Intégrale

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LE LOMBARD

Genre :

Aventure

Intégrale

Polar

Sortie :
ISBN : 9782803633197

Résumé de l'album Intégrale

James Healer est un blanc élevé par des Peaux-Rouges et devenu, plus tard, un détective privé qui serait la réincarnation du shaman Eagle Glance. Il possède ainsi de surprenantes capacités de médium pour par exemple entrer en contact avec les esprits. Ce qui lui permet d'aider la police à résoudre les affaires criminelles qui se présente, et notamment à Camden Rock ou il vient aider le shérif Heckman à élucider une affaire de meurtre de jeune fille. Mais il ne se doute pas qu'il entre dans les méandres d'une histoire qui implique les notables les plus important de la ville...

Par Fredgri, le 27/04/2013

Notre avis sur l'album Intégrale

Cette Intégrale regroupe donc les trois excellents albums de James Healer, la série de Yves Swolfs et Giulio De Vita. Une série qui n'a pas pu continuer, bien malheureusement, mais qui s'avérait particulièrement passionnante !

Dès le début le ton est donné, une enquête on ne peut plus classique, tout les éléments habituels d'un bon thriller à l'américaine. Tout ce qui fait, finalement, de James Healer une BD très agréable à lire que l'on conseille à ses amis, confiant.
Alors, tout d'abord, l'histoire est très bien menée, haletante, équilibrée, elle nous sert tout les éléments progressivement et sait aussi semer des petits clins d'œil plus anecdotiques qui approfondissent les personnages.
C'est vrai, ca n'a rien de particulièrement révolutionnaire, mais cela reste un récit très efficace qui fonctionne tout de suite, avec un scénario rondement mené. Les enquêtes sont très bien rythmée, avec ce qu'il faut de suspense, de caractérisation.

Pour les dessins, De Vita est en très grande forme, son trait est vraiment très expressif, son style est de plus en plus affiné depuis ses débuts chez Soleil et Glénat. Il étonne par sa virtuosité, mais aussi par certaines audaces de mise en page, épatants.

Mais ce que j'aime dans cette série c'est ce héros calme, qui s'occupe de ses affaires avec son oeil légèrement desillusionné. On suit sa quête identitaire sans probleme en rassemblant les éléments qui se glissent par-ci par-là !

Les auteurs mettent malgré tout moins en scène un détective indien, ce qui n'est ici qu'un moyen d'amener l'histoire dans un propos plus marginal, plus exclusif. Swolfs se permet donc de ne pas forcément mettre son héros plus en avant, ce dernier sert l'histoire et n'y cherche aucun prétexte pour véhiculer des propos trop anecdotiques. On reste quand même dans un regard sur la condition indienne bien cynique et plus fataliste.

Mais bien au-delà de ces histoires d'identité ethnique, James Healer est une série vraiment très agréable à lire, bien emmenée et passionnante de la première à la dernière page !
Très fortement conseillé en tout cas !

Par , le

Nos interviews liées

Interview de Yves Swolfs

Sceneario.com : Le tome 4 de Légende vient de sortir fin octobre. C’est la fin du flash-back, peut-on dire la fin d’un premier cycle? Swolfs : C’est l’avant-dernier tome du cycle, et toute la résolution va se faire dans le tome 5. J’aurai un sixième tome, un peu différent, beaucoup plus poétique, plus fantastique que les précédents. Il prolongera l’évolution des personnages mais je ne sais pas s'il va s’inscrire dans un nouveau cycle.

Sceneario.com : Dans le premier tome vous parlez d’un Chevalier errant, donc il ne sera jamais Duc. Swolfs : Oui, ou alors pas longtemps, de toute façon, il n’aimerait pas ça.

Sceneario.com : Dans tous les tomes, Florianne est un peu le pion, le jouet de Shagan. Elle n’apprécie pas le duc, et pourtant dans le tome 4, elle se range à ses côtés. Swolfs : Oui, j’avais imaginé le personnage, une victime de Shagan parmi d’autres [...]

Lire la suite ›

Rencontre avec Sébastien Latour et Giulio De Vita, auteurs de la série Wisher

Sceneario.com : Bonjour et merci de nous accueillir pour cette interview ! Les gens connaissent plus probablement Giulio De Vita pour les différents albums qu’il a déjà réalisés alors que Sébastien Latour reste peut-être encore un nom d’auteur peu connu, alors, que diriez-vous de dire chacun un petit mot sur vous, histoire que les présentations soient faites ?!
Sébastien Latour : Bonjour, je m’appelle donc Sébastien Latour, j’ai 31 ans, je suis marié et j’ai une petite fille de 4 ans qui est adorable et qui s’appelle Eléa. Je suis un "futur ex-prof d’anglais", et je suis scénariste de BD depuis 5 mois aux éditions Lombard où j’ai deux séries : Wisher, avec l’ami Giulio De Vita et Ellis, avec Griffo. J’habite à Lille pour le moment, mais je voudrais bientôt redescendre dans mon Pays Basque natal [...]

Lire la suite ›