JEAN-CORENTIN CARRE, L'ENFANT SOLDAT #2 1916-1917

voir la série JEAN-CORENTIN CARRE, L'ENFANT SOLDAT
Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

PAQUET

Genre :

Aventure

Biographie

Guerre

Sortie :
ISBN : 9782888907336

Résumé de l'album 1916-1917

 
Du côté de Verdun où il est au front, le jeune caporal Carré découvre l'horreur des tranchées : leur lot de pluie, de froid et de boue, mais aussi de peur, de sang, de désespoir et de mort. Le moral des troupes est au plus bas, ce qui n'empêche pas Jean-Corentin Carré de garder la tête sur les épaules, d'écrire, de s'accrocher à des souvenirs heureux... Mais surtout de croire en sa bonne étoile et en ses capacités, car tant qu'il n'est pas mort, c'est qu'il est vivant et qu'il peut servir et aider ! Plusieurs fois encore, il va d'ailleurs s'illustrer avec courage, ce qui lui vaudra une nouvelle promotion.

A des centaines de kilomètres de là, en Bretagne, sa mère vit dans l'angoisse que jamais son fils ne lui revienne. Jean-Corentin Carré bénéficiera bien de quelques permissions qui lui permettront de la revoir, il appréciera aussi le calme dans ces lieux familiers épargnés par les folies de la guerre... Il n'aspirera pourtant qu'à retourner dans le feu de l'action, mal à l'aise de savoir que rien n'est terminé et qu'il a donc encore à faire pour participer à son niveau à la libération de son pays.
 

Par Sylvestre, le 04/05/2017

Notre avis sur l'album 1916-1917

 
Des attaques, des planques, de l'attente... Des jours et des nuits, des petites progressions... Des pertes et des larmes de rage mais quelques petites victoires, aussi... Dans l'exiguïté de leurs tranchées, Jean-Corentin Carré et ses camarades de régiment vivent énormément de choses tout en ayant l'impression que rien n'avance, que la guerre qu'ils mènent est un gâchis dont la France aurait pu se passer. C'est dans quelques mètres cubes qu'ils survivent alors que c'est à la libération d'un pays entier qu'ils oeuvrent !

Même si le dessin de Lionel Chouin est "presque trop propre" pour cette sale guerre, on perçoit quand même bien que le combat n'est pas une partie de plaisir et que les Poilus se sentent oubliés dans leur boue alors même que les pilotes qui survolent leur champ de bataille sont à leurs yeux les "vrais héros", ceux qui meurent avec un certain prestige...

Les gars n'en peuvent plus mais le jeune Jean-Corentin tient le choc. Il est celui qui regonfle le moral, celui qui est volontaire même pour les opérations-commando les plus risquées, celui qui ouvre la marche lorsqu'il faut aller plus avant. C'est un héros complet dont on découvre là l'histoire sur le papier mais c'est surtout un héros ayant réellement existé. Il a eu une chance insolente, il avait des nerfs d'acier, c'est - entre autres - ce qui l'a maintenu en vie et qui fait que "sa guerre" vaut vraiment d'être racontée ; ce que fait très bien le scénariste Pascal Bresson en nous permettant grâce au concours de Lionel Chouin et de Patrick Larme d'accompagner le plus jeune Poilu de France dans ses aventures à découvrir aux éditions Paquet.
 

Par , le

Les albums de la série JEAN-CORENTIN CARRE, L'ENFANT SOLDAT

Nos interviews liées

Pascal Bresson : Plus fort que la haine

Rencontre avec le scénariste Pascal Bresson qui publie chez Glénat avec René Follet un album chargé d'émotion, fort, sans complaisance ni misérabilisme.


