JIN #20 Volume 20

voir la série JIN
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

TONKAM

Genre :

Historique

Manga

Médecine

Uchronie

Sortie :
ISBN : 9782756057255

Résumé de l'album Volume 20

 
La guerre d’Uéno a pris fin. Elle a apporté son lot de blessés et de complications au cabinet du chirurgien Jin Minakata, mais ce qui perturbe le plus ce dernier, c’est la récurrence des maux de tête dont il est victime. Des maux qui ne manquent pas de le faire s’interroger sur leur rapport avec la vie qu’il vivait "jadis", au XXIème siècle.

Sachant que la tumeur au cerveau qu’il redoute avoir ne pourrait pas être guérie à l’ère Keiô, Jin va enfin demander en mariage son assistante Saki qui n’attendait que ça. Mais un jour, sur la route qui les menait chez un patient, Jin, Saki et Kyôtarô Tachibana vont être attaqués par des bandits. Au cours de la rixe, Kyôtarô va mourir, et Saki sera elle blessée. Gravement...
 

Par Sylvestre, le 28/06/2015

Notre avis sur l'album Volume 20

 
Ce milieu d’année 2015 marque la fin de deux superbes uchronies manga : Zipang, de Kaiji Kawaguchi d’une part, et d’autre part cette série Jin parue aux éditions Tonkam. Cet ultime tome 20 est plus épais que les précédents, il nous rappelle l’excitation que l’on avait eue à découvrir les tout premiers tomes de la saga qui, eux aussi, étaient généreux en pages et qui, surtout, nous avaient propulsés dans l’histoire et rendu "accro" en nous époustouflant par l’ambition du scénario et par la qualité du dessin.

Il n’y aura jamais eu de baisse de régime tout au long de la série. On aura toutefois relevé parfois la complexité du contexte historico-politique qui fait la toile de fond de cette série dans laquelle un chirurgien émérite trébuche dans le temps pour se retrouver dans le passé tout en ayant gardé les connaissances qu’il maîtrisait au XXIème siècle.

Au début de ce tome 20, les maux de têtes que connaît Jin Minakata, ajoutés aux "alertes" qu’il avait eues dans différents tomes juste avant, se font bien les annonceurs de la conclusion qui se prépare. Le contexte historique reste important, le côté pratique de la chirurgie moins (à l’instar des volumes précédents), et c’est le côté humain qui prend le dessus. Forcément, me direz-vous, puisque l’heure a sonné pour que le mangaka nous dévoile l’issue de son œuvre : entre deux époques, Jin Minakata doit forcément quitter des gens d’un côté ou de l’autre, doit forcément faire des choix, et enfin comprendre certaines choses...

On n’aura pas arrêté de faire l’éloge de cette série Jin. Et c’est bien normal puisqu’elle aura été excellente de bout en bout ! Bravo à l’auteur, et merci aux éditions Tonkam !
 

Par , le

Les albums de la série JIN