JE VEUX UNE HARLEY #3 La conquête de l'ouest

voir la série JE VEUX UNE HARLEY
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Aventure

Fiction

Humour

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782205072808

Résumé de l'album La conquête de l'ouest

 
Tanie en a un peu sa claque de voir son Marc ne se passionner que pour la moto. Un jour, elle lui glisse qu’elle rêverait de faire un voyage au Tibet.

Marc est bien embêté : pour lui, ça ne rime à rien ! Avec ses potes, ils ont alors l’idée "d’adapter" un peu le cadeau dont rêve Tanie en lui proposant... l’ouest américain à moto ! Bien sûr, ça ne l’emballe pas du tout, mais Tanie cèdera quand même, l’argument choc avancé par Marc étant qu’ils pourraient ainsi célébrer leur mariage à Las Vegas.

Quand le jour du départ arrive, la première déception pour Tanie est que le voyage en amoureux s’est déjà transformé en voyage de groupe : tous les potes bikers de Marc et leurs femmes sont du voyage aussi ! Qu’il est loin, le Tibet...
 

Par Sylvestre, le 24/09/2014

Notre avis sur l'album La conquête de l'ouest

 
Quand les passionnés deviennent exclusifs et que leur "moitié" ne partage pas leur passion, il n’y a qu’un pas pour que leur couple se mette à battre de l’aile. Et c’est comme ça que ça aurait pu tourner, chez Tanie et Marc ! Mais ç’aurait été sans compter l’amour et la confiance... N’empêche, il est un peu égoïste, le Marc, lorsqu’il offre à sa chérie un voyage qui est loin d’être celui dont elle rêvait mais qui est plutôt ce à quoi lui rêvait ! On est donc déçus et tristes pour Tanie : ce n’est pas encore cette fois qu’elle aura le voyage de ses rêves. Et on embarque à ses côtés, comme pour la soutenir, avec Marc aussi, et toute la clique de ses potes bikers. Direction l’ouest américain, territoire ô combien prisé ; notamment par les bikers !

Cette aventure de la série Je veux une Harley est comme les précédentes fort plaisante à lire. On y retrouve nos sympathiques fans de Harley et... leurs problèmes de couples : des problèmes qui insufflent une bonne dose d’humour au récit et qui permettent aussi à la bande dessinée de ne pas s’adresser uniquement aux fans de deux roues et autres grosses pétoires.

Cette aventure, en plus de ses atouts humoristiques, narratifs et graphiques, aura ce petit côté "souvenir de voyage" pour toutes celles et tous ceux qui ont eu la chance de voyager dans l’ouest américain. Ils reverront ainsi avec bonheur (même si c’est à chaque fois très très furtivement et très "à la sauce BD comique") Los Angeles, Palm springs près du (juste évoqué) Joshua tree park, le Bryce canyon, Las Vegas, la route 66, etc, etc... Yeah !

Et au final, on pourra dire merci à la pauvre Tanie. Car elle aurait très bien pu mal le prendre et envoyer bouler Marc et son plan voyage dès le début ! Elle nous aurait alors fait "rater ça"... On est donc super contents d'avoir pu suivre ce roadtrip de papier, en se disant (à la décharge de Marc !) que c’est vrai que les Harley, au Tibet, ça ne l'aurait "sûrement pas fait" !
 
En restant ainsi "classiques" et en éloignant l'exotisme casse-gueule, Cuadrado et Margerin sont restés maîtres de leurs talents et nous ont livré ce qu'ils savent faire de mieux : une chouette bédoche à dévorer avec plaisir ! Merci !
 

Par , le

Les albums de la série JE VEUX UNE HARLEY

Nos interviews liées

Interview de Frank Margerin à Angoulême

Sceneario : bonjour Frank Margerin. 
Ça fait combien de temps que tu viens à Angoulême ?

Frank Margerin : C'est mon vingt-septième cette année et je n'en ai pas loupé un. Je crois pouvoir dire que je suis un des plus fidèles. Certains ont commencé avant moi mais ils ont arrêté depuis. Je suis vraiment un vieux de la vieille.

Sceneario : Et que penses-tu de l'evolution de cette année ?
Frank Margerin : Cette année c'est un peu particulier parce qu'il nous ont excentrés. C'est un peu bizarre car il faut attendre les navettes surchargées, ce n'est pas trop pratique mais les soirées se finissent toujours au bar de l'hôtel Mercure (rires). A une époque, il y avait une boîte de nuit qui était très sympa où on finissait la nuit.

Sceneario : Parlons de ton dernier album Shirley et Dino [...]

Lire la suite ›