JOHN CONSTANTINE : HELLBLAZER #4 Droit dans le mur

voir la série JOHN CONSTANTINE : HELLBLAZER
Dessinateurs :



Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PANINI

Collection :

100 % VERTIGO

Genre :

Comics

Fantastique

Horreur

Sortie :
ISBN : 9782809404081

Résumé de l'album Droit dans le mur

L'Apocalypse serait-elle pour bientôt ??
En tout cas, John Constantine va tout mettre en oeuvre pour lutter contre la Bête qui arrive. Il va demander de l'aide à un groupe de magiciens, il va aussi demander à sa nièce Gemma (qui a déjà eu fort affaire avec des amis de son oncle) de lui donner un coup de main, ainsi qu'à une vieille connaissance : Swamp Thing !!!
Mais Constantine ne ferait-il pas une erreur dans son plan?

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Droit dans le mur

Droit dans le mur, le nouveau volume consacré au détective de l'étrange, John Constantine, présente deux sagas : Bred in the bones (Hellblazer #187 & 188) et Staring at the wall (Hellblazer # 189 à 193), toutes deux écrites par Mike Carey. 

Je me suis demandé quoi regarder comme film fantastique ce soir du 31 octobre 2008, pour fêter halloween. Mais je n'étais pas chez moi et la télévision ne passait rien de bon concernant le sujet (même pas Arte qui parfois a su faire des thémas dessus). Et là, je me suis rappelé que j'avais ce Hellblazer à lire. Cool, je me suis dis, voilà de la littérature qui correspond bien à lire un soir d'halloween. Et forcément, ce Hellblazer a su me faire frissonner.

Histoire d'os, le premier récit, met surtout en scène la mignonne nièce de John Constantine, Gemma. Cette jeune fille, comme son oncle, sait se mettre dans l'embarras. Ce récit, qui permet de faire connaissance de deux anciens amis de Constantine, est une bonne mise en bouche, un petit hors d'oeuvre en attendant l'autre histoire. Histoire d'os est quand même pas mal, il faut bien l'avouer.

Quant à la seconde histoire, là, c'est autre chose. L'horreur est plus présente. Et le récit présente quelques scènes gores, voire violentes. On va voir comment John va se faire rouler et comment il concocte un plan pour s'en sortir, et comment il va y laisser quelques plumes bien sûr. Cette histoire permet aussi de croiser Tim Hunter, le jeune héros de la série Books of Magic, Lucifer, que vous avez pu voir dans la série The sandman de Neil Gaiman et qui a eu aussi sa propre série (écrite d'ailleurs par Mike Carey) et le Swamp Thing, série qui est à l'origine de la création de Constantine. Cette histoire fait aussi un clin d'oeil au film Psychose de Hitchcok et est un vrai voyage au bout de l'enfer. C'est quand même un peu dur par moment (d'ailleurs, personnes sensibles s'abstenir !).

Côté dessin, vous pouvez admirer et comparer les traits de Doug Alexander Gregory et celui de Marcelo Frusin. Ces deux illustrateurs talentueux savent donner une atmosphère, une ambiance d'épouvante à cette série.
Vous pouvez aussi admirer les belles couvertures de Tim Bradstreet.

Ce nouveau Hellblazer saura donc vous faire frissonner, vous donner des cauchemars et surtout vous y découvrirez le meilleur du comics US en provenance de chez vertigo/DC.

Par , le

Les albums de la série JOHN CONSTANTINE : HELLBLAZER