JEU DE DAMES #2 Partie 2

voir la série JEU DE DAMES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

BAMBOO

Collection :

Grand Angle

Genre :

Aventure

Espionnage

Fiction

Sortie :
ISBN : 9782818934784

Résumé de l'album Partie 2

 
Lola a disparu dans l’explosion de sa voiture, et certains indices accusent Nick. Cette hypothèse lui parait absurde, mais Hugo va néanmoins se mettre à la recherche du suspect avant d’apprendre qu’il a été retrouvé assassiné. De quoi lui laisser penser qu’il pourrait être le prochain à avoir des ennuis ; ce qui ne manquera pas d’arriver ! La CIA serait à la manœuvre : autant dire que c’est à un combat inégal qu’Hugo allait devoir s’attendre... Mais réussirait-il à gérer la situation, effondré qu’il était d’avoir perdu celle qu’il s’était mis à aimer et ayant appris, quasiment dans la foulée, qu’elle était en réalité en service commandé à ses côtés ?
 

Par Sylvestre, le 20/03/2016

Notre avis sur l'album Partie 2

 
Ce second tome de la série Jeu de Dames clôture le diptyque en éclaircissant le mystère qui était porté par des personnages féminins secondaires mais néanmoins très centraux. Tout fleurait bon le pur récit d’espionnage dans cette histoire rassemblant des éléments ô combien coutumiers du genre : tensions est-ouest, accès des héros à des documents top secrets, étranges assassinats commandités par les hautes sphères... On l’avait bien senti ! Et c’est bien de cela qu’il s’agit, en effet : d’une intrigue mettant en scène un héros qui se fait dépasser (parce qu’il travaille dans un domaine sensible) par la situation et n’arrive pas assez vite à comprendre qu’autour de lui tout n’est que manigances alors que lui n’aspire qu’à vivre normalement et dans la confiance envers ceux qui l’entourent.

A part quelques séquences plus "exotiques" et donc plus décalées que d’autres (la liseuse de lignes dans la main ou les retraites d’Hugo chez les Indiens), les ambiances restent fidèles au registre des romans d’espionnage. L’époque y est pour quelque chose, avec par exemple ses voitures et ses manières de s’habiller. Et le dessin de Philan, ligne claire sans alourdissements ni surcharges, est parfait pour l’exercice, nous proposant une BD au charme un peu désuet tout à fait bienvenu à l’heure où les nouvelles technologies équipent les autres nouveaux héros de papier dans des aventures beaucoup plus "gros bras" mais parfois finalement beaucoup plus complexes et moins authentiques.

Une bande dessinée qui ne sort pas le grand jeu mais qui tient tout à fait ses promesses en ce qui concerne "celui des Dames" en nous offrant une agréable lecture dans le passé de la guerre froide...
 

Par , le

Les albums de la série JEU DE DAMES