JLA versus predator

Dessinateurs :



Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Science Fiction

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9782302022751

Résumé de l'album JLA versus predator

Un vaisseau dominion passe à proximité de la Lune, là où se trouve la Tour de la JLA. Ce jour là, c'est J'onn J'onzz qui est de garde et qui prévient les autres qu'il semble y avoir des problèmes. Il tient au courant de la situation Oracle, sur Terre. En attendant, le vaisseau explose et trois des créatures se téléportent dans la tour. Ils tentent de maitriser J'onzz, mais ce dernier arrive à les arrêter. Malheureusement pour lui, une autre créature a pénétré les murs de la tour et l'attaque. Oracle, n'ayant plus de nouvelles, décide de prévenir les autres membres de la Ligue : Batman, Superman, Wonder Woman, Flash, Green Lantern, Aquaman, Atom et Plastic Man.
Très vite, Superman et Kyle Rayner arrivent à la tour et découvrent la tête du martien sur une pique. Superman s'aperçoit très vite qu'ils sont la cible d'un predator !
Batman les rejoint et confirme cette hypothèse.
Sur Terre, les autres membres de la Ligue sont aussi pris pour cible...

 

Par Berthold, le 05/09/2012

Notre avis sur l'album JLA versus predator

Predator !
Qui ne connait pas ce film de John MctTerman avec Arnold schwarzenegger dans le rôle principal, sorti en 1987 ? Le film a connu une suite en 1990, puis a vu une autre franchise tenter de redonner vie à ces créatures : Alien versus Predator (d'après les comics du même nom) avant de voir une autre tentative de relancer la saga en 2010 avec Predators.

La bande dessinée n'est pas en reste puisque le predator va affronter d'autres "monstres" du neuvième art comme Batman ou Superman. Ces récits sont plus ou moins réussis dans l'ensemble.

Cette fois-ci, pour cette nouvelle rencontre dans l'univers DC, les predators ont choisi des proies de choix : la JLA. Ills semblent utiliser de "nouvelles armes".
Ostrander, le scénariste, pose un point de départ intéressant, mais, malheureusement, le suspense, les surprises ne suivent pas. Tout est cousu de fil blanc. On sait ce qui va arriver par avance. Untel membre de la JLA va affronter tel predator et forcement...
Bon, heureusement, cela reste du bon divertissement. On ne réfléchit pas et on se détend en lisant cette aventure.
Le dessin va aussi à l'essentiel. Il ne semble pas toujours fini. Certains des personnages ont par moment de drôles de têtes. Je repense à ce passage où Superman tient en l'air un des prédators. Cela manque aussi d'ombres, d'ambiances noires. vu le sujet, cela aurait été utile.

Bref, un titre qui se lit tout simplement, pour se divertir. Ce qui est déjà bien.

 

Par , le