James Joyce, l'homme de Dublin

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Futuropolis

Genre :

Biographie

Sortie :
ISBN : 9782754808934

Résumé de l'album James Joyce, l'homme de Dublin

Le 2 février 1882 nait James Augustine Aloysius, d'une famille nombreuse il va devoir vivre avec le manque d'argent chronique de ses parents, l'alcoolisme de son père et cette ferveur catholique qui va très tôt l'habiter. Mais devant le désenchantement de la défaite de Parnell, devant cette Irlande qui est trahie par l'Église le jeune Joyce se trouve une ferveur intellectuel qui va le pousser à s'exiler avec sa jeune compagne Nora, en France, en Suisse, en Italie... Et c'est alors qu'il commence ses premiers textes "portrait de l'artiste en jeune homme, "Musique de chambre", "Gens de Dublin" et viendront surtout "Ulysse" et plus tard le fabuleux Finnegan's Wake... De ville en ville, de petits boulots en sommes d'argent prêtées par des amis ou par la famille, Joyce va progressivement construire sa légende et devenir le plus grand écrivain du XXe siècle...

Par Fredgri, le 24/04/2013

Notre avis sur l'album James Joyce, l'homme de Dublin

Aujourd'hui James Joyce est LA référence littéraire, l'un des écrivains qui ont transformé définitivement la littérature mondiale, au même titre que des Marcel Proust, des Virginia Woolf etc. En contre partie, l'œuvre de Joyce, très intimement liée à la vie de l'auteur, a malgré tout tendance à occulter cette dernière. On connait l'incroyable biographie écrite par Richard Ellmann qui fait encore référence actuellement et cet album utilise cette matière pour tirer le portrait de ce génie sur 240 pages très exhaustives tout en restant assez synthétiques. Néanmoins, c'est très complet !
De façon assez astucieuse Alfonso Zapico introduit le parcours de Joyce en parlant d'abord de sa famille et plus particulièrement de son père, tout en abordant la situation de l'Irlande, de son histoire, de sa dualité avec l'Angleterre et cet héritage culturel qui va être prépondérant dans l'œuvre de l'écrivain. Ainsi on comprend bien mieux les engagements et la vie que suivra dorénavant Joyce.

Évidemment, avec ce genre de biographie l'aspect plus "littéraire" du travail de Joyce passe un peu en retrait, ce qui nous amène petit à petit à se concentrer bien plus sur ses mésaventures et le côté assez désagréable de l'homme, ce côté "grippe-sou" qui taxe ses amis, sa famille, qui méprise ceux qui ne veulent pas croire aussi aveuglément que ça en son génie. Ce qui fait qu'à la finale on n'a peut-être pas tant envie que ça de découvrir ces livres qui sont un peu souvent catalogués comme "incompréhensibles", "prétentieux" ou simplement "scandaleux", alors qu'ils sont avant tout des véritables chef d'œuvres !

Toutefois, on sent dans ces pages la passion de Zapico pour Joyce, cette volonté de nous faire découvrir cette vie si particulière, mais surtout de nous faire mieux comprendre l'homme qui se cache derrière les livres.
De mon côté, je regrette juste que les livres passent pour la plupart à l'as, qu'il ne soit pas davantage fait le parallèle entre ces œuvres et la vie de Joyce, que le "Portrait..." n'est pas juste un livre nombriliste, que "Dubliners" ne se contente pas de n'être qu'un recueil de nouvelles, que derrière Ulysse il n'y a pas juste une question de chapitrage qui reprend la structure de l'Odyssée, que ça ne se résume pas au temps passés à rédiger le texte ou à provoquer la polémique et que Finnegan's Wake... Quel sublime objet d'Art que ce livre incroyable... Je trouve donc qu'en effet les livres ont malheureusement été oubliés dans cet album au profit des déboires quotidiens d'un homme qui ne ressort pas très glorieusement de cette histoire.

Mais le travail de reconstitution de Zapico est vraiment excellent, très expressif, très méticuleux, avec un graphisme très agréable, très vivant !

Il est tout de même à noter que c'est intéressant de voir éclore ce genre de biographie en ce moment. La BD s'intéresse donc aux écrivains, mais surtout à des artistes assez exigeants. On a pu voir arriver des albums sur Lautréamont, sur Egon Shiele, sur Picasso, sur Virginia Woolf... La tendance est intéressante et promet des albums passionnants !

Alors, je ne saurais assez vous encourager à vous pencher vers cet auteur hors du commun, mais surtout vers ses livres qui sont toujours une pierre angulaire de l'histoire de la littérature et de l'Art en général !

Il faut lire James Joyce ! Et cet album en est tout de même une très agréable introduction !

Par , le