JIN #18 Volume 18

voir la série JIN
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

TONKAM

Genre :

Historique

Manga

Médecine

Uchronie

Sortie :
ISBN : 9782759506149

Résumé de l'album Volume 18

 
A l’auberge Ômi de Kyoto où Ryoma a courageusement tenu à affronter son destin, une attaque a été repoussée, confirmant la prédiction de Jin comme quoi des guerriers allaient venir assassiner celui qui avait œuvré en faveur de la restauration des règles impériales au Japon. Soulagés d’avoir fait la nique à l’Histoire, Ryoma et les membres du cabinet Chez Jin ont pu se mettre sereins autour de la table du dîner et même inviter à se joindre à eux Shûsuke, que Jin avait soigné trois ans auparavant et qui avait appris que le chirurgien était à Kyoto.

Shûsuke s’était en réalité introduit dans l’auberge pour tuer Sôji Okita, du Shinsengumi, qu’il savait également dans l’auberge. Or, lorsqu’il a voulu accomplir la mission pour laquelle il était venu, son sabre a d’abord blessé mortellement Ryoma au crâne. Shûsuke avait raté son coup... Avait-il sans le vouloir remis l’Histoire en ordre ?!?
 

Par Sylvestre, le 25/07/2013

Notre avis sur l'album Volume 18

 
Ce tome 18 s’ouvre sur le dessin d’un plat en train de mijoter qui rappelle étrangement ces autres dessins montrant l’intérieur des entrailles des patients de Jin quand ce dernier est en train de les opérer ! En réalité, il s’agit du plat que les occupants de l’auberge Ômi sont prêts à déguster après avoir déjoué la mort, mais avant qu’elle ne revienne à la charge. Tout ce volume, pointillé par les importantes querelles politiques secouant le Japon d’alors, raconte l’opération qu’aura subie Ryoma après le malheureux coup de sabre donné par Shûsuke et sera donc un tome de suspense et d’espoir. Parce que la vie d’un homme cher à notre héros est en jeu, et parce qu’à sa vie tient, on le pressent, une partie de l’explication du mystère du trébuchage de Jin dans le temps...

Ryoma a d’ailleurs eu pendant son coma des visions très claires du futur ; de là d’où vient Jin. C’est une nouvelle confirmation que des connexions sont à discerner entre les deux époques (L’ère Keiô et le vingt et unième siècle) et entre les protagonistes de cette histoire. Mais en fin de tome, la situation est telle que Jin, qui était persuadé d’avoir compris pourquoi il avait été envoyé dans le passé, va pouvoir de nouveau douter. La raison d’être qu’il s’était trouvée dans le passé s’effacera en effet devant lui, le laissant devant un point d’interrogation tout neuf quant au pourquoi de sa présence plus de cent ans avant sa propre époque.

A la fin de la lecture de ce volume (dont on se sera fait la remarque qu’il est le second, après le tome 17, à ne pas montrer en couverture que Jin et Saki), le lecteur en est quitte pour rester avec ses questions fondamentales et regarde arriver l’ultime tome (le 20ème ; on en est au 18ème) en se demandant où est la clé du mystère : dans l’Histoire ? Dans la politique ? Dans la médecine ? Dans l’Amour ?!?

Une série toujours captivante.
 

Par , le

Les albums de la série JIN