JIN #15 Volume 15

voir la série JIN
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

TONKAM

Genre :

Culturel

Historique

Manga

Uchronie

Sortie :
ISBN : 9782759506118

Résumé de l'album Volume 15

 
Il y a vraiment de quoi admirer Nokazé ! Elle a su se reconvertir après avoir été une oïran et elle va maintenant se marier avec un Français de la haute société. Mais Jin et Saki vont aussi trouver à la plaindre, et pas seulement à cause de l'incendie qui va ravager l'institut qu'elle dirige. En effet, la jeune femme, bien qu'elle se montre enjouée à l’idée de partir autour du monde avec son mari, se sait en effet condamnée par un cancer ; ce que Jin lui a confirmé, plein de tristesse, mais aussi plein de culpabilité, jugeant après coup qu’il n’avait sans doute pas fait assez lorsqu’il avait opéré une première fois la jeune femme...

Le Japon subit des changements politiques importants et à bien y réfléchir, Jin Minakata en vient à se persuader que s'il a été "envoyé" dans le passé, c'est peut-être dans le seul but d'empêcher l'assassinat de Ryoma Sakamoto. Il est donc bien décidé à agir en ce sens, même si le futur devait s'en trouver déréglé... Mais c'était sans compter qu'il allait à nouveau connaître l'emprisonnement suite à la plainte de cinq médecins l'accusant de ne pas leur avoir appris correctement la technique de la fabrication de la pénicilline, ce qui a causé le décès de plusieurs de leurs patients...
 

Par Sylvestre, le 23/07/2013

Notre avis sur l'album Volume 15

 
La première moitié de ce volume, concernant principalement Nokazé et la troupe d'acrobates, ne fait pas beaucoup avancer le récit mais reste agréable à lire. On y retrouve différents personnages comme on ferait leur bilan de santé et on est ainsi renseigné sur ce qu'il est advenu d'eux après qu'ils soient passés dans les mains du docteur Minakata. La seule véritable interrogation avec laquelle on quitte cette première partie, c'est à propos de Nokazé et du cancer qu'elle a et qui devrait, d'après ce qu'on en sait, lui être fatal.

Débute alors la seconde moitié du tome qui nous ramène de Yokohama à Edo et qui, comparée à la première, semble faire avancer un peu plus le récit, ou en tout cas être plus dynamique grâce à cette conviction qui vient habiter Jin Minakata lorsqu'il reconsidère le rôle de son envoi dans le passé, grâce à l'action qui le voit rejeté en prison et par le stress qui découle de cette situation, grâce au contexte enfin, avec tous ces changements politiques qui non seulement affectent le présent des personnages mais, à nos yeux, menacent éventuellement aussi de générer des changements dans le futur...

Minakata a des ennemis coriaces. Qui l'ont d'ailleurs poussé à nouveau en prison. Mais il a aussi dans son entourage et dans ses connaissances des gens intelligents. C'est ainsi qu'en fin de tome, on apprend que Jin Minakata devrait être libéré. Et pas pour rien puisqu'une entrevue avec Napoléon, en France, semble être au programme !!! Avec ça, on ne peut pas s'empêcher de voir dans ce voyage qu'il va faire vers l’Europe la possibilité de recroiser là-bas Nokazé. Et de penser que ce qui semblait inéluctable pour l'ex-oïran puisse changer dans le bon sens... Aura-t-on vu juste en se faisant cette remarque ? La suite (et peut-être la réponse) au prochain numéro de cette série manga toujours aussi passionnante à lire !
 

Par , le

Les albums de la série JIN