JHEN #18 Le Conquerant

voir la série JHEN
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Aventure

Historique

Sortie :
ISBN : 9782203172609

Résumé de l'album Le Conquerant

Juillet 1435 à Caen. Jhen visite la cité et plus particulièrement l'abbaye qui récèle de magnifiques œuvres d'art, en compagnie de deux de ses moines, lorsqu'ils entendent du bruit et découvrent des soldats anglais en train de piller, les moines sont tués et Jhen est enlevé. Il est conduit à Bayeux, ville tenue par les anglais, face au Régent, le Duc de Bedford. Là, il admire la superbe tapisserie qui orne la cathédrale. Mais d'étranges évènements viennent se produire. Sont-ils liés à la malédiction lancée par un moine lors du pillage de l'abbaye de Caen ?

Par Berthold, le 17/06/2020

Notre avis sur l'album Le Conquerant

Au scenario de ce nouveau Jhen, après Jerry Frissen et Néjib, nous retrouvons Valerie Mangin qui propose un récit plus classique, davantage dans l'esprit de Jacques Martin.

Elle profite de l'occasion pour aborder la sujet de la Tapisserie de Bayeux en embarquant Jhen dans une drôle d'aventure.
La scénariste s'en tire très bien avec l'univers de Jhen et le Moyen-Âge. Cette intrigue est des plus réussie et démarre très fort. Avec un soupçon de fantastique, elle imagine un bon suspense où notre héros se trouve entre les français et les anglais, tout en tentant de sauver les trésors de l'abbaye de Caen et la fameuse tapisserie de Bayeux. Nous croisons dans ce récit de bons personnages. L'honneur et la folie sont mis en avant par la scénariste. Le sujet est bien abordé et rondement mené jusqu'au bout, le drame se joue petit à petit !.

Au dessin, nous retrouvons une nouvelle fois Paul Teng qui s'appropie l'univers graphique de Martin, tout en le faisant évoluer. Je dirais qu'il est, pour moi, le meilleur dessinateur de la série. La reconstitution du Moyen-Âge est impressionnante, nous avons l'impression de voyager dans le temps et de se retrouver vraiment à Caen et à Bayeux en cette année 1435. De plus, il nous plonge dans l'ambiance du récit grace aux superbes couleurs de Céline Labriet.
Ce nouveau Jhen est une très bonne surprise et nous espérons après cette lecture, que Valerie Mangin reste au scénario pour d'autres aventures, en compagnie de Paul Teng.

 

Par , le

Les albums de la série JHEN

Nos interviews liées

Moi, Jeanne d'Arc

Sceneario.com : Vous affichez une vision de la Pucelle fort éloignée de la guimauve patriotique habituelle, est-ce par provocation?
Valérie Mangin : Au départ, non. Mais c’est vrai que l’album est vécu comme une provocation par certains lecteurs. Traditionnellement,  Jeanne d’Arc est une sainte. C’est la Pucelle comme vous le dites dans votre question, alors la montrer « à poil », ça ne se fait pas… même en 2012 !
Pourtant, je n’ai pas eu l’impression de lui manquer de respect. Au contraire, je lui ai rendu son humanité. Pour moi,
Jeanne d’Arc est d’abord une vraie femme avec un corps, des émotions et des pulsions sexuelles. Ensuite c’est une femme qui a soif de liberté et d’accomplissement. Elle ne devient pas sorcière puis chef de guerre parce que Dieu ou le Cornu le lui ordonnent mais par choix personnel, pour vivre pleinement sa vie [...]

Lire la suite ›

Valérie Mangin scénariste

Sceneario.com: Qui est Valérie Mangin?
Valérie MANGIN:
« Elle » ? Il faut que je parle de moi à la troisième personne comme César ou Delon ? Allons-y : C’est une femme avec une personnalité multiple. Le jour, Valérie est une sympathique directrice de collections, historienne de formation, qui aide des auteurs de BD à accoucher de leurs histoires. Mais la nuit, elle devient « Mangin » une scénariste farfelue qui invente des tragédies cosmiques et des récits fantastiques gores.

Sceneario.com: Vous sortez donc ce mois ci chez Quadrant Solaire votre nouvelle série KGB, quel effet ça fait? Des peurs? Des envies? Oui, tout cela à la fois.
Valérie MANGIN:
J’oscille entre la grande joie de voir enfin le résultat de deux ans de travail acharné et la peur d’être moi-même déçue par mon album que j’ai à chaque livre [...]

Lire la suite ›