Jo

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

FONDATION POUR LA VIE

Genre :

Ado

Document

Drame

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 2940015007

Résumé de l'album Jo

Jo(celyne) est une jeune fille pleine de vie, dynamique, sportive. Elle tombe amoureuse de Laurent, le joueur de synthé d’un groupe qui donne un concert ce soir-là. Après le show, la petite sœur de Jo part, elle, avec le guitariste. Laurent aura vite fait de mettre en garde Jo, et celle-ci avertira sa sœur : avec son guitariste, elle risque de fréquenter des lieux où la drogue et le SIDA sont une menace de tous les instants.

Jo, elle, est bien plus sage. Et Laurent est prudent, aussi. Il faut dire que son frère n’est pas mort d’un accident de plongée, comme il le dit généralement, mais bien du SIDA.

Jo et Laurent s’aiment. Ils décident de faire le test ensemble, pour lever un doute qui ronge Laurent. Lorsque les résultats tombent, ils sont bien différents de ce à quoi Jo pouvait s’attendre...


Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Jo

"Jo", en plus d’être une bande dessinée qui nous permet de voir ce que fait d’autre le dessinateur de "Yakari" ou de "Buddy Longway", est un témoignage bouleversant sur le SIDA, les dangers qu’il représente et les conséquences qu’il peut avoir. Cet ouvrage est un merveilleux moyen qu’a trouvé la "Fondation pour la vie" pour jouer son rôle de prévention.

Moins barbant qu’une plaquette de cabinet médical, moins choc que certains reportages, "Jo" réussit pourtant à nous interpeller, à nous rappeler que, même si on a tendance à baisser un peu la garde, la prévention en matière de lutte contre le SIDA reste toujours ultra-nécessaire.

A la suite de la BD, qui nous fait suivre des personnages aux approches bien différentes du danger des relations "prises à la légère", on trouve dans l’édition de la Fondation pour la vie une lettre de l’abbé Pierre et le courrier d’un responsable du mouvement scout. Comme des appels à bien réfléchir, même si chacun croit déjà tout savoir. Et comme il s’agit là d’être renseigné au mieux, un cahier d’une dizaine de pages vient étoffer le tout ; un lexique qui répond sous forme de questions-réponses aux interrogations des plus anodines aux plus techniques.

"Jo" est paru par la suite dans la collection "Signé", aux éditions du Lombard. Je ne sais pas si les annexes citées ci-dessus s’y trouvent également.

Au niveau du dessin, ceux qui connaissent retrouveront le beau graphisme réaliste de Derib. Quand une belle et bonne BD est, en plus, porteuse d’un message d’espoir, on ne peut que souhaiter qu’elle touche les gens. Et, c’est gagné !

Par , le