JEAN-CORENTIN CARRE, L'ENFANT SOLDAT #1 1915-1916

voir la série JEAN-CORENTIN CARRE, L'ENFANT SOLDAT
Dessinateurs :



Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PAQUET

Genre :

Biographie

Guerre

Historique

Hommage

Sortie :
ISBN : 9782888906681

Résumé de l'album 1915-1916

 
Il avait quinze ans lorsque la guerre a été déclarée mais il en a annoncé dix-huit lorsqu’il s’est présenté devant l’officier recruteur. C’est ainsi que le jeune volontaire Jean-Corentin Carré a été mobilisé puis envoyé sur le front.

Animé d’une volonté sans pareille et d’un idéal patriotique exacerbé pour un gamin de son âge, Jean-Corentin a fait montre d’une intelligence et d’un courage extrêmes et a à plusieurs reprises accompli avec succès de dangereuses missions qui lui ont été confiées.

Mais la guerre durait et des camarades tombaient. Les permissions étaient rares et les conditions de vie dans les tranchées terribles... Le doute assaillait donc parfois le jeune soldat qui écrivait alors à sa mère angoissée des lettres de moins en moins optimistes...
 

Par Sylvestre, le 24/10/2014

Notre avis sur l'album 1915-1916

 
Commémorations de la Der des Der obligent, la série Jean-Corentin Carré, l’enfant soldat annoncée en trois volumes se joint au cortège des bandes dessinées ayant pour thème la première guerre mondiale en nous proposant une histoire vraie. Cette histoire, c’est celle d’un gamin qui s’est engagé à quinze ans... Celle du plus jeune poilu de France : un Breton à qui cette BD rend hommage en contant au plus grand nombre l’insolente succession de ses exploits.

Jean-Corentin Carré mérite assurément l’admiration qui lui est vouée. Comme un véritable héros de fiction, il n’est pas devenu célèbre pour un seul exploit qu’il aurait accompli mais a bel et bien "collectionné" les réussites, ce qui lui a valu la reconnaissance dont il fait depuis légitimement l’objet. L’histoire de Jean-Corentin Carré, au même titre que celles d’autres grands noms plus connus, doit être racontée ! Or, si des textes ont su rendre compte de son sacerdoce, de son sacrifice, le neuvième art ne pouvait pas ignorer plus longtemps ce personnage dont la vie héroïque ne fut jusqu’à la fin qu’action, initiatives et dépassement de soi.

Bienvenue dans l’horreur des tranchées. Bienvenue dans la boue, la peur et le froid... Les histoires de guerre proches des hommes sont souvent captivantes et c’est le cas avec celle-là. Racontée par Pascal Bresson, mise en images par Stéphane Duval et Lionel Chouin et mise en couleurs par Jean-Luc Simon, elle nous fait revivre le parcours atypique d’un jeune homme courageux et admirable.

Un passionnant hommage à découvrir ! Et à suivre.
 

Par , le

Les albums de la série JEAN-CORENTIN CARRE, L'ENFANT SOLDAT

Nos interviews liées

Pascal Bresson : Plus fort que la haine

Rencontre avec le scénariste Pascal Bresson qui publie chez Glénat avec René Follet un album chargé d'émotion, fort, sans complaisance ni misérabilisme.


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

A L'ORIGINE DES CONTES

Les quatre auteurs nous parlent de la création de Pinocchio, La Barbe Bleue et Blanche Neige aux éditions Glénat.
    Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Pascal Bresson

Sceneario.com : Bonjour Pascal. Ton actualité prochaine est la sortie de Plus fort que la haine, un récit dont le dessinateur est René Follet. Peux tu nous parler de la genèse de ce récit ? De comment est né ce projet ?
Pascal Bresson : C'est une histoire qui se déroule dans les années 1930 à la Nouvelle-Orléans, avec pour cadre la ségrégation raciale. On va suivre une famille d'anciens esclaves ou le plus jeune garçon témoin d'injustices va se rebeller et vouloir entrer dans un gang anti-blancs pour se venger des attaques du Klu Klux Klan et casser du « blanc »... Mais très vite en rencontrant un sage, il va découvrir qu'en montant sur un ring de boxe et devenir boxeur, il va non seulement casser du blanc, mais gagner de l'argent et surtout être l'idole des noirs et des blancs. C'est une réflexion sur l'époque et sur la vie [...]

Lire la suite ›

Pascal Bresson interviewé pour l'affaire Seznec en BD


Sceneario.com :
L'affaire Seznec, 3e bande dessinée en quelques mois, impressionnant ! Pascal Bresson : Le Tome 1 de l'affaire Seznec, paraîtra en janvier 2011 à l'occasion du Festival d'Angoulême.
L'affaire Seznec, c'est mon cheval de bataille ! C'est la première affaire qui m'a le plus passionné ! Un homme accusé d'un crime sans cadavre et sans preuves !
Là, encore, un polar idéal ! Le scénario était déjà terminé et signé aux Editions Glénat avant même la réalisation d'Ushuaïa et Dominici... Quand on aime, ça ne compte pas ! Sceneario.com : Comment travailles-tu en parallèle sur pas moins de trois bandes dessinées ? Pascal Bresson : Il faut être bien organisé et pas du tout brouillon ! Bien connaître son sujet et posséder une bonne documentation [...]

Lire la suite ›

Pascal Bresson, scénariste de Ushuaïa T1

Sceneario.com : Le Trésor des Moaï est ta deuxième sortie BD en tant que scénariste (avec L'affaire Dominici)... 2 sorties BD en un mois : tu es un bourreau de travail !
Pascal Bresson : Ces deux histoires ont été écrites quasiment en même temps ! Le métier de scénariste est plus facile que celui de dessinateur, il faut le reconnaître ! Attention, scénariste c'est aussi un métier ! Mais durant le temps que met un dessinateur à réaliser son album, un scénariste quant à lui, peut travailler sur plusieurs histoires... Peut-être beaucoup plus lucratif aussi ! Mais attention, toujours privilégier la qualité à la quantité.
Sceneario.com : Le Trésor des Moaï est un projet qui mûrissait depuis longtemps dans tes cartons. Comment s'est-il finalement concrétisé ?
Pascal Bresson : Il m'a fallu attendre 5 ans ! Il y a quelques années (2005), lors d'un repas chez Nicolas Hulot, je lui avais proposé l'adaptation de ses aventures en BD [...]

Lire la suite ›

L'AFFAIRE DOMINICI vue par Pascal BRESSON & René FOLLET

Sceneario.com : L'affaire Dominici est ta première bande dessinée, mais tu n'es pas novice dans le métier.
Pascal Bresson : L'affaire Dominici, sera en fait, ma première bande dessinée publiée en album. J'ai commencé par la BD, notamment pour le journal « A Suivre », il y a quelques années (1989). Beaucoup de planches dessinées également pour divers fanzines. Mes principaux travaux publiés en albums, sont des livres pour enfants, édités par divers éditeurs. Je suis au départ illustrateur, dessinateur et depuis peu scénariste... Je fais ce métier depuis plus de dix huit ans et je comptabilise plus de 30 albums... Sceneario.com : Tu as aussi travaillé sur l'affaire Seznec pour la sortie d'un livre illustré, tu as un goût particulier pour les grandes affaires policières de l'histoire ?
Pascal Bresson : Je suis devenu passionné par les affaires criminelles grâce à ma mère, qui adolescente, était déjà abonnée au journal détective [...]

Lire la suite ›