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Pascal Bresson

Sceneario.com : Bonjour Pascal. Ton actualité prochaine est la sortie de Plus fort que la haine, un récit dont le dessinateur est René Follet. Peux tu nous parler de la genèse de ce récit ? De comment est né ce projet ?
Pascal Bresson : C'est une histoire qui se déroule dans les années 1930 à la Nouvelle-Orléans, avec pour cadre la ségrégation raciale. On va suivre une famille d'anciens esclaves ou le plus jeune garçon témoin d'injustices va se rebeller et vouloir entrer dans un gang anti-blancs pour se venger des attaques du Klu Klux Klan et casser du « blanc »... Mais très vite en rencontrant un sage, il va découvrir qu'en montant sur un ring de boxe et devenir boxeur, il va non seulement casser du blanc, mais gagner de l'argent et surtout être l'idole des noirs et des blancs. C'est une réflexion sur l'époque et sur la vie [...]

Lire la suite ›

Pascal Bresson interviewé pour l'affaire Seznec en BD


Sceneario.com :
L'affaire Seznec, 3e bande dessinée en quelques mois, impressionnant ! Pascal Bresson : Le Tome 1 de l'affaire Seznec, paraîtra en janvier 2011 à l'occasion du Festival d'Angoulême.
L'affaire Seznec, c'est mon cheval de bataille ! C'est la première affaire qui m'a le plus passionné ! Un homme accusé d'un crime sans cadavre et sans preuves !
Là, encore, un polar idéal ! Le scénario était déjà terminé et signé aux Editions Glénat avant même la réalisation d'Ushuaïa et Dominici... Quand on aime, ça ne compte pas ! Sceneario.com : Comment travailles-tu en parallèle sur pas moins de trois bandes dessinées ? Pascal Bresson : Il faut être bien organisé et pas du tout brouillon ! Bien connaître son sujet et posséder une bonne documentation [...]

Lire la suite ›

Pascal Bresson, scénariste de Ushuaïa T1

Sceneario.com : Le Trésor des Moaï est ta deuxième sortie BD en tant que scénariste (avec L'affaire Dominici)... 2 sorties BD en un mois : tu es un bourreau de travail !
Pascal Bresson : Ces deux histoires ont été écrites quasiment en même temps ! Le métier de scénariste est plus facile que celui de dessinateur, il faut le reconnaître ! Attention, scénariste c'est aussi un métier ! Mais durant le temps que met un dessinateur à réaliser son album, un scénariste quant à lui, peut travailler sur plusieurs histoires... Peut-être beaucoup plus lucratif aussi ! Mais attention, toujours privilégier la qualité à la quantité.
Sceneario.com : Le Trésor des Moaï est un projet qui mûrissait depuis longtemps dans tes cartons. Comment s'est-il finalement concrétisé ?
Pascal Bresson : Il m'a fallu attendre 5 ans ! Il y a quelques années (2005), lors d'un repas chez Nicolas Hulot, je lui avais proposé l'adaptation de ses aventures en BD [...]

Lire la suite ›

L'AFFAIRE DOMINICI vue par Pascal BRESSON & René FOLLET

Sceneario.com : L'affaire Dominici est ta première bande dessinée, mais tu n'es pas novice dans le métier.
Pascal Bresson : L'affaire Dominici, sera en fait, ma première bande dessinée publiée en album. J'ai commencé par la BD, notamment pour le journal « A Suivre », il y a quelques années (1989). Beaucoup de planches dessinées également pour divers fanzines. Mes principaux travaux publiés en albums, sont des livres pour enfants, édités par divers éditeurs. Je suis au départ illustrateur, dessinateur et depuis peu scénariste... Je fais ce métier depuis plus de dix huit ans et je comptabilise plus de 30 albums... Sceneario.com : Tu as aussi travaillé sur l'affaire Seznec pour la sortie d'un livre illustré, tu as un goût particulier pour les grandes affaires policières de l'histoire ?
Pascal Bresson : Je suis devenu passionné par les affaires criminelles grâce à ma mère, qui adolescente, était déjà abonnée au journal détective [...]

Lire la suite ›