairs suite à la trahison, semble-t-il, d'un de ses amis les plus proches.

Pour bien cadrer son personnage et ses péripéties, Stephen Desberg a opté pour une évocation pour le moins intimiste. Celle-ci nous livre les pensées les plus personnelles du héros au travers d'une voie off très présente, agrémentées de larges flash-back explicites sur ses activités, et ce dans un but très précis : identifier celui ou celle qui lui veut du mal. Il va de soi que le scénario déborde d'énergie, soutenu par la participation d'une flopée de personnages caractériellement bien ciblés et hors norme, et d'un suspense assez conséquent. De même, l'action, souvent meurtrière, a sa place et se veut accompagnée d'une bonne petite pincée de sensualité.

La mise en images des vicissitudes de John Tiffany est confiée à Dan Panosian, grand spécialiste de comics américains (Spawn, X-Men…). Grâce à cette nouvelle complicité avec Stephen Desberg, il fait une entrée remarquée dans le paysage franco-belge grâce à un travail très affûté et hautement réaliste. Usant d'un découpage dynamique et moderne, il donne à ce premier tome un souffle indéniable, doté d'un rythme très favorable. Grâce à ses aptitudes picturales, l'on pourra particulièrement apprécier ses personnages, très stylisés, sensuels quand il le faut, et bénéficiant d'une aura très plaisante.

Une ouverture policière détonante et moderne qui mêle de façon très complémentaire, chasseurs de primes, belles poupées, voitures rutilantes et bastonnades. Du bon Desberg et Panosian !

Par , le

Une nouvelle série qui démarre sur les chapeaux de roue en inversant brutalement les rôles. Le héros, John Tiffany, chasseur de prime qui aime profiter de ses millions, se voit dès la première page glisser dans le rôle de la proie, il en déduit tristement qu'une des quatre personnes en qui il tient le plus a du le trahir, commence alors une longue introspection qui va amener le lecteur à d'une part découvrir ce petit monde, mais plus globalement à prendre le pouls de la série elle même.
Et le scénario prend très vite un rythme très soutenu. John présente ses "amis", revient sur les raisons pour lesquelles on lui a mis un contrat sur le dos puis retour au présent avec ses tentatives pour d'une part échapper à ses poursuivants et d'autre part essayer de tirer cette histoire au clair !

Desberg nous propose ici un récit très efficace qui allie adroitement un ton assez léger avec une montée en puissance captivante. Certes, Tiffany est un bon vivant qui aime jouir de tout ce que son argent lui permet, être entouré de belles filles et accumuler les contrats, mais il est accompagné par quatre personnes aux caractères bien trempés avec des personnalités aux antipodes les unes des autres. Évidemment, ce panel très atypique offre au scénariste des situations assez cocasses, qu'il s'agisse du pasteur Lovejoy, l'épicurien qui garde la foi et le sourire, de Dorothy, pseudo Sarah Palin aux idées détestables et caricaturales, l'informaticien Wan qui espère bientôt se convertir au judaïsme pour épouser la femme qu'il aime ou bien la troublante Magdalena qui cache sous ce physique de rêve un QI particulièrement élevé. Les échanges valent leur pesant d'or !
Donc on alterne, dans ce premier volume des situations de présentation et des courses poursuites.
A la finale on obtient un excellent thriller remarquablement mis en image par un Dan Panosian qui ne cesse de faire l'actualité (au travers de nombreuses couvertures de comics très inspirées, notamment), avec un style très dynamique et expressif. Un vrai plaisir pour les yeux !

Le Lombard annonce que 6 volumes sont dors et déjà au programme, et s'ils sont du même calibre on peut déjà se dire que cette nouvelle série va faire parler d'elle !!!

Par , le

Les albums de la série JOHN TIFFANY

Nos interviews liées

Desberg et Queireix

Entretien avec Desberg et Queireix pour "MISS OCTOBRE" aux Editions LE LOMBARD durant le 40° Festival International de la BANDE DESSINEE d'Angoulême. (2013). Interviewer: Olivier
Images, son: Olivier et Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›